Actualités :: Burkina/Transition : « Notre pays a besoin d’asseoir définitivement des (...)

L’Assemblée législative de transition (ALT) a ouvert ce mercredi 4 mai 2022 sa première session ordinaire de l’année 2022. L’acte a été marqué par le discours du maître du perchoir, Pr Aboubacar Toguyeni, qui a, pour l’occasion, situé les enjeux de cette législature dans la dynamique de refondation amorcée avec l’avènement du nouveau pouvoir.

C’est par l’hymne national, le Ditanyè, suivi d’un instant pieux en la mémoire des victimes du terrorisme, que les députés de l’Assemblée législative de transition ont donné le top de départ de cette session inaugurale. A leurs côtés, plusieurs personnalités invitées, notamment des membres du gouvernement avec à leur tête le Premier ministre, Albert Ouédraogo, et des diplomates.

La cérémonie a été faite de l’unique discours prononcé par le président de l’Assemblée législative de transition, le Pr Aboubacar Toguyeni. « Notre pays traverse depuis près de sept ans, la pire crise de son histoire postcoloniale avec ses corolaires sur le plan économique, social qui affectent nos concitoyens dans leur vie quotidienne. Cette situation était devenue insoutenable, ce qui a conduit à l’avènement de la présente transition », a-t-il situé avant d’interpeller les députés sur le rôle qu’ils sont donc appelés à assumer au cours de cette législature.

« Nos concitoyens et concitoyennes ont montré peu de confiance à nos institutions républicaines, les défiant même par moments, et l’Assemblée nationale comme institution du Faso, est également concernée », relève Pr Aboubacar Toguyeni, recommandant aux députés, humilité, modestie, engagement au travail et patriotisme.

« Cette transition se donne également pour mission, la refondation de l’Etat. Notre pays a besoin d’asseoir définitivement des institutions fortes et équilibrées, gage de stabilité et d’enrichissement de notre jeune démocratie. Notre histoire récente nous a montré la fragilité de nos institutions. Il faudra être au rendez-vous des vrais débats et des propositions audacieuses et pertinentes, devant aboutir au passage à la Vème République et à une Constitution qui définisse mieux les équilibres institutionnels qui permettent à notre pays de résister mieux aux différents chocs endogènes et exogènes », présente le président de l’Assemblée législative de transition.

Pr Aboubacar Toguyeni a également indiqué que cette législature va veiller au grain sur les questions sécuritaires et humanitaires. Sur le volet gouvernance, il s’agira d’amener le gouvernement à plancher sur comment résorber de façon conséquente les écarts entre centres urbains et milieux ruraux, projette-t-il. L’Assemblée législative de transition tient également à braquer les projecteurs sur « l’épineuse » question foncière, la lutte contre la corruption et l’impunité, la réduction des « inégalités fortes » entre les citoyens.
Cette session, dite session des lois, va durer 45 jours.

O.L
Lefaso.net

Bobo-Dioulasso : Des OSC demandent la démission du (...)
Commune de Dapélogo (Plateau central) : La délégation (...)
Opération mana mana : « Si nous pouvons nous mettre (...)
Opération Mana-mana : Le Premier ministre se réjouit de (...)
Burkina/politique : Eddie Komboïgo répond à la lettre de (...)
Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) : Un (...)
Enquête de perception des 100 jours du MPSR
"Détention arbitraire" de Roch Kaboré : « La junte ne doit (...)
Situation nationale : Le Président Damiba échange avec (...)
Dédougou : La délégation spéciale est opérationnelle
Assemblée législative du Burkina : Le projet de loi (...)
Bobo-Dioulasso : Un regroupement de femmes invite les (...)
Conduite de la Transition politique : Le Médiateur de la (...)
Burkina : Le gouvernement invite les populations à ne (...)
Burkina : Le « Mouvement Agir ensemble pour le Burkina (...)
Burkina : « Si nous sommes unis, si nous sommes ensemble (...)
Rencontre statutaire entre le Président du Faso et le (...)
Burkina/Cohésion sociale : Blaise Compaoré et Roch Kaboré (...)
Burkina Faso : La Coordination des organisations pour (...)
Communiqué sur la nomination du modérateur de la CEDEAO : (...)
Burkina : « Si nous voulons aller aux élections, il nous (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 11676

Les plus regardées



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés