Actualités :: Burkina : Un nouveau site pour la construction de l’hôpital de référence de (...)

Après Orodara dans la matinée du 13 août 2020, où il a rencontré les forces vives de la province du Kénédougou, le Chef du Gouvernement Christophe Joseph Marie Dabiré, s’est prêté au même exercice dans la province du Houet. Il est venu apporter les salutations du Président du Faso aux populations de la capitale économique burkinabè et apporter des réponses à leurs préoccupations. C’était à la Maison de la culture Mgr Anselme Titiama Sanon.

Le face-à-face entre le chef du Gouvernement, Christophe Joseph Marie Dabiré et les forces vives de la province du Houet était très attendu à Bobo-Dioulasso. Et ce dialogue direct aura tenu toutes ses promesses, au regard de la richesse des échanges.

En venant à Sya, le Premier ministre savait qu’il devrait apporter des réponses précises à certaines questions majeures qui ont focalisé toutes les attentions des populations du Houet. Il s’agit notamment de la construction de l’hôpital de référence de Bobo-Dioulasso et du déguerpissement musclé des commerçants du marché de Léguéma, cette semaine.

Pour ce qui est de l’hôpital de référence, Christophe Joseph Marie Dabiré a indiqué que l’étude d’impact environnemental qu’il avait annoncé devant l’Assemblée nationale lors de son discours sur la situation de la Nation était désormais disponible, même si elle n’a pas été rendue publique. Pour le Premier ministre, ce sont les conclusions de cette étude qui ont permis de réorienter le choix du gouvernement sur un autre site, abandonnant ainsi la forêt de Kua.

Le nouveau site, a précisé Christophe Joseph Marie Dabiré, n’est pas éloigné de Kua, et un travail est en train d’être fait avec le partenaire chinois. "Très bientôt, cet hôpital sera une réalité", a-t-il lancé sous les applaudissements nourris des populations qui étaient très impatientes.

Une autre préoccupation importante que le Chef du gouvernement a voulu clarifier dans son adresse aux populations est le deguerpissement des commerçants de Léguema logo. Tout en déplorant cette situation, il a estimé qu’on aurait pu éviter ce qui est arrivé, grâce au dialogue et à la concertation. Il a rappelé que le projet de construction de ce marché était un engagement pris par le Président du Faso, avec pour objectif, d’offrir aux populations, une infrastructure moderne. Il a invité les uns et les autres à la retenue, afin de permettre l’exécution des travaux.

Le Premier ministre a également évoqué l’état de santé de notre pays, le Burkina Faso, depuis quelques temps maintenant : insécurité avec des attaques terroristes, la pandémie du coronavirus, les élections de novembre 2020… Il a reconnu que certains de ces facteurs ont porté un coup à l’élan de développement amorcé en 2015 par le Président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré.

Qu’à cela ne tienne, le Burkina Faso, sous le leadership du Président du Faso, dira Christophe Joseph Marie Dabiré, a enregistré des résultats significatifs, malgré le contexte difficile dans des secteurs comme les infrastructures, la santé, l’éducation… Cela est la preuve selon lui, que le peuple burkinabè est résilient et résolument engagé dans le développement socioéconomique.

Fort de tous ces constats, les fils et les filles du Burkina Faso doivent se tenir la main pour le développement, car selon M. Dabiré, aucun développement n’est possible sans la paix et la cohésion sociale. C’est pourquoi, il a réitéré l’appel du Président du Faso à la cohésion sociale, gage d’un développement durable et inclusif.

Le clou des échanges a été la prise de parole des représentants des différentes couches sociales qui, d’emblée, ont salué cette démarche du Chef du Gouvernement qui vise à améliorer la gouvernance et la redevabilité si chères au Chef de l’Etat. Tour à tour, le haut-commissaire de la province du Houet, les autorités coutumières et religieuses, les anciens, les jeunes, les élus locaux, les femmes, la chambre d’agriculture, ont égrené leurs doléances et attentes.

Celles-ci se résument à des meilleures conditions pour le plein épanouissement de toutes les couches sociales de la province du Houet et du Burkina Faso. Le désenclavement de la province, la dynamisation de l’aéroport de Bobo, la construction de l’hôpital de référence de la ville, la mise en œuvre d’un pôle de croissance de Samendéni, l’amélioration de l’employabilité des jeunes et des femmes, des infrastructures éducatives et sanitaires, le transfert de compétences au profit des communes, bref, les forces vives du Houet ont parlé à coeur ouvert au Premier ministre.

Avec les membres du Gouvernement présents à Bobo-Dioulasso pour la circonstance, des réponses ont été données. Dans leurs interventions, ils ont tenu à rassurer les populations que tout est mis en œuvre pour leur épanouissement et que Bobo-Dioulasso n’est pas délaissée, comme certaines laissent croire. Mieux, c’est une province qui tient à cœur le Président du Faso et tout le Gouvernement.

Après Bobo-Dioulasso, cap sera mis le 14 août, sur Houndé, troisième province qui compose la région des Hauts-Bassins.

DCRP/Primature

Dori : Le Premier ministre échange avec les forces vives (...)
Liberté provisoire de Jean Claude Bouda : "Cela nous (...)
Burkina : Pascal Zaida et Marcel Tankoano alertent sur (...)
Justice : Jean Claude Bouda en liberté provisoire, 5 (...)
Réconciliation nationale : « Pourquoi avoir une haine au (...)
Roch Kaboré et la Réconciliation nationale : Le Mouvement (...)
UPC : Le Poé Naaba a démissionné
Assemblée nationale : La 7e Législature rend hommage à (...)
Burkina Faso : « Il faut une réconciliation au niveau de (...)
« Roch Kaboré a réhabilité Thomas Sankara sur tous les (...)
Législatives 2020 : Le tribunal administratif invalide (...)
Politique : L’Alliance pour la défense de la patrie veut (...)
Promesse de réconciliation nationale de Roch Kaboré : « (...)
Affaire Sankara : Ça avance au Burkina, ça traine en (...)
Volonté du président Roch Kabore à aller à la réconciliation :
Législatives de 2020 au Burkina : Le tribunal (...)
Elections législatives 2020 au Burkina : Le NDI coache (...)
Elections couplées de 2020 au Burkina : L’UPC forme ses (...)
Recours contre des articles modificatifs du code (...)
Elections de 2020 au Burkina : Des journalistes à (...)
Réconciliation nationale : « Nous allons régler la (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 10668

Les plus regardées



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés