Actualités :: Burkina : L’UPC interdite de tenir son BPN, le CDP reçoit une lettre (...)

L’actualité ces dernières heures est marquée par le rappel fait à l’UPC (Union pour le progrès et le Changement) de surseoir à son Bureau politique national annoncé pour le samedi, 18 février 2023. En justification de cette note du ministre de l’Administration territoriale, de la décentralisation et de la sécurité : le communiqué N°03 du 30 septembre 2022 du MPSR suspendant les activités des partis politiques.

Cette piqûre de rappel du gouvernement de la transition est considérée comme un « deux poids, deux mesures », en ce sens que les organisations de la société civile qui avaient été indexées par les mêmes actes, tiennent ‘’paisiblement’’ leurs activités. « Les organisations de la société ont tenu plusieurs activités de soutien aux autorités ou à la transition, sans avoir été interpellées », brandit un cadre politique, qui pense donc qu’une telle « façon de gérer les choses » ne favorise pas la mobilisation générale tant souhaitée face aux défis du moment.

Si l’UPC se voit ainsi interdite de tenir son cadre statutaire, le CDP (Congrès pour la démocratie et le progrès) écope, lui, d’un « avertissement », pour avoir tenu son BPN, le samedi, 28 janvier 2023. « Depuis la nuit, je lis des réactions controversées suite à la publication de cette lettre du MATDS adressée au président de l’UPC. Je ne sais pas si elle marque l’interdiction de la tenue de la session du BPN. A la place de Zèph, j’allais rappeler au MATDS les dispositions de l’article 19 de la loi portant charte des partis politiques et qui est toujours en vigueur. A défaut, je saisis le juge des référés. Sinon nous aussi au CDP on n’est pas sorti indemne de la tenue de notre session du BPN hein. On a encaissé le coup et on a préféré ne pas en parler », a, les premières heures de ce mardi 14 février 2023, commenté sur sa page Facebook, le vice-président du CDP, Boubacar Sannou.

Selon des sources internes, le ministère de l’Administration territoriale, de la décentralisation et de la sécurité a, dès lundi 30 janvier 2023, fait parvenir une lettre d’avertissement au parti.

Lors d’un dialogue démocratique du Centre pour la gouvernance démocratique (CGD), qui les a réunis aux côtés d’autres acteurs, des responsables et représentants de partis politiques ont battu en brèche la légalité du communiqué du MPSR suspendant les activités politiques. Ils ont, en outre, relevé sa caducité à travers des incohérences, dont l’activisme des organisations de la société civile et la nécessité pour le pouvoir de la transition de créer les conditions d’une mobilisation générale face au défi crucial du phénomène terroriste.

O.L
Lefaso.net

Ouagadougou : Le Mouvement burkinabè pour la démocratie (...)
Adoption de la loi sur les conditions d’entrée et de (...)
Gestion du foncier au Burkina : le gouvernement met en (...)
Sanctions contre le Niger : Le président du CDP en (...)
Burkina / Évaluation des membres du gouvernement : Nandy (...)
Burkina / Évaluation des membres du gouvernement : (...)
Burkina / Crise sécuritaire : « La résolution passe aussi (...)
Burkina : « Il faut réviser la charte pour permettre à la (...)
Burkina Faso : Le capitaine Ibrahim Traoré échange avec (...)
Enlèvement de Me Guy Hervé Kam : L’opposant sénégalais (...)
Hommage à Bongnessan Arsène Yé, metteur en scène des (...)
Burkina : Une semaine après l’enlèvement de Hervé KAM, (...)
Burkina / Retrait des pays de l’AES de la CEDEAO : Des (...)
Retrait des Etats de l’AES de la CEDEAO : « Nous partons (...)
Sécurité du président : « Pour ma personne, je n’ai pas (...)
Burkina : « On va organiser les élections comment à (...)
Pr Hamidou Sawadogo : « Le retrait du Burkina, du Mali (...)
Retrait des pays de l’AES de la CEDEAO : L’Union (...)
Les Etats du Liptako Gourma quittent la CEDEAO : La (...)
Burkina : Le chef de l’Etat, Capitaine Ibrahim Traoré, (...)
Burkina/Politique : Eddie Komboïgo demeure le « seul et (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 12453


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés