Accueil > ... > Forum 1077728

Le cas Djibrill Bassolé, un cas d’urgence humanitaire ?

8 mars 2017, 19:13, par Barou

Monsieur Cheick, vous condamnez M. BASSOLE avant même son jugement. C’est justement à ce niveau que le problème se pose. Aujourd’hui c’est BASSOLE et demain ; qui sera victime d’une garde à vue prolongée ou une incarcération d’office ? C’est cela qui est inquiétant dans un pays dit de démocratie. Par ailleurs, il est possible que si on commençait par juger ceux qui sont détenus depuis 2015, d’autres personnes à qui des crimes de toute sorte sont attribués auront enfin le courage de rentrer au pays pour répondre devant la justice sans crainte d’arbitraire.

Du reste, je pense que personne n’est contre le fait que chacun paie pour les crimes qu’il a commis. Encore faut-il qu’il y ait crime prouvé, jugement et condamnation par la suite. A défaut, il y a comme un règlement de comptes...

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés