Actualités :: Marche de l’opposition politique au Yatenga : Ouahigouya hausse le ton pour (...)

Les populations de la ville de Ouahigouya et son hinterland étaient dans les artères de la cité de Naaba Kango cette matinée du samedi 3 juillet 2021, répondant à l’appel du comité provincial du Yatenga d’organisation de la marche du cadre de concertation des partis politiques de l’opposition membres du chef de file de lopposition politique au Burkina Faso (CFOP-BF).

Il est 9heures 14 minutes à la place de la Nation de Ouahigouya, quand le président du Comité provincial d’organisation de la marche du Cadre de concertation des partis politiques de l’opposition affiliés au chef de file de l’opposition politique au Burkina Faso (CFOP-BF), Oumarou Barou Ouédraogo, a donné les dernières consignes aux populations qui ont répondu à l’appel de l’opposition pour dénoncer la situation sécuritaire jugée délétère et la mauvaise gouvernance au Burkina Faso.

Oumarou Barrou Ouédraogo Président du comité d’organisation de la marche

Entouré de quelques leaders locaux de l’opposition, M. Ouédraogo a rappelé le caractère pacifique de la marche qui se veut silencieuse en guise de deuil afin de rendre hommage aux victimes du terrorisme aussi bien civils que militaires et apporter un soutien aux innombrables personnes déplacées internes.

Un instant de recueillement à la place Naaba Kango

C’est ainsi que le cortège dans sa procession prend le départ de la place de Nation pour rejoindre la place Naaba Kango où une minute de silence a été observée afin d’implorer les mânes des ancêtres pour sortir le Burkina Faso du malaise sécuritaire. Poursuivant l’itinéraire de la marche, les manifestants dans leur parcours marquent un arrêt au grand marché de Ouahigouya pour entonner l’hymne national avant de rallier l’Avenue Mopti en direction du Haut-commissariat du Yatenga, en scandant des slogans qui sont des cris de cœur : « Plus de moyens pour le FDS », « Plus de dignité pour les Personnes Déplacées Internes », « Trop, c’est trop !!! », etc.

Des responsables de l’opposition politique du Yatenga

Les marcheurs, sur le coup de 10 heures, ont été reçus par Aminata Tarnagda, haut-commissaire de la province du Yatenga et ses proches collaborateurs. Le message du CFOP-BF avec des recommandations en dix (10) points a été livré et remis à la première responsable de la province qui a promis de transmettre à qui de droit.

Ravis d’avoir fait connaitre et transmis leurs préoccupations, organisateurs et manifestants ont rejoint la place de la Nation. Au nom du CFOP-BF, Barou Oumarou Ouédraogo a remercié les uns et les autres pour le bon déroulement de la marche qui s’achève sans heurts ni violence. Pour M. Ouédraogo, « l’objectif est grandement atteint, et nous osons croire que nos gouvernants actuels seront plus regardants sur la situation sécuritaire et la gouvernance du pays ».

Aminata Tarnagda écoutant le message de l’opposition politique

En rappel, des milliers de personnes au Yatenga ont trouvé refuge à Ouahigouya en provenance des communes de Kaïn, Koumbri, Barga, Tangaye et Thiou où la situation sécuritaire est alarmante.

Y. B.N
Lefaso.net

Burkina/Dialogue politique : Majorité et opposition (...)
Médiateur du Faso : Saran Sérémé /Séré rend sa démission
Conseil Économique et Social au Burkina : Bonaventure (...)
Projet panier commun d’appui aux processus électoraux (...)
Burkina : Simon Compaoré le sage quitte la vie (...)
Dr P. Emile Paré, DG du Centre de formation politique du (...)
Burkina Faso : « La sécurité avant la réconciliation (...)
Burkina/vie politique : L’organe dirigeant du MPP passe (...)
Simon Compaoré : Après 46 ans de vie politique, l’ (...)
Burkina Faso : Alassane Bala Sakandé désormais président (...)
Burkina/MPP : Le devoir de reconnaissance des militants (...)
Burkina/vie politique : « Celui qui veut partir au MPP (...)
Burkina : Lever de rideau sur le deuxième congrès (...)
Processus de réconciliation au Burkina : La coordinatrice-rés
MPP-UNIR/PS : « Ce n’est pas parce que nous sommes des (...)
Burkina/CDP : Une conférence de presse des jeunes dans (...)
Burkina : La réconciliation nationale "n’est pas (...)
IIe congrès extraordinaire du MPP : La succession à Roch (...)
Situations en Guinée et au Mali : Le groupe parlementaire
Burkina : « Celui qui prend le pouvoir en ce moment-là (...)
Simon Compaoré au sujet du président Roch Kaboré : « Pas (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 11256



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés