Actualités :: Burkina : "Nous devons œuvrer de sorte à rendre effective la souveraineté (...)

Suite au coup d’Etat du 30 septembre 2022 au cours duquel le peuple a été un acteur majeur dans la déchéance du lieutenant colonel Paul Henri Sandaogo Damiba, l’Alternative patriotique panafricaine burkindi invite les populations à rediriger cet engouement dans la lutte contre le terrorisme.

Pour la souveraineté et l’honneur de la patrie, le peuple doit prendre son destin en mains par une mobilisation massive de combat patriotique !

Encore une fois, une partie de nos Forces de Défense et de Sécurité (FDS) dirigée par le Lieutenant-Colonel Paul-Henri Sandaogo DAMIBA a été instrumentalisée par des politiciens prédateurs de l’ancien régime déchu et par des puissances extérieures hostiles. Cela a conduit à l’aggravation de la crise multiforme du pays.

Encore une fois, une partie de notre armée, membre du MPSR, a pris le pouvoir par les armes. Le camp déchu menace de riposter par la violence, mettant à nu les divisions au sein de nos FDS. Cela à un moment où nos FDS doivent être pleinement et entièrement mobilisées dans leur rôle sur le front de la guerre anti-terroriste.

Encore une fois, le peuple du Faso est appelé à prendre ses responsabilités, à l’image de janvier 1966, octobre 2014, septembre 2015…

Le peuple et les FDS se sont mobilisés comme un seul homme contre le coup d’État du RSP de 2015. Le peuple et les FDS doivent réitérer cette unité d’action patriotique pour vaincre le terrorisme, neutraliser les traitres prédateurs coupables de crimes de sang, crimes économiques, crimes politiques, etc. Aujourd’hui, les enjeux en cours concernent l’avenir de la Patrie et la survie de la Nation. Notre peuple trop longtemps éprouvé aspire à une réelle souveraineté dans la sécurité, la paix et le progrès.

Cette unité d’action doit se construire autour des valeurs fondamentales de notre pays, valeurs dévoyées depuis près de 40 ans par des politiciens et des membres dévoyés de notre élite civile et militaire.

Une mobilisation populaire de combat et une clarification de nos alliances extérieures sont incontournables. Sans une guerre populaire et patriotique généralisée, sous la direction des FDS et de dignes représentants du peuple, notre calvaire risque d’être encore plus long et meurtrier.

L’APP/Burkindi prône et suit Laawõl Burkindi (le chemin de la dignité) par Hõron Ya (le comportement de l’honneur). Nous restons au service de notre peuple pour apporter notre contribution à la recherche de solutions durables à la crise sécuritaire, à la lutte pour la libération intégrale de notre territoire occupé et à la promotion de la cohésion sociale et du vivre- ensemble.

Nous appelons le peuple burkinabè à la mobilisation générale autour de nos FDS et leurs supplétifs, à la vigilance, au refus de la manipulation, de la division, pour éviter de nous plonger dans une situation encore plus dramatique, telle que la récupération opportuniste et la restauration d’un régime prédateur déjà rejeté. Nous devons œuvrer de sorte à rendre effective la souveraineté populaire, conformément au signal et l’esprit de l’Insurrection de 2014 et la Résistance au Coup d’État de 2015.

Aussi nous prenons acte de la déclaration signée du Capitaine Ibrahim TRAORE appelant toutes les forces vives de la Nation pour une union des forces vives de la Nation et pour une transition inclusive et patriotique. Les acquis de ces mobilisations historiques et populaires doivent alimenter nos efforts actuels de reconquête et de restauration de notre territoire et celles de la dignité du peuple burkinabè.

Ne soyons pas indignes de notre patrie, de nos ancêtres, des générations à venir et de l’Afrique des combattant.e.s de la liberté, de la souveraineté, de la justice et du progrès pour les peuples Africains.

Ensemble, nous vaincrons les forces du mal !
Nan lara, an sara !
Par le Peuple, pour le Peuple !
Pour le Bureau Exécutif National

Le Président

Adama COULIBALY

Soutien pour le renforcement de la démocratie au Burkina (...)
Accusation de déstabilisation de la transition : Le (...)
Affaire 2000 soldats étrangers au Burkina Faso : Le (...)
Burkina : Des organisations féminines choquées par les « (...)
Élections 2024 au Burkina : La CODEL propose six (...)
Burkina : L’Assemblée législative de transition est (...)
Burkina : Ce qu’il faut retenir de la Déclaration de (...)
Déclaration de politique générale : Les parlementaires (...)
Manifestations « anti-françaises » à Ouaga : « Nos valeurs (...)
Burkina : « Il ne sera pas question de nous laisser (...)
Tensions foncières et de logements au Burkina : Une (...)
🔴Burkina : Déclaration de politique générale du Premier (...)
Burkina - MPSR 2 : Bien communiquer fait partie de la (...)
Burkina/Transition : Le Premier ministre va livrer sa (...)
Burkina Faso : Le Chef de l’Etat Ibrahim Traoré décide de (...)
Burkina : « On ne peut pas mobiliser toutes les forces, (...)
Burkina Faso : Serge Poda, un cadre supérieur de la (...)
Burkina : « On est au 9e coup d’Etat, mais ça n’a rien (...)
Remaniement du gouvernement Kyelem : De quoi est-il le (...)
Lutte contre le terrorisme : le Chef de l’Etat présente (...)
Assemblée législative de transition : La composante (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 12054



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés