Actualités :: 4e anniversaire du PNR-JV : les convictions de Christian Koné

Porté sur les fonts baptismaux le 23 juin 1999 et officiellement reconnu le 19 novembre 1999 le Parti national républicain, juste voie (PNR-JV) a fêté ses quatre ans d’existence le mercredi 19 novembre dernier. L’occasion pour le leader du parti, Christian Koné de décliner la ligne et les ambitions du parti, lors d’une conférence de presse, tenue à Ouagadougou.

Expliquant les raisons qui ont soustendu la création de son parti, Christian Koné a dit que le PNR-JV était né de la volonté de ses membres fondateurs de mener de "façon systématique" le combat pour défendre ses idéaux pour un Etat véritablement républicain et démocratique au Burkina-Faso. Puis d’ajouter que le PNR-JV est un "parti atypique" en ce qu’il dit toujours haut et fort les vérités qui dérangent dans la classe politique. Puis, un procès en règle a été fait comme à l’habitude à la politique du gouvernement de la IVe république caractérisée par "le clientélisme, le népotisme, la gabégie, la corruption.........".

Prêts pour les luttes futures

Répondant aux questions des journalistes notamment les acquis, la ligne et les ambitions de son parti, Christian Koné s’est voulu clair et précis : son parti se situe au centre-droit et prône le néo-libéralisme.

Un néo-libéralisme qui condamne cependant l’anarchie et la prédation impériale et stigmatise les travers actuels. Sur les ambitions, le président Koné a indiqué qu’après avoir "damé" le macadam avec le Collectif, le PNR-JV veut s’occuper désormais des tâches plus "politiques" en allant à la conquête de l’électorat du pays profond.

Le parti veut donc retourner à sa vocation première et espère un jour être le "premier parti" du Burkina-Faso.

Tout cela sans jamais "arrêter de dire la vérité" ! Don’t act.

Boubacar SY
Sidwaya

Burkina Faso : Les chefs militaires apportent leur (...)
Burkina : « Nous devons faire en trois mois ce qui (...)
Burkina : Damiba a posé sept conditions avant de rendre (...)
Burkina Faso : L’UPC souhaite une Transition inclusive (...)
Burkina Faso : La CEDEAO salue le règlement pacifique de (...)
Dépolitisation de l’armée burkinabè : Le vœu cher d’un (...)
Dédougou : La population brise le silence et apporte son (...)
Burkina : « Le pouvoir est banalisé et est devenu un jeu (...)
Burkina : « Il n’y a pas de raison que des gens meurent (...)
Burkina : "Nous devons œuvrer de sorte à rendre effective (...)
Burkina Faso : « La situation est sous contrôle », (...)
Situation trouble au Burkina : La CEDEAO soutient le (...)
Soutien au coup d’État du 30 septembre au Burkina : La (...)
Situation trouble au Burkina : L’UNIR/MPS appelle le (...)
Situation trouble au Burkina : Alpha Barry dément sa (...)
Coup d’Etat du 30 septembre 2022 au Burkina : Des (...)
Situation trouble au Burkina : "Le pouvoir de gestion (...)
Situation trouble au Burkina : « Notre pays est déjà en (...)
Burkina : Les secrétaires généraux de ministères (...)
Crise militaire au Burkina Faso : Le CNAPE souhaite (...)
Situation trouble au Burkina : « Bilgo n’est à la (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 11886



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés