Actualités :: Politique : Le Groupe parlementaire MPP tient ses premières journées (...)

Le groupe parlementaire du Mouvement du peuple pour le progrès (MPP) a officiellement ouvert ses premières journées parlementaires de l’année 2021, le vendredi 1er octobre 2021 à Banfora, dans la région des Cascades.

Ces journées parlementaires ont en réalité débuté le 30 septembre et se poursuivent jusqu’au 3 octobre 2021 sur le thème « La résilience des populations burkinabè dans le contexte d’insécurité : Quelle contribution du Groupe parlementaire MPP ? », en présence du président de l’Assemblée nationale et président du MPP, Alassane Bala Sakandé.

Alassane Bala Sakandé, président de l’Assemblée et président du MPP

Selon le président du groupe parlementaire MPP, Alexandre Siguian Ousmane Tapsoba, il est donné à chaque groupe parlementaire au cours de l’année d’organiser des journées de réflexion appelées journées parlementaires.
La ville de Banfora a été choisie pour abriter les premières journées parlementaires de l’année 2021 du groupe MPP parce que le thème se rapporte à la résilience des populations dans le contexte d’insécurité, a-t-il expliqué, ajoutant que les députés du MPP vont réfléchir sur la contribution à apporter à la résolution du problème de l’insécurité.

En effet, la région des Cascades (la zone de Mangodara en particulier) qui était jusque-là épargnée, est devenue récemment une zone d’attaques terroristes.
L’objectif de cette thématique est donc de renforcer la résilience des populations contre les terroristes car elles ne peuvent plus continuer de fuir et d’abandonner leurs terres et leur cheptel au profit des envahisseurs.

Vue des autorités

Durant ces 72 heures, plusieurs thématiques sont abordées : l’état des lieux de lutte contre le terrorisme au Burkina ; les facteurs, terreaux et groupes terroristes au Burkina Faso et la gouvernance locale pour une implication des populations dans la lutte contre le terrorisme.
Malgré ce contexte d’insécurité, Alexandre Siguian Ousmane Tapsoba dit garder espoir, parce que le Burkina viendra à bout de ce fléau.

Il a donc lancé un appel à un sursaut national et populaire pour bouter hors du Burkina Faso la nébuleuse terroriste car, dit-il, « c’est la seule alternative qui nous reste parce que personne, ni aucune force ne peut résister lorsque le peuple se met debout pour le combat ».

Alexandre Siguian Ousmane Tapsoba, président du groupe parlementaire

Selon le président de l’Assemblée nationale et président du MPP, Alassane Bala Sakandé, le choix de Banfora est lié au fait qu’il y a eu récemment des problèmes d’insécurité à Mangodara, dans la région des Cascades qui était pourtant jusque-là épargnée par les attaques terroristes. Il n’a pas donc pas manqué de rappeler que le terrorisme ne choisit pas spécifiquement sa cible ethnique, politique, religieuse…
D’autres partis politiques ont participé à ces journées parlementaires, à savoir le NTD, le CDP, le RDJ, l’UPC, le PJRN.

Haoua Touré
Lefaso.net

Roch Kaboré en résidence surveillée : « Le MPP s’élève (...)
Succès Masra, leader politique tchadien : « Plus jamais, (...)
Insécurité au Burkina : « Juger le MPSR en l’espace de 100 (...)
Transition au Burkina : Le chef de l’Etat demande (...)
Politique : Démissionnaire de l’UPC, Rabi Yaméogo dépose (...)
Mouvement SENS : Les jeunes s’engagent à lutter contre la (...)
Politique de partenariat sécuritaire au Burkina : « Le (...)
CDP : Le récépissé « qui bloque » la visite de Zéphirin (...)
Mise en œuvre de la Transition : Paul-Henri Sandaogo (...)
Burkina Faso : Le président Damiba s’oppose à un (...)
Bobo-Dioulasso : Le président du Faso, Paul-Henri (...)
Rémunération des ministres au Burkina : Quand la mauvaise (...)
Immersion au sein des forces de défense et de sécurité : (...)
Bobo-Dioulasso : Le président du Faso, Paul-Henri (...)
Libération de Roch Kaboré : Le MPP ne lâche pas le (...)
Burkina/Politique : « Nous ne sommes pas insensibles à (...)
Burkina : L’Assemblée législative de transition "cuisine" (...)
Burkina : « On doit tous revoir nos attitudes des temps (...)
Gestion de la crise sécuritaire : L’ex-président Roch (...)
Burkina : « Ce sont des fantassins qui sont aujourd’hui (...)
Burkina/Situation sécuritaire : « Notre constat est celui (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 11634



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés