Actualités :: Crise au sein du CDP : « Pour nous direction politique, la fin de la (...)

La crise au sein du Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) continue d’alimenter l’actualité politique au Burkina Faso. Ainsi, après la conférence de presse tenue le 25 juin 2022 par Eddie Komboïgo, c’est au tour d’Achille Tapsoba et de son équipe de faire eux-aussi une sortie publique. Ils ont animé ce mercredi 29 juin 2022 à Ouagadougou une conférence de presse pour faire le point de la situation et se prononcer sur la mesure de sortie de crise proposée par le président d’honneur du parti, l’ancien président du Burkina Faso, Blaise Compaoré.

Le président par intérim du CDP, Achille Tapsoba, et son équipe sont montés au créneau pour faire le point de la crise au sein de leur parti et les décisions prises en réponse aux mesures de sortie de crise proposées par le président d’honneur du parti, Blaise Compaoré. Pour planter le décor de cette conférence de presse, Achille Tapsoba a d’abord annoncé « que l’heure de la vérité a sonné ».

Car, lance-t-il, le président d’honneur, Blaise Compaoré, a, dans une lettre en date du 21 juin 2022, pris une mesure de sortie de crise adressée a tous les militants. Dans la lettre, il a fait savoir qu’en raison de la difficulté à concilier les positions, il décide de la convocation prochaine du 8e congrès ordinaire du CDP. Lequel congrès sera une occasion de rassembler tous les militants actifs et tous ceux qui se sont mis en réserve, afin de relancer les activités du parti.

Achille Tapsoba, président par intérim du parti CDP

Face donc à cette mesure du président d’honneur dont ils ont pris acte, Achille Tapsoba a tenu à faire savoir qu’ils prennent l’engagement de la respecter et de faire respecter sa mise en œuvre. L’autre décision également prise, selon le conférencier, c’est la résolution de mettre en application toutes les modalités pratiques relatives de l’organisation dudit congrès qui viendraient à être déterminées.

« Pour nous direction politique du CDP, la fin de la recréation a sonné », a-t-il souligné, tout en expliquant que c’est pourquoi, ils lancent un appel aux militants actifs, restés en réserve, inactifs et les démissionnaires qui désirent revenir. Il leur demande de se mobiliser et de prendre en main le destin de leur parti. Quant à ceux qui ont « choisi les voies de la défiance au président d’honneur », ils invitent tous les militants à se démarquer des dérives langagières qui n’honorent pas la politique.

Cette conférence de presse a été aussi l’occasion pour Achille Tapsoba et son équipe de clarifier certaines incompréhensions, disent-ils. A commencer par la question du siège du parti qu’ils n’occupent plus. Selon eux, il ne s’agit pas d’une question de payement de salaires des employés qui y travaillent et de son fonctionnement ou pas, il s’agit d’une question de justice qu’il faut respecter. « Quant à son occupation, nous y serons et nous nous donnons le temps d’y aller, parce que le siège n’est pas un bien d’Eddie Komboïgo, mais du parti », ont-ils répondu.

Vue des participants

Pour revenir à la question du payement des employés et du fonctionnement du siège, ils ont tenu à éclairer les choses, tout en précisant que ce n’est pas Eddie Komboïgo qui paie les salaires des employés et les frais de fonctionnement du siège, parce que le parti bénéficie d’une subvention de l’Etat. « Et cette subvention qui était de 80 millions de FCFA, est passée à 104 millions et il y a déjà eu un décaissement autour de 100 millions de FCFA en fin décembre 2021 », ont-ils tenu à préciser. Mais quand aux sommes « dites investies » par Eddie Komboïgo dans le parti, cela l’engage et non le parti, parce que, tous les membres du CDP investissent aussi dans le parti comme lui, expliquent Achille Tapsoba et son équipe.


Yvette Zongo
Lefaso.net

Burkina Faso : Roch Kaboré attendu ce jeudi aux Émirats (...)
Burkina /Politique : Le Front patriotique demande la (...)
39e anniversaire de la révolution burkinabè : Le (...)
62e anniversaire de l’indépendance du Burkina Faso : (...)
Conduite de la Transition : Le Président du Faso échange (...)
Situation nationale : La « Mobilisation des intelligences
Burkina : Un Front patriotique est lancé pour « oeuvrer (...)
Burkina Faso : L’ALT définit le rôle du Conseil (...)
Rumeurs sur l’enterrement des restes de Sankara et (...)
Burkina : L’UNIR/MPS en congrès extraordinaire, (...)
Montée des couleurs à la Primature : Pas de vacances pour (...)
Burkina : Le mouvement BUTS appelle à la mobilisation (...)
Café politique de l’ARGA : La première édition se penche (...)
Burkina : Une activité demandant le départ de l’ambassadeur
Elections législatives au Sénégal :Kadré Désiré Ouédraogo à (...)
Situation nationale : L’ancien ministre, Rosine (...)
Burkina : Le mouvement BUTS au chevet d’un pays en quête (...)
Burkina : L’Etat joue au grand prêtre de la réconciliation en
Demande de pardon de Blaise Compaoré : « J’aimerais que le (...)
Burkina Faso : Blaise Compaoré demande pardon à la (...)
Réconciliation au Burkina : « Blaise Compaoré doit se (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 11781

Les plus regardées



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés