Actualités :: Burkina : Le gouverneur du Sahel ordonne l’arrêt de toutes les modalités de (...)

La situation humanitaire consécutive à l’insécurité, a engendré une mobilisation des organisations aux côtés des populations déplacées. Si l’action de ces organisations se présente comme un ouf de soulagement, certaines modalités d’intervention dans la prise en charge des déplacés ne semblent pas, pour diverses raisons, rencontrer l’assentiment général. C’est ce qu’on peut constater avec cette lettre du gouverneur de la région du sahel, ordonnant l’arrêt de toutes les modalités de distribution du cash à partir du 31 décembre 2022.

« Lors de la rencontre du vendredi 25 novembre 2022 entre les représentants du système des Nations-Unies et des personnes-ressources de la région du Sahel présidée par le gouverneur, le diagnostic de la distribution du cash, ses dérivés et ses méfaits sur la société, le vivre-ensemble et la cohésion sociale, gage et socle d’un retour de la paix ont été débattus et compris de tous.

Conformément aux conclusions de ladite rencontre, je viens par la présente vous inviter à arrêter toutes les modalités de distribution du cash sur toute l’étendue du territoire régional à partir du 31 décembre 2022 avec prise d’effet dès le 1er janvier 2023. Je vous exhorte à réorienter les financements y afférents sur des formations ou le renforcement de capacités de groupements, associations ou coopératives.

Toute chose qui contribuera à faciliter et à accompagner efficacement la résilience des populations vulnérables éprouvées par la crise sécuritaire et humanitaire que traverse la région », lit-on dans une lettre adressée par le gouverneur aux responsables des agences du système des Nations-Unies, des organisations non-gouvernementales, de projets et programmes intervenant dans la région.

Dans la même note, signée du 28 novembre 2022, le gouverneur lieutenant-colonel Rodolphe Sorgho exhorte ces organisations à des réflexions axées sur le développement des projets à caractère communautaire et structurants. Contactée sur le sujet, une source sécuritaire de la localité s’est félicitée de la décision. « La distribution du cash créé plus de problèmes », a-t-elle confié sans aller dans les détails.

Lefaso.net

Nayala : Toma dans l’obscurité depuis près de trois (...)
Burkina : Quatre nouveaux officiers des forces armées (...)
Burkina Faso : Une conférence publique pour discuter des (...)
Amicale des femmes de la Sitarail : Une journée pour (...)
Administration du travail : Le Burkina accueille la 44e (...)
High-tech : Abstergo Store à la conquête du marché (...)
Ouagadougou : Un dépôt de matériels explosifs et de (...)
Burkina Faso : « En 2020 il y a eu près de 1132 cas de (...)
Santé et pollution de l’air au Burkina Faso : Des experts (...)
Burkina : Les restes mortuaires de Thomas Sankara (...)
Burkina Faso : Des civils non armés auraient été tués par (...)
Burkina : Le PNUD offre 14 véhicules et trois motos au (...)
Burkina : « Cette transition ne devrait pas être une (...)
Reprofilage de voies à Bobo-Dioulasso : De la mélasse (...)
Province camillienne du Burkina : Sept frères ordonnés (...)
Santé : Le Burkina Faso se prépare à faire face à une (...)
Burkina : Plus d’une centaine de femmes bénéficient de (...)
Incendie du marché de “Sankar-yaaré” : « Les responsables (...)
TGI de Bobo-Dioulasso : Un "passionné de l’armée" (...)
44e session ordinaire du conseil d’administration du (...)
Félicitations au groupe Orange pour la mobilisation des (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 32424



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés