Accueil > ... > Forum 650004

Ablassé Ouédraogo à propos de la Proposition de loi modificative de l’article 37 : « Le CDP vit dans l’illusion, le rêve et cherche à semer la confusion dans l’esprit des Burkinabè »

18 septembre 2014, 20:26, par Ka

Tout le reste sur un referendum est une malhonnête du président Blaise Compaoré et son entourage. L’article 37 est intouchable a 15 mois de l’élection présidentiel par deux principes, dans ces deux principes la sécurité juridique trouve a s’appliqué. Le conseil des sages avaient notamment tranché le débat en ces termes, dans leur rapport du 30 juillet 1999 a la page 14 au titre des recommandations paragraphe 2.2.2.2 : ‘’’’’Respecter les règles du jeu démocratique et accepter le principe de l’alternance politique tant au niveau des institutions que des partis politique.’’’’ Et dans leur proposition d’une solution finale à la page 2.3.1, les sages ont demandé ceci : Revenir sur la modification de l’article 37 de la constitution et y réintroduire le principe de la limitation à deux mandats présidentiels consécutifs, conforme à l’Alenia 164 Alenia 3 de la constitution qui touche un point capital au principe de l’alternance politique rendu obligatoire par le texte constitutionnel de 1991. Le président Blaise Compaoré a confirmé ces deux principes et donner sa parole au conseil des sages de quitter le pouvoir après ses deux mandats. Si un juriste nous dit qu’on peut modifier l’article 37 en passant par un referendum bidon, c’est outre passé par les prescriptions de l’article 37 dont la lettre et l’esprit interdisent un président du Faso de briguer 3 mandats présidentiels consécutifs, et cela s’appelle du tripatouillage d’un article de loi. A 15 mois de l’élection présidentiel, si le président essaye d’applique l’article 49 pour demander au peuple un referendum, il sera taxé de manipulateur parce qu’il se saisit lui-même, et s’il s’entête, il aura une tension sociale interminable comme en 1999 avec le drame de Sapouy. Aucun juriste ne peut prouver que l’article 37 avec les deux principes et la parole donné du président, garant de nos institutions, est modifiable pendant le dernier mandat du président Blaise Compaoré.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés