Actualités :: AJCBC : « Blaise est ce qu’il y a de meilleur pour diriger ce pays (...)

L’Action des jeunes pour la candidature de Blaise Compaoré (AJCBC), à travers sa coordination de l’Ouest, a procédé samedi dernier à Bobo-Dioulasso à l’installation officielle des responsables de la structure dans les secteurs. C’était au cours d’une cérémonie qui a vu la présence du secrétaire général de l’association, monsieur Moussa Compaoré, et du président de la coordination de l’Ouest, monsieur François Kalmogo.

Le point de presse organisé à cet effet constituait la toute première sortie officielle de la coordination de l’Ouest depuis sa mise en place, le 08 mai dernier, à la Chambre de commerce de Bobo-Dioulasso par le président national de l’AJCBC, monsieur Salif Kaboré. Les responsables régionaux de l’association ont alors saisi cette opportunité pour rappeler les grandes lignes des actions à mener dans le cadre de la présidentielle à venir, mais aussi de situer les journalistes sur les réelles motivations qui ont conduit à la création de cette structure.

Le constat, selon François Kalmogo, est que les jeunes ne sont plus intéressés par les élections. C’est pour les amener, dira-t-il, à un changement de comportement et les mobiliser pour l’échéance électorale à venir que nous avons créé cette structure. L’AJCBC, selon ses géniteurs, est une association qui ne dépend d’aucune formation politique, fut-il le CDP. Pour ce faire, elle entend mener, parallèlement au parti au pouvoir, des actions visant à soutenir la candidature de Baise Compaoré jusqu’à son élection en 2005. Pourquoi vouloir soutenir l’actuel chef de l’Etat qui, cependant, continue d’entretenir un certain mythe autour de son éventuelle candidature ?

A cette question, le sécrétaire général de l’AJCBC, monsieur Moussa Compaoré est catégorique. « Nous voulons qu’on dise que ce sont les jeunes qui l’ont obligé à se présenter. Même si Blaise refusait de le faire, nous mènerions toutes sortes de pression afin qu’il accepte d’être notre candidat ». Le moins que l’on puisse dire est que cette nouvelle organisation des jeunes entend jouer sa partition dans la prochaine élection présidentielle qui se profile à l’horizon et qui mobilise déjà la classe politique burkinabè.

Blaise le citoyen

En optant de si tôt pour la candidature de Blaise Compaoré, l’association, sans la moindre hésitation, a déjà opéré son choix dans cette future course pour la magistrature suprême. Cependant, n’y a-t-il pas anguille sous roche même si l’AJCBC se dit libre et apolitique, et n’être, par conséquent, sous la bannière d’aucun parti politique ? Mais au fait, quelles sont alors les sources de financement de cette jeune structure si ambitieuse ? Nous fonctionnons à partir des cotisations des membres et jusqu’à l’heure actuelle nous n’avons reçu le moindre centime de qui que ce soit dira monsieur Moussa Compaoré.

Pour lui, il faut éviter de confondre l’action des jeunes avec le CDP, car l’appartenance politique du président du Faso importe peu. « Nous soutenons Blaise Compaoré, simplement en tant que citoyen ». Reste maintenant à savoir la stratégie d’action qui sera mise en place par l’AJCBC pour favoriser l’adhésion massive des jeunes dont les préoccupations se résument au manque d’emploi.

Ce qui est sûr, Blaise Compaoré reste aux yeux des responsables de l’association, le candidat idéal à même de résoudre les problèmes des jeunes. Sa longévité au pouvoir, disent-ils, lui a permis d’acquérir une solide expérience qui fait de lui l’homme providentiel pour le Burkina. Et le secrétaire général national de conclure en affirmant que « Blaise est ce qu’il y a de meilleur pour diriger ce pays ».

Jonas Appolinaire Kaboré
L’Observateur

Affaire Norbert Zongo et ses compagnons d’infortune : La (...)
Conseil supérieur de la magistrature : La délinquance (...)
Burkina : Le président de la Transition donne des (...)
Burkina : Les changements à noter dans le remaniement (...)
Burkina Faso : Le Capitaine Ibrahim Traoré félicite les (...)
Suivi citoyen des politiques publiques : Le projet (...)
Extradition de François Compaoré : La Cour européenne des (...)
Dr Arouna Louré, de retour du front : « Nous pouvons (...)
Front de défense pour la patrie : « Nous avons (...)
Affaire Thomas Sankara : « La France doit honorer sa (...)
Burkina / 63e anniversaire de l’accession à l’indépendance :
Burkina / 63e anniversaire de l’indépendance : Le (...)
Burkina Faso : "La Transition n’est pas contre les (...)
Transition au Burkina : Salif Keita exprime son soutien (...)
Burkina / Politique : Le Pr Stanislas Ouaro démissionne (...)
Burkina : Le MPP annonce la libération de ses militants (...)
Burkina / Réseaux sociaux : La dépravation des mœurs sur (...)
Burkina/Politique : Le MPP dénonce "la séquestration et (...)
Burkina / Politique : Descente de la police au siège du (...)
Situation du Burkina en 2023 : L’intégralité du discours (...)
Burkina/Exposé sur la situation de la Nation : « Nous (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 12453


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés