Accueil > ... > Forum 997945

Groupes d’auto-défense Koglwéogo : La proposition du gouvernement sur la police de proximité ne passe pas !

14 novembre 2016, 16:01, par M.S.

Piqure de rappel - post publié et ’republié’, la dernière fois le 28 juin 2016. Je le partage à nouveau sans aucune modification, sans aucun ajout

’’Sans mettre en doute le rôle éminemment positif que des groupes d’autodéfense ont joué dans le cadre de la protection des populations et de leurs biens, si certains d’entre eux ne mettent pas de la manière en inscrivant leurs actions dans le cadre de l’Etat de droit, ils finiront par saper tout le crédit et la considération que ces populations ont pour eux.
En mi-février 2016, lorsque ces groupes d’auto-défense ont commencé à faire parler d’eux et que les autorités étatiques tergiversaient sur la conduite à tenir les concernant, je tirais la sonnette d’alarme en ces termes : " Voici quelques-uns des dangers que nous courons tous, si nous ne travaillons pas à les ramener vite dans l’ETAT DE DROIT, un ETAT de Droit responsable bien sûr, pas un Etat de droit "LAISSER - GUIDON" :
« 1 - "Défiance de l’autorité de l’Etat (c’est déjà le cas présentement)" - Aujourd’hui il y a des Koglweogo qui se sont donné le loisir de traverser le pays de part en part, armes en bandoulière, et personne n’ose vérifier s’ils ont des autorisations d’achat et de port. Sans compter qu’ils persistent et signent qu’ils vont toujours juger, punir et imposer des amendes.
2 - Des conflits sanglants intra-koglweogo (au sein même d’une même structure). Il y a déjà eu au moins un cas ou des koglweogo d’une localité ont arrêté ceux d’une autre localité, les ont mis dans un tricycle pour les remettre à la police. Si ceux qui ont été arrêtés étaient nombreux, forts et suffisamment armés, ce n’est pas sûr que les choses se seraient passées aussi facilement.
3 - Des conflits inter-koglweogo (entre structures de différentes localités)
4 - Des conflits sanglants intra-communautaires (des pratiques qui pourraient s’apparenter à des règlements de comptes ne seront pas toujours tolérées par les membres de la communauté - Ce fut le cas de Zagtouli et recemment à Zongo
5 - Des conflits sanglants intercommunautaires (des communautés qui se sentent ciblées ne vont-elles pas prendre des initiatives pour leur propre survie ? Instinct de survie et de conservation obligent ! Alors que nous avons déjà de sérieuses équations avec les conflits agriculteurs/éleveurs, les conflits de chefferie ...
Sans compter les risques de récupération de tous genres (de l’intérieur comme de l’extérieur) »
A l’allure à laquelle les choses évoluent, ce sont ceux de ces groupes d’autodéfense qui refusent de se soumettre à l’autorité de l’Etat et à la loi qui seront à l’origine de la plus grave crise au Burkina Faso, et cela ne saurait tarder si tous ceux qui le peuvent ne travaillent pas à ramener chacun à sa place, la place qui revient à chacun dans un Etat de Droit, et que l’Etat joue pleinement et entièrement ses prérogatives de protection des personnes et des biens.
Quelques morceaux choisis de situations grosses de dangers
- « 12 mai 2016, Fada N’Gourma : -Un présumé voleur a été retrouvé mort dans la matinée du 10 mai 2016 aux mains d’un groupe d’autodéfense Koglwéogo de Bilanga, localité située à près de 80 km de Fada N’Gourma, ont appris jeudi les correspondants de l’AIB dans la région »
- « Jeudi 12 mai 2016 : Onze personnes ont été blessées dont deux grièvement, jeudi matin à Bassiéri, un village de la commune de Gayerie (75km de Fada), lors d’une bagarre entre partisans et opposants à l’installation d’une cellule Koglwéogo dans ledit village »
- « Jeudi 19 mai 2016 : Quatre jeunes de Kongoussi dont trois rastas, suspectés de complicité de vol, ont été arrêtés lundi par des Koglweogo venus de Fada qui les ont maltraités et humiliés deux jours durant, avant de se rendre compte qu’il s’agissait d’une ‘’erreur’’ »
- « Vendredi 20 mai 2016, Sissili : Deux Koglweogo ont été tués hier jeudi à Silly (Sissili) et 24 de leurs engins incendiés, lors d’un affrontement avec des bandits toujours en fuite, a appris vendredi l’AIB de source sécuritaire » Et si les koglweogo décidaient de se doter en armes de guerre afin de faire face a des grands bandits de ce genre ????
- « Samedi 25 juin 2016, en milieu de journée, des affrontements entre populations et Koglwéogo ont eu lieu au quartier Zongo à Ouagadougou. Des jeunes se sont opposés à une opération d’arrestation d’un présumé voleur par des Koglwéogo. Ces affrontements ont malheureusement fait des blessés »

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés