Actualités :: Burkina Faso : Le top de départ de la campagne agricole de saison sèche donné (...)

Le représentant du président de la transition, Bassolma Bazié, a lancé officiellement ce jeudi 24 novembre 2022 à Tanghin Woodo, dans la commune de Sabou, région du Centre-ouest, la campagne agricole de saison sèche 2022-2023 couplée de la vaccination contre les maladies animales. La cérémonie a connu la mobilisation de plusieurs membres du gouvernement et des communautés hôtes.

« Intensification de l’agriculture irriguée et protection sanitaire du cheptel : une nécessité pour le renforment de la résilience des agropasteurs dans un contexte de défi sécuritaire ». Voilà le thème retenu pour les campagnes agricole de saison sèche et de vaccination contre les maladies animales 2022-2023.

C’est ainsi que le village de Tanghin Woodo, dans la commune de Sabou, région du Centre-ouest, qui a accueilli le lancement officiel de la campagne sèche 2022-2023 a refusé du monde en ce 24 novembre 2022. Autorités politiques, coutumières, acteurs du monde agricole et pastoral, ainsi que des communautés hôtes ne se sont pas fait raconter l’évènement. Ils se sont mobilisés pour montrer l’importance qu’ils accordent au secteur et son rôle dans l’atteinte de la sécurité alimentaire au Burkina.

Vue partielle des intrants et équipements offerts aux différents acteurs

Représentant le président de la transition burkinabè, Ibrahim Traoré, le ministre en charge de la fonction publique, Bassolma Bazié, en donnant le top de départ de la campagne sèche 2022-2023, a rappelé au cours de cette cérémonie que la situation que traverse le Burkina vient mettre en relief certaines insuffisances structurelles des systèmes de production agro-pastoraux. Lesquelles insuffisances partent de la forte dépendance à la pluie, le faible accès des acteurs aux crédits, aux services financiers, aux intrants, à la faible professionnalisation et organisation des acteurs et à la persistance de certaines pathologies animales.

Mais sur la question des intrants, particulièrement des engrais chimiques, le ministre en charge de l’agriculture, Dénis Ouédraogo, a fait savoir que c’est une réalité mondiale parce que 80 à 90 % de ces produits viennent des pays où il y a la guerre y compris la Russie. C’est pourquoi, l’Etat encourage, dit-il, la production locale du compost qui soulage un tant soit peu les acteurs. En plus de cela, des efforts sont faits pour que l’usine de production d’engrais de Koupéla soit fonctionnelle et ils espèrent obtenir de l’engrais entièrement produit au Burkina dans le premier semestre de 2023, a rassuré le premier responsable du département de l’agriculture.

Cependant, tout n’est pas que faiblesse, a souligné le président de la cérémonie qui a laissé entendre que le Burkina dispose toujours de certaines forces sur lesquelles il peut s’appuyer pour assurer l’accès à une alimentation saine et suffisante de sa population.

Remise symbolique des intrants et d’équipements aux meilleurs acteurs du monde agricole et pastoral

Au nombre de ces forces il faut noter, entre autres, l’existence de terres agricoles, des bas-fonds et périmètres irrigués, un potentiel aménageable avec une maîtrise d’eau de plus de 200 000 hectares et des espaces pastoraux aménagés.

Plus de 10 milliards de FCFA pour la campagne sèche 2022-2023

Par ailleurs, il faut rappeler que chaque campagne sèche vise des objectifs précis. Et celle de 2022-2023 vise, selon Bassolma Bazié, à accroître la productivité des périmètres irrigués, les superficies aménagées fonctionnelles en maîtrise totale de l’eau et à contribuer à la réinsertion socio-économique des personnes déplacées internes. Et au terme de la présente campagne, il est attendu plus de 65 000 tonnes de céréales et plus de 109 000 tonnes de produits maraîchers, selon les autorités.

Pour l’atteinte de ces objectifs, des intrants et des équipements agricoles ont été remis aux meilleurs acteurs du monde agricole et pastoral. En plus de ces intrants et équipements, d’autres actions suivront comme la confortation de quatre barrages dans les régions du Centre-sud, du Plateau central et du Nord en vue de soutenir les producteurs et autres.

Le ministre en charge de l’agriculture, Denis Ouédraogo, parlant des actions prévues pour résorber la question de la cherté des intrants au Burkina

Pour la réalisation de ces actions dans la campagne agricole de saison sèche 2022-2023, il est prévu la mise en œuvre d’un plan opérationnel, dont le coût prévisionnel s’élève à plus de dix milliards de FCFA, dont huit sont déjà mobilisés, a déclaré le ministre en charge de la fonction publique.

Le lancement officiel de la campagne sèche 2022-2023 s’est achevé par la vaccination des bovins et petits ruminants, suivie de la visite guidée et commentée de stands des produits locaux.

Yvette Zongo
Lefaso.net

Ouagadougou : Un dépôt de matériels explosifs et de (...)
Burkina Faso : « En 2020 il y a eu près de 1132 cas de (...)
Santé et pollution de l’air au Burkina Faso : Des experts (...)
Burkina : Les restes mortuaires de Thomas Sankara (...)
Burkina Faso : Des civils non armés auraient été tués par (...)
Burkina : Le PNUD offre 14 véhicules et trois motos au (...)
Burkina : « Cette transition ne devrait pas être une (...)
Reprofilage de voies à Bobo-Dioulasso : De la mélasse (...)
Province camillienne du Burkina : Sept frères ordonnés (...)
Santé : Le Burkina Faso se prépare à faire face à une (...)
Burkina : Plus d’une centaine de femmes bénéficient de (...)
Incendie du marché de “Sankar-yaaré” : « Les responsables (...)
TGI de Bobo-Dioulasso : Un "passionné de l’armée" (...)
44e session ordinaire du conseil d’administration du (...)
Félicitations au groupe Orange pour la mobilisation des (...)
Eau et assainissement : Le groupe thématique régional (...)
Handicap au Burkina : « Fermer la porte d’une école à un (...)
Pèlerinage national au sanctuaire marial de Yagma : « (...)
Ouagadougou : L’aménagement annoncé de la voie de (...)
Santé et hygiène des menstrues : Des journalistes et des (...)
Secteur privé : Les patrons d’Afrique se rencontrent à (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 32424



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés