Accueil > ... > Forum 1951872

Burkina : Christophe Dabiré reconduit au poste de Premier ministre

6 janvier, 13:14, par Ka

Ici je voudrai m’adressé à un ami internaute ’’’’’SOME :’’’’’’ Tout d’abords, avec les siens, je souhaite que 2021 vous apporte la santé, le bonheur, et la longévité. Revenant proprement dit sur le choix du premier ministre, si tu as remarqué dans mes deux analyses, les mots ’’on ne change pas une équipe qui gagne’’ ont été prononcé. Simplement on ne change pas un premier ministre qui fait de son mieux, sauf ne plus faire une erreur de nommer des ministres affairistes dans son équipe.

Oui, qu’il soit Ouattara, Zida, et autres, leurs places sont réservées dans les branches de la racine de l’alternance politique planté le 31 Octobre 2014 qui pousse à merveille. Et si tu me lis très souvent, tu auras dû remarquer pourquoi mettre les jeunes très pressé à l’écart en attendant qu’ils se calment a l’exemple des deux noms que j’ai cité.

Car Passer rapidement la main à une autre génération ne suffira pas, chacun tentera d’assurer ses arrières sous les nouvelles mains. Et si tu as remarqué, nos héros de la place de la révolution du 31 Octobre 2014, quelques-uns ont pris gout à la vie facile par rapport à ‘’’Rien ne sera plus comme avant.’’’ Il a fallu les calmer par tous les moyens pour qu’ils apprennent à servir le peuple.
C’est-à-dire aussi, que chacun doit respecter la constitution pour permettre à la génération future de s’assumer. Car, Il n’y a aucun péril en la demeure, sauf le respect du jeu démocratique et de la parole donnée en passant par l’élimination totale de la corruption.
Tu me demanderas pourquoi se réjouir du choix d’une personne pétrie des connaissances de notre administration durant plusieurs années ? Il fallait me lire sur sa première nomination. Mon premier contact avec ce jeune cadre date de la révolution au cours de l’ouverture officielle de la semaine nationale de la culture dans la province de Poni. Le discours d’un officiel m’a interpelé a interrogé sagement mon voisin de tribune qui n’était que le jeune Christophe Dabiré. Je me rappelle que ce discours enrichissant parlant de la population de la province disait qu’hormis les Dioula islamisés et les Dagara dont la reconversion au christianisme, la religion traditionnelle de la société Lobi reste l’animisme à laquelle elle reste profondément attachée même jusqu’à nos jours de 2021. L’animisme dans cette province se manifeste surtout par le respect de la terre, car pour qu’elle soit féconde, elle ne doit pas être souillée aucunement. ’’Par exemple il ne faut pas commettre l’acte sexuel a même le sol, ni en brousse.’’ Tout ce qui est en rapport avec la terre est sacré. Et pour moi si on respectait nos coutumes le problème du climat n’existera pas de nos jours. Le mensonge dans cette région est sévèrement puni, car, « le mensonge dégrade la dignité de l’homme, il suppose dans celui qui l’emploie le dessein prémédité de vouloir tromper. De quel œil le menteur peut-il être regardé dans le monde par les gens sensé et raisonnables ?

Après j’ai rencontré ce jeune homme dans les années 1994 en tant que ministre de la santé, de l’action sociale et de la famille. Celui qui a donné l’alerte aux adoptions sauvages. Si le choix de Roch Kaboré est porté sur un homme de culture, surtout en politique pour préparer dans la sincérité la relève, il a fait un bon choix. Car à l’image d’autres civilisations, notre culture contient beaucoup d’aspects positifs pour préparer des futurs dirigeants. Si le président mouta mouta fils d’un cadre Burkinabé nommé Bila Kaboré est là, ce n’est pas par hasard : Car, être président qui répond aux aspirations des Burkinabé n’est pas si facile que cela : Surtout un président qui a donné sa parole de construire la cohésion sociale et réussir la réconciliation, qui impose un préalable : ‘’’C’est-à-dire déconstruire les mythes, les contre-vérités et les idées reçues, afin de restructurer les mentalités. Panser les plaies pour restaurer la capacité d’écoute et de pardon par la justice.

Et à mon avis, la sagesse Africaine qui dit qu’en opposant la violence a la violence, la haine à la haine on applique une vieille philosophie qui ne donne pas des bon résultats est une réalité si nous voulons une réconciliation durable. Et un PM comme le sage C. Dabiré est là pour ça. Et le conseil que le vieux Ingénieur Kayouré Yemdaogo peut lui donner, c’est de faire attention aux choix de ces ministres, surtout aux affilés, car au Burkina Faso, c’est connu, personne ne milite dans un parti politique pour une quelconque idéologie. D’ailleurs, ils sont très peu qui savent ce que cela veut dire. Leur seule raison de militer, c’est leurs intérêts. Et être ministre pour certains, c’est de s’entourer de sa famille incompétente dans son ministère pour des intérêts personnels et non ceux du peuple.

Le choix de Roch Kaboré de son PM, est de nous dire que nous avons besoin d’une catharsis nationale sans tabous, et il faut mettre sur la table la naissance ethnique de cette Nation, entrer dans sa sociologie ethnique et arriver probablement à la conclusion que tous les 63 ethnies du pays ont les mêmes droits et devoirs dans ce Faso. Car durant plus de 30 ans, il semble que certains Burkinabé surtout les mossis du plateau centrale mangeurs du cola pensent hélas qu’ils sont détenteurs du titre foncier de notre pays comme si les autres étaient de manière circonstancielle des faire-valoir ou des citoyens de seconde zone. Oui, pour la réconciliation durable de notre pays afin que le pays émerge, il est clair, cette réconciliation doit se faire dans la vérité sans faux fuyants.

Pour terminer, je m’adresse à l’internaute ‘’’’Abob,’’’’ que je me méfie, car, un internaute aux multiples pseudos depuis l’insurrection sabote mes critiques fondées. Mais je vais essayer de te répondre : ’’’Pour mon ami Kôrô Yamyélé, quand il se remettra de l’échec de notre ami en commun un avocat nationale a Boulgou, j’en suis sûr que tu auras ses critiques pertinentes.

Me parler de la révolution Ghanéenne avec JJ Rawlings, Je peux t’en dire plus, puisque la révolution ghanéenne et celle du Burkina étaient jumelles. Les deux révolutions ont trouvé leurs répondants totaux dans la mobilisation du peuple pour la défense et consolidation de leurs acquis. Et c’est le peuple mobilisé qui a permis a ces deux révolutions d’aller de l’avant, et de prouver a ceux qui rêvaient des retours éventuels a l’ordre ancien que les peuples Ghanéens et Burkinabé ont fait leur choix. Un choix difficile à l’époque mais courageux, car, c’est le seul choix permettant à l’homme Ghanéen et Burkinabé de se réaliser pleinement. Alors ne croit pas que depuis le 31 Octobre 2014, le choix des Burkinabé était dans l’illettrisme, car ce motif n’est pas signe de crétinisme, tout comme l’instruction n’est pas forcement signe d’intelligence ... il en va de même de la pauvreté et de la richesse. J’ai vu dans un village a côté de Laye, des villageois sans aucune instruction crié leur joie le 31 Octobre 2014, et des intellectuels bardés de diplômes mais sans aucun relief d’intelligence avec ce qui se passait. Pour te dire mon cher internaute Abob, que c’est cette population primaire mais intelligente qui vont un jour choisir dans les urnes la jeunesse, car même s’ils ne savent pas lire ni écrire, ils savent par les gesticulations des maquis, et les ont dit, que Zida a eu affaire avec des parcelles ou d’autres se sont enrichis après avoir chassé Blais Compaoré.

Peut-être qu’il y aura une autre révolution pour rectifier les choses, mais tant que nous serons dans une démocratie de façade, tout se prépare comme ont décidé les tenants du pouvoir. Mais bien sûr avec des idées comme les tiennes, ‘’’tant que les "élus" pourront piller les caisses, biens et ressources de l’Etat en toute impunité, cette conception de préparer la relève a ses conséquences néfastes dont je confirme.

Mais J’ai confiance au président du Faso, surtout à son PM, dont j’avoue que cet homme force le respect : humble, peu exigeant, mais très convaincu de la charge qui est la sienne dans son domaine d’activités. Je retiens des passages qui disent tout de lui tels "le métier n’est pas facile mais il faut d’abord assurer sa part de contrat avant de revendiquer......

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés