Accueil > ... > Forum 868311

Roch Marc Christian Kaboré, président du Faso : Qu’attendez-vous du nouveau chef de l’Etat ?

30 décembre 2015, 11:20, par Nabiiga

- Fin à la corruption
- La douane !, La douane !, La douane ! Cette même douane le poumon financier de notre pays doit, avec urgence, être restructurée de sorte que ses recettes arrivent au trésor ; de sorte que la présidence ait une main solide sur la rentrée de ses fonds, de sorte que, plus jamais, des individus très mal intentionnés comme les Guiros, ne la prenne en otage pour leur propre bien.
- La justice : Qu’il y ait enfin une sacré séparation des pouvoirs ; chacun dans son coin sans qu’il y ait des connivances ça et là afin de faire perdurer le clientélisme d’état. Le Président du Faso s’occupe de l’exécutif, qu’il en soit ainsi, que les autres s’occupent de leurs tâches respectives dans la gestion de notre pays. La justice, pendant que j’y suis, les dossiers pendants que le Président hérite, qu’il ne s’y mêle pas. Je pense l’avoir déjà ailleurs. Les indiscretions de Soro fait savoir que la CI compte régler son implication dans le coup de force manqué de chez nous à travers une discussion banale entre le Président du Faso et le Président Ivoirien. Le monde entier est à l’écoute et regarde. Toute mesure qui va faire en sorte que cette affaire soit étouffée risque des créer des remous sociaux que le Président n’aimerait pas du tout donc.
- La pauvreté rurale : Que le Rock trouve un moyen de renforcer la capacité de nos citoyens de la campagne. La pauvreté n’est pas dificile à constater. il nous faut une action sociale très forte afin que ces campagnards se retrouvent un peu.
- Les dépenses gouvernementales doivent être réduite au stricte minimum. Des visio-conférences au lieu des déplacements et les per diems inutiles qui en découlent. Autrement dit, que le gouvernement serre la ceinture en nous livrant un gouvernement de haute technologie.
- Coopération régionale : Enclavé, nous dépendons des pays côtiers pour nos exports et imports. Depuis fort longtemps, c’est la CI qui a assuré une bonne partie de nos transactions avec le monde de l’extérieur. Il est temps que cela change. Il faut diversifier en regardant de près le Ghana. Il y a une voie ferroviaire du sud du Ghana jusqu’à Koumassi. On peut très facilement coopérer avec le Ghana de sorte que cette voie relie le Burkina en passant par le nord de ce pays là au sud du Burkina pour les faciliter les déplacements des gens et des biens.
- Sécurité : L’armée est une organisation budgétivore. Que faut-il faire. En se pose la question, en dehors des missions onusiennes ci et là, au Mali, au Darfour et autres, nos hommes et femmes en uniforme, que font-ils d’ordinaire ? Que font-ils pour passer le temps s’il ne sont pas en mission ? Cirer les bottes et se saluer interminablement sous les arbres ? Je suis pour une bonne mise en service des missions à l’intérieur du pays pour épauler non seulement les services de sécurité tels la police et la gendamerie mais aussi garder un oiel vigilant sur les frontières. Pourquoi garder les militaires dans les casernes où ils ne font que tourner des doigts alors que le pays est menacé. Que le nouveau ministre de défense voir à ce que les membres de l’armée nationale soient bien utilisé pour les salaires que nous les payons. Voilà

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés