Actualités :: Burkina : « La trajectoire du MPSR qui nous dirige nous amène à craindre pour (...)

« La trajectoire du régime militaire qui nous dirige nous amène à craindre pour l’avenir du pays ». C’est en substance la lecture de la situation nationale du Burkina Faso, dépeinte par le coordonnateur du mouvement Servir et non se servir (SENS), Me Guy Hervé Kam.

C’était au cours d’une conférence de presse initiée par le mouvement, ce jeudi 1er septembre 2022, à Ouagadougou.

« C’est pour l’avenir de notre pays que nous nous battons, c’est aussi pour cela que nous nous sommes engagés pour que les choses changent », déclare Me Guy Hervé Kam.

Ce, après avoir dressé un bilan assez sombre, depuis la prise du pouvoir du Mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration (MPSR) jusqu’à ce jour.

À l’entendre, le Burkina Faso enregistre à ce jour, depuis la crise sécuritaire, près de trois millions de Burkinabè en insécurité alimentaire, plus de deux millions de personnes déplacées internes.

À cela s’ajoutent un peu moins d’un million d’élèves qui probablement n’iront pas à l’école et près de dix-mille étudiants qui sans doute, en début d’année académique, n’auront pas accès aux cours.

Une situation couronnée par une vie chère qui rend difficile le quotidien des citoyens burkinabè, selon le conférencier.

Soulignant que personne d’entre eux n’est contre le MPSR et encore moins contre la réussite de la transition, Me Guy Hervé Kam indique que si le coup d’État a été toléré par la population, c’est bien parce qu’elle y voyait une lueur d’espoir dans un contexte de désespoir.

« Qui d’entre nous n’aimerait pas pouvoir se rendre à Dori, Bobo-Dioulasso, à Fada N’Gourma sans inquiétude et inquiéter ses proches ? », a-t-il signalé.

Pour lui, les sept mois de la transition n’ont été construits que sur du mensonge.

Lefaso.net

Burkina, MPSR2 : Attention aux dérives du MPSR1 avec les (...)
Lutte contre le terrorisme : « Un État gangrené par la (...)
Contribution à l’effort de guerre : Le Président de la (...)
Processus électoraux en Afrique : Des présidents (...)
Gouvernance au Burkina : « Les manquements de cette (...)
Processus électoraux en Afrique : Les organes de gestion (...)
Burkina : Le lieutenant-colonel Ismaël Diaouari nommé (...)
Burkina : Le Collectif des leaders panafricains va (...)
Abdoul Karim Sango, président du PAREN : « Un individu (...)
Rumeurs de tentative de coup d’État au Burkina Faso : Le (...)
Velléités de déstabilisation de la transition : « C’est (...)
Burkina Faso : Le président de l’Assemblée législative de (...)
Burkina Faso : Le capitaine Ibrahim Traoré aurait (...)
Soutien pour le renforcement de la démocratie au Burkina (...)
Accusation de déstabilisation de la transition : Le (...)
Affaire 2000 soldats étrangers au Burkina Faso : Le (...)
Burkina : Des organisations féminines choquées par les « (...)
Élections 2024 au Burkina : La CODEL propose six (...)
Burkina : L’Assemblée législative de transition est (...)
Burkina : Ce qu’il faut retenir de la Déclaration de (...)
Déclaration de politique générale : Les parlementaires (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 12075



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés