Actualités :: Conseil Municipal de Ouagadougou : Le budget supplémentaire adopté

Le Conseil municipal de la Ville de Ouagadougou s’est réuni le 13 juin 2005 à l’Hôtel de Ville sous la présidence de Simon Compaoré, bourgmestre de la capitale burkinabè, avec à l’ordre du jour plusieurs points engageant la marche de la municipalité.

Les conseillers municipaux ont tout d’abord procédé à l’examen d’un projet de protocole d’accord entre la Commune de Ouagadougou et la société CODIS qui a sollicité un partenariat dans la récupération des épaves et ferrailles que la municipalité aurait collectées ou mises en fourrière. Le conseil a ainsi marqué son approbation pour cette initiative qui devrait contribuer efficacement à l’assainissement de la ville par l’enlèvement des objets encombrant sur les voies et espaces publics.

Le maire de la Commune, M. Simon Compaoré.

Le projet de délibération portant nouvelle tarification des prestations de service du Parc urbain Bangr-Wéoogo a constitué le second point à l’ordre du jour. Des explications, il ressort que depuis son ouverture, l’unité est confrontée à de nouvelles demandes correspondant aux besoins des usagers (Dassandaga, Kermesse, Pique-niques, lunch de mariage...). D’où l’opportunité d’une nouvelle tarification pour une meilleure exploitation des sites dans le sens de l’amélioration des recettes. L’adoption de cette délibération permettra désormais un meilleur entretien des lieux occupés, une meilleure prise en charge des cérémonies et l’amortissement judicieux du matériel patrimonial.

A propos de l’ouvrage "Histoire de Ouagadougou des Origines à nos jours", les conseillers municipaux ont examiné et adopté le projet de délibération. Fixant désormais à 7500 F CFA son prix de vente unitaire.

Pour une nouvelle dynamique budgétaire

Le Conseil municipal a ensuite eu droit aux exposés relatifs aux comptes administratifs et de gestion 2004. Sous la présidence du conseiller K. Charles Niodogo, l’ordonnateur du budget et maire de Ouagadougou, Simon Compaoré, a présenté le compte administratif qui fait ressortir un excédant de plus de 141 millions de F CFA. Pour le maire de la Ville de Ouagadougou, l’exécution budgétaire a été suffisamment bien menée. En outre, les investissements réalisés démontrent que des recettes ont été réalisées. Toutefois, la nouvelle donne fait apparaître des difficultés majeures. Ainsi, la prévision budgétaire de 15 % (600 millions de F CFA environ) pour la mise en œuvre du schéma directeur de gestion des déchets a été différée.

Le budget communal ne reçoit que le tiers (1/3) de la taxe de jouissance perçue par l’Etat. Par ailleurs, la part de la Taxe unique sur les produits pétroliers (TUPP) versée à la municipalité ne couvre pas le déficit qu’elle était destinée à combler. Dans la perspective de la confection du budget 2006, la question de la reconduction ou non du chapitre relatif à cette taxe se pose.

Aussi, la municipalité entend faire des propositions par rapport à certaines taxes.

D’autant plus que devant les importantes obligations du budget communal, et dans un contexte foncier dynamique, de nouveaux appuis se révèlent indispensables.

Après adoption du compte administratif gestion 2004, c’était au tour du receveur municipal, Abraham Ouattara, de présenter le compte de gestion 2004.

Reflet du compte administratif dans le livre du comptable, le compte de gestion fait le point des ordres reçus par le receveur municipal. De l’exposé du Trésorier principal de Ouagadougou (TPO), le budget 2004 a effectivement connu un excédent. Par ailleurs, la situation de la trésorerie à la date du 31 décembre 2004 indiquait un disponible de 469 782 170 F CF A. Selon le receveur municipal, le patrimoine de la Commune de Ouagadougou est aujourd’hui estimé à vingt-sept milliards cinq cent soixante onze millions cent vingt un mille soixante dix-sept francs (27.571.121.077) CFA.

Le maire de la ville a ensuite procédé à la présentation du budget supplémentaire gestion 2005. Assisté par la directrice des Affaires financières et du budget (DAFB), Madame Minata Ouédraogo, le maire de Ouagadougou a livré une communication sur les principales articulations de ce budget. Ainsi, le budget supplémentaire gestion 2005 est équilibré en recettes et en dépenses à 399.346.377 F CFA.

Hommage aux "acteurs" de Rood Woko

En divers, le maire de Ouagadougou a fait au conseil le point du séjour dans la capitale burkinabè d’une équipe d’experts dans le cadre du projet d’amélioration des conditions de vie des populations des quartiers périphériques, ainsi que de l’architecte chargé de mener les études pour la réhabilitation de Rood Woko. Simon Compaoré a ainsi saisi l’occasion pour traduire la reconnaissance du conseil municipal à Son Excellence le Président du Faso, au Gouvernement, au Président de la Chambre de Commerce et à tous ceux qui, depuis plus de deux ans, n’ont ménagé aucun effort pour la réhabilitation du grand marché. Dans cette dynamique, il a informé le conseil du recrutement prochain de 50 élèves policiers dans la perspective du renforcement de la sécurité au sein de cette infrastructure marchande.

Par ailleurs, Simon Compaoré a livré au conseil le compte rendu de son séjour en Afrique du Sud à l’occasion de la mise en place de l’Organisation unique des maires d’Afrique. A cette rencontre l’honneur a échu à la ville de Ouagadougou dont le premier responsable est désormais membre du bureau exécutif de cette nouvelle organisation. Aussi, Simon Compaoré a assisté, le 3 juin dernier à Lyon (France), au vernissage de 50 œuvres d’art originales réalisées à Ouagadougou par des artistes burkinabè au sein de la Fondation Olorun. Pendant trois mois, ces œuvres d’art, représentant toutes un lion de taille et de forme différentes, seront exposées sur trois places du centre-ville, donnant lieu à un véritable musée international à ciel ouvert. En outre, le maire de Ouagadougou a informé le conseil du séjour prochain dans notre capitale de M. Alain Juppé, ancien maire de Bordeaux, ville avec laquelle la municipalité s’apprête à signer une convention de coopération décentralisée.

Au cours des échanges qui ont suivi l’intervention du maire de Ouagadougou, les conseillers se sont félicités de l’option prise par la municipalité qui s’est résolument engagée dans la création d’emplois et la mise en œuvre effective de projets de développement urbain pour le bien-être des populations.

Direction de la Communication
et des Relations Publiques
Commune de Ouagadougou

Pèlerinage à Yagma : « Nous devons abattre les murs de (...)
Cancer du sein : Un million cinq cent mille francs CFA (...)
Régions du Centre-Nord et du Sahel : Des infrastructures (...)
Ouagadougou : Ces compteurs de la SONABEL dans des (...)
Bobo-Dioulasso : Des délégués syndicaux dénoncent des (...)
Mali : Les 49 militaires ivoiriens inculpés et écroués (...)
Prix burkinabè de la qualité : La CAMEG reconnaissante au (...)
Commémoration de la journée internationale de la jeunesse (...)
Burkina Faso : Le Centre d’études, de formation et de (...)
Santé au Burkina : Des acteurs à l’école de la planification
Kaya : Un bébé abandonné dans une école
Burkina Faso : Plus de 56 tonnes de vivres saisies pour (...)
Sensibilisation au port de casque à Ouagadougou : (...)
Projet « Grand Ouaga » : Une concertation territoriale en (...)
Gestion des risques sociaux : 48h de dialogue entre les (...)
Lutte contre la cécité au Burkina : Du matériel roulant et (...)
Société burkinabè des fibres textiles : Fidèle Ilboudo (...)
Caisse nationale de sécurité sociale : Le directeur (...)
Dédougou : Des personnes déplacées internes crient (...)
Promotion de l’emploi des jeunes au Burkina : Le plan (...)
Syndicats : L’Unité d’action syndicale dénonce les (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 31059

Les plus regardées



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés