Accueil > ... > Forum 436690

Sénat : la position de l’Eglise catholique n’a pas évolué

13 septembre 2013, 22:21, par Ismael BOLY

Ce que l’on a reproché aux responsables musulmans, ce n’est pas de n’avoir pas eu une position sur la question mais de n’avoir pas embouché la trompette des opposants au sénat. Or, l’Eglise a-t-elle dit qu’elle était opposée à la mise en place du Sénat ? Oui, crieront beaucoup de gens sur la base de la déclaration transmise à la presse. Mais dans les faits, Bognessan YE, dans le journal le Quotidien avait dit que l’Eglise était partante pour le sénat, pendant que l’on tenait pour connue la position anti-sénat du clergé. On interrogeait alors les autres communautés et l’on se plaignait du silence des protestants et des musulmans. C’était la première étape.

La deuxième étape a été les travaux du Comité de suivi sur injonction du président du Faso demandant au PM un rapport circonstancié à la fin du 31 août 2013. Si l’Eglise était opposée au sénat, elle aurait dû faire la proposition de sa suppression au cours des travaux de ce Comité. Or le fit-elle ? Non, car selon Bognessan YE aucune proposition de suppression du sénat n’a été faite lors des travaux du Comité. A-t-il menti ? Si YE avait menti sur l’Eglise et que celle-ci y avait en réalité proposé la suppression du sénat, elle aurait pu apporter un démenti formel parce qu’elle donne l’impression de ne pas avoir sa langue dans la poche. Or a-t-elle démenti ? NON !

Troisième étape : la remise du rapport circonstancié et le nouveau format de sénat proposé. Si l’on est opposé au sénat et on dit un NIET retentissant sur les médias, on ne devrait plus se préoccuper de son format, ancien ou nouveau, car "le chien mal cuit ne préoccupe pas le moré (musulman en mooré)". Or, qu’a dit le représentant de l’Eglise au Comité de suivi ? Que la nouvelle formule du Sénat prenait en compte la plupart des amendements de l’Eglise. Tiens ! On supprime ou on ne supprime pas ? On ne supprime pas. Puisque, au journal de 20h, selon M. SOMDA, représentant de l’Eglise rassure que l’Eglise n’est pas opposée au principe du Sénat.

Elle est où la position claire anti-sénat ? Comment se fait-il que YE assure que l’Eglise est partante pour le sénat, quand celle-ci donne l’impression d’y être opposée et qu’au finish, elle adhère effectivement au principe du sénat ?

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés