Actualités :: SOFITEX : Le nouveau directeur général, Jonas Bobou Bayoulou, promet de (...)

Après six années passées à la tête de la Société burkinabè des fibres textiles (SOFITEX), Wilfried Yaméogo a cédé officiellement son fauteuil au nouveau directeur, Jonas Bobou Bayoulou. La cérémonie de passation de charges a eu lieu le vendredi 29 avril 2022 à Bobo-Dioulasso. Et c’est le secrétaire général du ministère en charge du Commerce, Boubacar Traoré, qui a présidé cette cérémonie qui s’est tenue en présence des acteurs de la filière coton, du personnel de la société, ainsi que des autorités administratives des Hauts-Bassins.

Nommé en conseil des ministres en sa séance du 20 avril 2022, Jonas Bayoulou revient à la SOFITEX en tant que nouveau directeur général. Ce dernier a occupé plusieurs postes au sein de la société, avant d’être appelé à la tête de la Saphyto (Société africaine de produits phytosanitaires et d’insecticides) au poste de directeur général. Poste qu’il a occupé de novembre 2016 à nos jours. Officiellement installé à son nouveau poste de directeur général, Jonas Bobou Bayoulou promet de meilleurs jours à la filière coton au Burkina Faso.

Les autorités de la région sont sorties nombreuses pour féliciter le nouveau directeur.

L’homme, qui connaît déjà la maison, promet ainsi de travailler avec tous les acteurs, afin de relancer la filière coton. Selon lui, ce qui est important aujourd’hui, c’est de garder à l’esprit les visions nouvelles pour la production du coton au Burkina. « La SOFITEX est une vielle entreprise avec une forte expérience dans l’activité cotonnière au Burkina Faso et sur le plan africain. Certes nous avons perdu la première place, car nous occupons une place qui n’est pas honorable pour notre pays qui a été premier auparavant. Ce qui n’est pas facile à avaler », a-t-il déploré.

Avant de faire savoir que « pour retourner sur nos pas, nous devons nous organiser, fédérer nos énergies et nos forces, innover et prendre des mesures qui permettent d’orienter la production vers de meilleurs jours, notamment en s’appuyant sur des rendements plus importants, en fournissant aux producteurs tous les conseils et appuis techniques nécessaires, avec des suivis rigoureux, en fournissant aux producteurs tous les intrants de qualité et à bonne date. Enfin, en priant le Tout-Puissant afin qu’il nous accorde une bonne pluviométrie ».

Jonas Bobou Bayoulou, nouveau directeur général de la SOFITEX.

Pour cela, il a appelé l’ensemble des personnalités religieuses, coutumières, ainsi que tous les acteurs de la filière coton à demeurer dans la prière pour que « dame nature nous gratifie d’une saison pluvieuse conforme aux besoins de notre activité ». Jonas Bobou Bayoulou a salué les efforts consentis par son prédécesseur pour les six années passées à la tête de la SOFITEX. Aussi, il demande la franche collaboration des travailleurs pour continuer à relever les défis présents et ceux à venir pour dynamiser et rehausser la filière cotonnière qui constitue, dit-il, un maillon indispensable au développement économique et social du Burkina Faso.

Il a par ailleurs saisi cette occasion pour rendre hommage aux producteurs de coton pour les efforts constants et périlleux. Il les invite et les encourage aussi à s’investir davantage pour augmenter la production cotonnière, par une amélioration accrue des rendements au champ. Toutefois, il réaffirme l’engagement de la SOFITEX à les accompagner avec des intrants de qualité et un appui-conseil constant et rigoureux.

Le secrétaire général du ministère du Commerce, procédant à l’installation officielle du nouveau DG.

Trois priorités pour booster la filière coton

Cette cérémonie de passation de charges a été présidée par le secrétaire général du ministère en charge du Commerce, Boubacar Traoré. Dans son allocution, il a d’abord félicité les deux directeurs. Le sortant, pour le travail abattu à la tête de la société durant son mandat, et l’entrant, pour sa nomination à la tête de ladite société. A l’en croire, Jonas Bobou Bayoulou reste le premier cadre de la SOFITEX qui a fait tout son parcours au sein de la structure et qui a été nommé directeur général. Cependant, il n’a pas manqué de lui prodiguer des conseils et lui rappeler un certain nombre de priorités.

« Le secteur cotonnier est très important dans notre pays. Il fait vivre ainsi des millions de Burkinabè et fait également entrer de la devise dans notre pays. Et c’est à ce titre que nous avons rappelé, au nom du ministre en charge du Commerce, trois priorités afin que le secteur cotonnier soit viable », a laissé entendre Boubacar Traoré. La première priorité consiste à améliorer la gouvernance de la société car, dit-il, « une société ne peut être viable que si elle applique la bonne gouvernance ».

Le SG du ministère du Commerce, Boubacar Traoré.

La deuxième priorité consiste à améliorer le rendement à l’hectare. « C’est une société qui travaille à faire en sorte que le coton puisse être produit, qu’on puisse fabriquer la fibre de coton, mettre à la disposition des investisseurs. Cela ne peut se faire que si nous avons des rendements à l’hectare importants. La troisième priorité, nous avons invité le directeur général à travailler à faire en sorte que la politique de transformation de notre production nationale de coton puisse être une réalité. Le Burkina Faso transforme à peine 3%, voire moins, de notre production cotonnière (…). Il est important que la SOFITEX contribue à faire en sorte que la politique de transformation soit une réalité afin de créer de l’emploi », a-t-il souligné, avant de réaffirmer l’engagement du gouvernement à accompagner la SOFITEX.

Le directeur général sortant, Wilfried Yaméogo.

Le directeur sortant de la SOFITEX, Wilfried Yaméogo, a salué l’engagement des acteurs de la filière, ainsi que les partenaires techniques et financiers, qui ont accompagné la société pendant son mandat. Il quitte ainsi la direction de la SOFITEX « avec la conviction que la barque restera toujours bien tenue ». Sacrifiant à la tradition, il a adressé ses félicitations à son successeur et lui a souhaité plein succès à la direction de la société.

Romuald Dofini
Lefaso.net

Assurance au Burkina : La GA ouvre une agence à Borgo (...)
Association Action pour un monde meilleur : Pour le (...)
Modernisation de l’administration : Le ministre de la (...)
Agriculture : Des semences améliorées pour des ménages (...)
Baccalauréat 2022 au Burkina : 182 candidats admis sur (...)
Burkina : Un nouveau projet pour promouvoir la (...)
Programme population au Burkina : L’ISSP tient un (...)
Sécurité : Le projet « Renforcer la sécurité des frontières (...)
Ministère de la Santé : Deux documents stratégiques en (...)
Religion : La fête de la Tabaski sera célébrée le 9 (...)
Burkina/Lutte contre le paludisme : Les journalistes (...)
Éducation de la jeune fille au Burkina : Le comité de (...)
Burkina : Les chefs traditionnels réitèrent leur (...)
Santé au Burkina : CICDoc offre du matériel biomédical (...)
Journée de solidarité 2022 : Des producteurs du (...)
Burkina : Un exercice militaire prévu le jeudi 30 juin (...)
Éducation au Burkina : Le ministère de l’Education et (...)
Lutte contre les maladies tropicales négligées : Le (...)
Burkina : le monde de l’artisanat célèbre la journée des (...)
Insécurité alimentaire au Burkina : Environ 3,5 millions (...)
Burkina : La direction générale des douanes fait son (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 30702

Les plus regardées



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés