Accueil > ... > Forum 834330

Docteur Valère Somé : « Si Diendéré parle, je pense que beaucoup de gens vont fuir ce pays »

5 octobre 2015, 13:09, par SOME

Oui merci a toi valere pour ce rappel car tous nous etions les jeunes freres qui vous suivaient et se formaient. C’est là ou le PAI a decidé de ne plus suivre car sa ligne n’a pas passé. Ils ont cherché a tout saborder avec Ibrahima Koné principalement. Ils sont là toujours vivants ils peuvent repondre. J’ai dit fdaans sune intervention precedente que pour comprendre les choses actuellement au burkina il faut se retremper danas l’histoire d mouvement etudiant des annees 70 Tu viens de nous un exemple d’une portion de la fin des annees 70 et la conclusion de la « guerre » du debat qui fut si vif entre le PCRV representé par l’AEVO et le MONAPOL M 21 comme tu l’as si bien expliqué. Il est important de parler maintenant car ces acteurs ne sont pas encore mort. Salif diallo pourra parler de ce qu’il faisait sur le campus a ouaga en tant que membre du M21. Il le sait !

Quant a des individus comme les etienne traore … Vraiment tu as tout dit. C’est des gens qui ont besoin d’exister : ils n’ont rien compris. Pauvre intellectuel ! C’est l’exemple de l’intellectuel africain qui tue l’afrique !

« Le plus grand crime, je ne dirai pas de Blaise parce que Blaise n’est rien, il n’est qu’un pion du système, les gens du système sont encore là. Le plus grand crime, c’est d’avoir tué l’homme burkinabè, l’homme nouveau qu’on voulait créer : le burkinbila. On a banalisé le Burkinabè, tout le monde est devenu corrompu. La corruption s’exerce depuis la tête jusqu’en bas, chacun veut manger là où il est attaché. La vie d’une ou de quelques personnes, ce n’est pas ça le plus grand grime du régime du front populaire, mais l’essence de l’homme. C’est ça le plus grand crime, je ne dis pas de Blaise Compaoré mais du régime du Front populaire et les comptables de ce régime sont encore là. C’est cela qui va être difficile de reconstruire, même après les élections. Le régime qui va arriver après les élections a du pain sur la planche. »
Ah que dire Toujours cette lucidité de revolutionnaire convaincu realiste devant la realiste meme quand elle ne plait pas !

« On a pas besoin d’être un charlatan ou un sorcier pour savoir que la transition sera perturbée, j’ai dit que la transition a commis une erreur et je le maintiens, d’avoir procédé à l’exclusion. »
Là je ne suis pas d’accord. Meme si c’est la goutte qui a fait deborder, on ne peut inclure ceux qui ses se sont entetes a rajouter cette goute. On ne peut pas leur accorder un blanc seing. Non ! Mais je suis d’accord avec toi qu’il faut aller plus loin. Donc certains individus du MPP et autres Assumons nous ! Là on se comprend dans ce cas ! Et comme toujours tu as été un lanceur d’alerte et de debats. N’esquivons la realité de notre histoire !

« c’est Diendéré qui va nous éclaircir sur tout ce qui est resté dans l’ombre depuis le 4 août 1983 jusqu’aujourd’hui. Diendéré doit parler devant la justice du peuple. Des gens ont dit qu’ils avaient prévenu Diendéré de ne pas faire le putsch. Cela signifie qu’ils étaient au courant du coup. Mais, pourquoi n’ont-ils pas prévenu les autorités de la transition ? Il ne faut donc pas que Diendéré meurt, il va négativement instruire le peuple Burkinabè. Si on me dit demain que Diendéré s’est suicidé, je ne croirai pas, si on me dit que Diendéré a tenté une évasion où on a tiré sur lui, je ne croirai pas »
Là je comprends mieux car pares une tes sortie j’ai cru que tu donnais un satisfecit a Roch kabore. Ce que je craignais le plus c’est que djendere ne meure dans cette histoire Et c’est là ou je suis d’accord avec la tactique de l’armée pour eviter tout bain de sang. Si les ai critiqué, c’est leur hesitation et le fait d’avoir delegué cette negociation a d’autres personnes pour une affaire qui releve de l’autorité militaire. Pour la verite de l’histoire et pour sa vie, djendere doit etre protegé.

« Décider qu’on ne va pas revenir sur le passé mais que chacun doit s’engager à ce que le passé ne revienne plus »
Certes non pas revenir sur le passé pour se venger pour mieux reconstruire afin que les fondations sur lesquelles nous allons batir ne s’ecrouleront plus car elle aura été une fondation commune donc solide. On ne pardonne pas pour pardonner c’est pourquoi on ne peut laisser les gars du MPP comme s’ils etaient des colombes depuis toujours.
On ne pardonne qu’a celui qui a reconnu que, effectivement, il y a eu là une faute, ici une erreur etc et qu’il a fait amende honorable face a ces manquements . s’il ne reconnait meme pas cela, si Sankara n’est mort que d’une mort naturelle, si Lengani, Zongo ont fomenté un coup d’etat, si nebie a fait un accident ou Norbert zongo a brulé dans un incendie accidentel de sa voiture et si ceux de Kougoudou n’ont été que des rebelles qui ont osé defié la hierarchie militaire, etc. alors il n’y a pas besoin de reconciliation nationale car il n’y a jamais rien eu de mauvais. Plus besoin donc « Que chacun vienne s’engager, selon son appartenance confessionnelle ou sa foi, les mains sur le Coran, la Bible, le Tengkouré. » Pour un anthropologue, tu sais ce que vaut ce genre d’engagement (encore plus pour un dagara) devant le Tengan).

Ah FELICITATIONS Valere Tu as fait une sortie magistrale comme cours de formation politique.
SOME

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés