Actualités :: La Croix-Rouge en croisade

La Croix-Rouge burkinabè était, vendredi dernier, dans les rues de Ouagadougou. Elle était en croisade contre le phénomène des enfants de la rue. Animation populaires, sensibilisation à travers la distribution d’affiches, de dépliants et de prospectus ont constitué le menu de cette campagne qui vise à ramener les enfants de la rue dans les foyers normaux ou spécialisés.

Ce sont au total, plus de 7 500 affiches, dépliants et prospectus qui ont été distribués vendredi à 12 grands carrefour sde la ville de Ouagadougou par les volontaires de la Croix-Rouge. Ces axes routiers ont été choisis en fonction de leur importance dans le trafic urbain.

Pour le représentant de la présidente de la Croix-Rouge nationale à cette activité, Wéléti Diallo, "donner une pièce de 25 F CFA à un enfant à un feu tricolore, c’est bien mais il y a mieux à faire pour lui : l’aider à accéder à un foyer spécialisé ou normal où il recevra la chaleur et l’éducation nécessaire à sa vie d’homme de demain".

La Croix-Rouge burkinabè entend ainsi contribuer à la réinsertion des enfants de la rue en sensibilisant l’opinion nationale sur la question. Une activité qu’elle a ajoutée à ses missions traditionnelles dont la finalité est la préservation de la diguité humaine. Elle s’investit activement dans le domaine depuis près d’une décennie et dirige à cet effet, un centre d’accueil et de formation pour enfants en difficulté inauguré en décembre 1998 grâce au soutien de la Croix-Rouge belge. Un projet qui vise la réduction du nombre d’enfants de la rue par l’amélioration de leurs conditions de vie et surtout leur réinsertion. Dans ce centre, les enfants trouvent gîte, nourriture, vêtements et formation. Ils y apprennent ainsi la menuiserie, la soudure, la mécanique, la coiffure, la couture, les arts plastiques, la teinture et même le permis de conduire. Grâce à l’action du centre, certains se réconcilient avec leurs parents et retournent dans le "cocon" familial.

La journée de sensibilisation a en tout cas, bien été appréciée par les usagers de la voie publique et la municipalité de Ouagadougou qui y voit un appui conséquent à son action dans le domaine.

Aussi a t-elle souhaité par la voix du premier adjoint au maire de Ouagadougou, que les populations adhérent à cette opération et surtout s’invertissent dans la réinsertion sociale des enfants de la rue car dit-il, la commune n’y arrivera pas toute seule. Espérons que le message a été reçu et que le phénomène régressera. Toute la société y gagnerait.

VAS

Sidwaya

Lutte contre l’insécurité : Un colloque pour discuter du (...)
Promotion de l’éducation des filles au Burkina : Grâce au (...)
Centre-Est du Burkina : La délégation spéciale de Koupéla (...)
Burkina : "Velléités de déstabilisation ou tentative de (...)
Boucle du Mouhoun : Inondations enregistrées en 2022, (...)
Lutte anti-corruption au Burkina : Les acteurs de la (...)
Recherche scientifique : L’Institut des sciences et (...)
Enseignement supérieur : L’Institut supérieur de (...)
Secteur industriel au Burkina : L’entreprise Agroserv (...)
Sécurité alimentaire au Burkina : Lutte contre la (...)
Semaine nationale des handicapés moteurs : La 6e édition (...)
3e édition de la journée du fournisseur minier les 8 et 9 (...)
Crise à la SONABHY : « Des dispositions sont prises pour (...)
Tombola Orange Money : Homaté Noufé, heureux gagnant de (...)
Bobo-Dioulasso : Le CESAO outille une trentaine (...)
Ouagadougou : Le Sankuy naaba Koabga sacrifie au « (...)
Justice transitionnelle : « Il y a un travail à faire (...)
Moov Africa : Les raisons de la grève des employés de (...)
Pépites d’entreprises : Rihanatou Kaboré de Zikflore (...)
1re édition du prix de l’innovateur au Burkina : Les (...)
Semaine de l’intégration de l’IST : Un cadre d’orientation

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 31920



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés