Actualités :: Rentrée à l’université catholique : les inscriptions se poursuivent

Une messe d’inauguration de l’université catholique Saint Thomas d’Acquin (USTA) a été célébrée le samedi 30 octobre 2004 à Saaba, consacrant la rentrée officielle dans cet établissement d’enseignement supérieur.

Les représentants de la présidence du Faso, du Premier ministère, des ministères chargés de l’enseignement et plusieurs autres personnalités ont assisté à l’eucharistie avec en animation la chorale des étudiants.

Si l’ouverture officielle de l’USTA est intervenue le 30 octobre, il faut souligner que les cours ont effectivement débuté depuis le 18 octobre. Les activités académiques pour l’année scolaire 2004-2005, se déroulent dans les locaux du centre de formation pédagogique et pastorale (CFPP) de Saaba dans la banlieue est de Ouagadougou. Les formations offertes cette année concernent l’Economie (faculté des sciences économiques et de gestion), le Droit (faculté des sciences juridiques et politiques), le Secrétariat de direction et bureautique (institut supérieure de gestion, informatique, bureautique, commerce et marketing). Ouverte à tous sans discrimination de race, d’ethnie, de rang social et de religion, l’USTA ambitionne comme dira son recteur, le Pr. Albert Ouédraogo "que les cadres sortants de cette institution soient des modèles, capables de donner une impulsion nouvelle aux valeurs oubliées de l’éducation comme la justice, l’honnêteté, la conscience professionnelle, le respect des autres et du bien public, le civisme de manière générale".

Le président du Conseil national de l’enseignement catholique, Mgr Wenceslas Compaoré a remercié les partenaires, les professeurs, les parents d’élèves, les étudiants et tous ceux qui ont contribué à faire de l’université catholique Saint Thomas d’Acquin une réalité. "L’aventure que nous entamons va déboucher sur la pleine lumière du succès avec des hommes dignes pour la société" s’est-il réjoui. Le représentant des enseignants a manifesté la volonté du corps professoral de relever le défi d’un enseignement de qualité à l’USTA.

L’effectif des étudiants restait cependant encore réduit à la rentrée. La faculté des sciences économiques et de gestion compte ainsi 70 inscrits. En droit il y a 40 inscrits et une vingtaine en secrétariat de direction et bureautique. "Les étudiants peuvent encore s’inscrire car pour cette rentrée nous pouvons accueillir au moins 200 étudiants. Cet effectif peut aller jusqu’à 300 à savoir 100 par facultés. Nos frais d’inscriptions s’élèvent à 300 000F CFA avec des facilités de paiement ; 150 000 F CFA à l’inscription et les 150 000 F CFA restant en 3 mensualités de novembre à janvier" explique le frère Bonaventure Yougbaré, le secrétaire national de l’enseignement catholique.

"L’USTA est prête à recevoir des étudiants provenant des ONG et des sociétés industrielles" ajoutera le recteur Albert Ouédraogo.

"Les conditions sont réunies du point de vue enseignants, matériel pédagogique, locaux, restauration et transport, pour un enseignement de qualité à l’USTA" affirment les responsables de l’université. Il faut souligner que la SOTRACO assure déjà une désserte en bus sur l’université de Saaba.

H. NANA
D.E.OUEDRAOGO


Des étudiants s’expriment

Ilboudo N.J Benjamin délégué des étudiants en Sciences économiques : "Nous sommes rentrés le 18 octobre et dès le 19 nous avons débuté les cours. Actuellement, nous avons déjà des piles de matières à bosser. Quant au cadre d’étude, on ne se plaint pas. Le cadre est agréable et favorable aux études. Nous suivons un système de contrôle avec un examen à la fin de l’année".

Hermann Garané (étudiant en sciences économiques) :

"Après deux semaines de cours, nous constatons déjà une bonne organisation au niveau de l’administration et des professeurs. Au début, nous avons rencontré un peu de difficultés à cause de l’éloignement mais avec les bus qui assurent actuellement la ligne, le problème est réglé. Tout va bien au niveau des cours et la restauration est bonne".

Sidwaya

Burkina/Arbinda : Des populations vident des vivres (...)
Burkina : Le délai de 30 novembre pour la publication de (...)
Vente de dolo : Un commerce qui nourrit son homme, (...)
Burkina : Le gouverneur du Sahel ordonne l’arrêt de (...)
Centre-est du Burkina : Un réseau d’experts d’accompagnement
1ère édition du Forum économique et agricole du Faso : (...)
Communication non-violente : 20 jeunes de l’arrondissement 8
24e anniversaire du décès de Norbert Zongo : Le collectif (...)
Projet d’aide d’urgence aux déplacés internes et aux (...)
Région du Sahel : L’interculturalité des communautés (...)
Dédougou : 153 jeunes formés reçoivent leurs attestations (...)
Région du Centre : La femme rurale célébrée pour sa (...)
Burkina Faso : Le gouvernement suspend jusqu’à nouvel (...)
Sud-ouest du Burkina : La société d’exploration Centamin (...)
Énergie au Burkina : Le projet ECED-Mouhoum pour (...)
Phénomène de migration : Un « visage de plus en plus (...)
Caisse nationale de sécurité sociale : Les cadres (...)
Pouponnière Den-Kanu de Bobo-Dioulasso : Un centre de (...)
Journée de don de sang : Un acte de solidarité de « Faso (...)
Santé au Burkina : Plaidoyer pour un financement du Plan (...)
Burkina : « Certains d’entre nous font l’objet de mandat (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 31878



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés