Actualités :: Burkina/santé : Les PTF prennent connaissance du gap en équipements dans les (...)

Ce jeudi 24 novembre 2022 se tient à Ouagadougou, l’atelier de dissémination du rapport et de plaidoyer auprès des parties prenantes clés intervenant dans l’accès aux dispositifs médicaux pour la prise en charge des affections respiratoires y compris le Covid-19 et la santé maternelle, néonatale et infantile. L’ouverture a été présidée par la secrétaire générale du ministère de la Santé et de l’hygiène publique, Dr Estelle Dabiré.

La direction générale de l’offre des soins avec l’accompagnement de l’ONG PATH et sur financement de la Fondation Bill et Melinda Gates a initié un processus d’identification des gaps en équipements, en matériels et en oxygène dans les formations sanitaires au Burkina Faso. Lancé en 2021, ce processus avait pour objectif d’analyser la disponibilité de l’oxygène et des équipements pour la prise en charge des affections respiratoires y compris le Covid-19 et des dispositifs médicaux clés dans la prise en charge de la santé maternelle, néonatale et infantile. Il s’agissait également d’identifier les gaps en équipements, matériel et oxygène et mobiliser toutes les parties prenantes pour le renforcement en matériels, équipements et oxygène.

Les partenaires techniques et financiers ainsi que des responsables de formations sanitaires ont pris part à cet atelier

A l’issue du processus, un rapport a été produit et c’est ce rapport qui a fait l’objet de l’atelier de dissémination qui s’est tenu ce 24 novembre 2022. A en croire Dr Basilia Koéfé/Nikiéma, consultante pour l’ONG PATH, il ressort de ce rapport qu’il y a "des gaps importants dans nos formations sanitaires tant au niveau périphérique qu’au niveau des hôpitaux de district, régionaux et universitaires. Les gaps en équipements sont généralisés. Le coût pour régler ce problème est tellement important que l’État seul ou les partenaires seuls ne peuvent tout régler et qu’on doit se mettre ensemble pour régler ce problème d’équipements au niveau de nos formations sanitaires". Elle recommande donc que tous les partenaires se mobilisent autour du ministère de la Santé pour venir à bout de ces problèmes d’équipements.

Dr Basilia Koéfé/ Nikiéma, consultante a souligné que les gaps en équipements sont énormes

" Comme nous le savons tous, nous ne pouvons pas régler les problèmes de mortalité et de morbidité s’il n’y a pas un minimum d’équipements fonctionnels dans nos formations sanitaires. Donc c’est un appel pour que tous les partenaires se mettent autour du ministère pour que nous puissions régler ces problèmes et pouvoir offrir des soins de qualité à nos populations ", a laissé entendre Dr Koéfé/Nikiéma.

La secrétaire générale du ministère de la Santé et de l’hygiène publique, Dr Estelle Edith Dabiré/Dembélé a souligné que le ministère est conscient du problème d’équipements et de matériels et travaille depuis de nombreuses années à le résoudre. " Nous avons tenté plusieurs solutions qui ont leurs limites. Nous continuons toujours de chercher les solutions optimales pour que les équipements ne constituent plus un problème difficile à résoudre dans notre système de santé", a-t-elle laissé entendre.

La secrétaire générale du ministère de la Santé et de l’hygiène publique invite les PTF à continuer à soutenir le ministère de la Santé pour l’acquisition des équipements.

Le rapport va donc servir à continuer le plaidoyer auprès de toutes les parties prenantes (PTF, directeurs d’hôpitaux, directeurs régionaux de la santé, etc.), afin d’aider le ministère à acquérir des équipements de qualité, mais aussi à en prendre soin pour offrir des soins de qualité aux populations.

Justine Bonkoungou
Lefaso.net

Foncier au Burkina : Un groupe d’étudiants s’offusque (...)
Santé au travail : Zoom sur les troubles musculosquelettiques
Enseignement au Burkina : L’École primaire catholique de (...)
TGI de Ouagadougou : Il écope de douze mois d’emprisonnement
Éducation : Les anciens élèves de l’école primaire A de (...)
Koudougou : Le Centre agricole Sainte famille de (...)
Accès des adolescents et jeunes aux services de santé de (...)
MENAPLN : Un atelier pour réfléchir sur l’institution de (...)
Perturbations de la distribution du gaz : Immersion sur (...)
Ouagadougou : Huit présumés malfrats dans les filets de (...)
Arrondissement 2 de Bobo-Dioulasso : « Nos ambitions (...)
Boucle du Mouhoun : Des acteurs de la lutte contre le (...)
Moumouni Lougué, gérant du cabinet NOVID international : (...)
Burkina Faso : Bientôt un état civil moderne et (...)
Corridor Lomé-Ouagadougou : Les jeunes patriotes pour la (...)
Affaire « Elèves filmés par un enseignant » : Ainsi, on (...)
Pèlerinage national 2023 au sanctuaire de Yagma : « (...)
Lutte contre les mutilations génitales féminines : Le (...)
Mort d’un soldat à Dédougou : L’infortuné se serait suicidé (...)
Ministère de l’éducation nationale : Vers l’adoption du (...)
Route Dédougou-Bobo-Dioulasso : Un accident de la (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 32445



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés