Accueil > ... > Forum 2020565

Burkina : De l’incivisme à outrance dans nos rues et sur l’échangeur du Nord

8 avril, 21:02, par Ka

Lepeul : Comme je t’ai déjà répondu sur l’autre analyse, ‘’quand un responsable ou ministre prenne racine dans un poste, sa seule difficulté à suivre se caractérise par l’absence de culture de gestion, et cela le conduit à se prendre pour dieu sur terre, c’est-à-dire de nommer parents et amis autour de soi pour mieux piller le maximum dans l’impunité.

On peut aussi dire que nos présidents quand ils arrivent au pouvoir, oublient de nommer les hommes qu’il faut à la place qu’il faut et au moment qu’il faut. C’est pourquoi la plupart des ministres, certains ne sont pas ou n’étaient pas des militants politiques engagées, mais des cadres universitaires recrutés pour occuper des responsabilités dans les instances du parti au pouvoir et deviennent un jour au lendemain un ministre d’état avec un pouvoir absolu : Et pour moi, ces personnes durant leur pouvoir, oublient que le militantisme n’est pas spontané, mais un engagement, surtout qu’il n’existe pas de générations spontanées.

Lepeul : Ceux qui pillent les biens de l’état derrière le dos des contribuables n’ont jamais autre nom, que de porter fièrement aux yeux de toutes et de tous, le titre de Fraudeurs.

Et ce qui ne regarde que Ka, pour éviter cette fâcheuse tendance à la négation de la démocratie, il faut instituer des mécanismes indestructibles pour empêcher toute corruption, tout népotisme et toute dérive dynastique durant le "règne" d’un président, et ce, dès le tout début du premier mandat à ne pas renouveler les mandats ministériels a certains pour qu’ils pillent encore plus dans l’impunité. En d’autres termes, le Burkina a besoin d’institutions fortes pour cela.

Conclusion : Lepeul, ici on n’est hors sujet, mais la réussite de la lutte contre la corruption est uniquement une question de volonté politique. Malheureusement, dans la plupart des cas, on n’assiste qu’à quelques timides gesticulations pour se donner bonne conscience ou améliorer quelque peu son image vis-à-vis de la communauté internationale, ou, pire encore, à une instrumentalisation minutieuse aux fins de neutralisation de l’opposition. Sans rancune et merci de lire.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés