Actualités :: Lancement de la 5e édition du Burkin daaga : « Personne ne viendra développer (...)

Le lancement de la 5e édition du festival Burkin daaga organisé par l’association Burkina wa medo s’est tenu le mercredi 23 novembre 2022 dans l’enceinte du FESPACO. L’objectif, selon Ibrahim Ouédraogo, président de l’association, est de valoriser les produits ainsi que l’expertise locale car dit-il, « personne ne viendra développer notre pays si ce n’est nous-mêmes ».

« Crise économique et alimentaire : défis et opportunités pour une adhésion populaire au consommons local », tel est le thème retenu par l’association Burkina wa medo pour la 5e édition du festival Burkin daaga. Il s’agit d’une foire dont le but est la valorisation des produits made in Burkina, toute chose qui permettra de générer des richesses pour le pays.

Rappelons que cet évènement était prévu se tenir durant le mois d’octobre, lequel mois a été désigné par l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA), comme mois du consommer local. Toutefois, en raison de la pluralité d’évènements d’envergure nationale (SIAO, Africalia, etc.) prévus pour se tenir à cette période, ce grand rendez-vous avec son lot d’activités a été reporté pour les mois de novembre et décembre. Ainsi, trois activités sont organisées à cette occasion. D’abord il y a eu le 15 octobre 2022, un atelier qui a été baptisé « la journée de réseautage et de partage d’expériences ».

Me Frédéric Titinga Pacéré, Dr Karim Tou, Aboubakar Zida dit Sidnaaba ont déjà été faits ambassadeurs du consommer local

La deuxième activité est l’exposition-vente qui permettra aux producteurs locaux de montrer le fruit de leur savoir-faire. Elle a débuté le 21 novembre et prendra fin le 27 novembre. La dernière activité est une soirée gala appelée « le Nidg pang ramb youngo » qui signifie la nuit du mérite. Au cours de cette soirée, d’éminentes personnalités seront distinguées et faites ambassadeur du consommer local.

« Nous avons apprécié l’annonce du Premier ministre qui a promis que les tenues scolaires seront pour bientôt en Faso danfani », Ibrahim Ouédraogo

Pour Aboubacar Nacro, conseiller technique du ministre du commerce, au-delà d’accompagner le ministère dans la valorisation du consommer local, les membres de l’association Burkina wa médo assume leur responsabilité en tant que citoyen. « Le consommer local n’est pas une question de gouvernement. Ce n’est pas une question de régime. C’est une question d’engagement citoyen. Nous remarquons que la qualité des produits a beaucoup évolué et on peut consommer ce que nous produisons et produire ce que nous consommons. Cette initiative est à saluer car on peut consommer avec fierté et sérénité nos produits locaux », a dit M. Nacro.

Plusieurs produits locaux tels que le soumbala, l’encens, l’attiéké, les pagnes en Faso danfani, les jus de fruits naturels, le riz, le poisson fumé etc. made in Burkina sont en exposition au festival Burkin daaga qui se tient dans l’enceinte du FESPACO

La présidente de l’organisation de cette 5e édition, Samiratou Ouédraogo, a souhaité que des actions concrètes soient prises afin de contribuer à faire de la consommation locale une réalité. « Notre association ainsi que toutes les autres d’ailleurs ne peuvent que prendre des initiatives comme Burkin daaga. Mais la décision finale revient aux autorités parce que ce ne sont qu’elles qui disposent de prérogatives pour prendre des mesures afin de faire de la consommation locale, une réalité au Burkina Faso. Alors, capitaine IB, nous on vous regarde. On a fait ce qu’on pouvait en organisant ce festival chaque année et on attend maintenant des mesures concrètes », a-t-elle souhaité.

L’une des difficultés majeures dans l’organisation de cette 5e édition a été la mobilisation des fonds

Erwan Compaoré
Lefaso.net

High-tech : Abstergo Store à la conquête du marché (...)
Ouagadougou : Un dépôt de matériels explosifs et de (...)
Burkina Faso : « En 2020 il y a eu près de 1132 cas de (...)
Santé et pollution de l’air au Burkina Faso : Des experts (...)
Burkina : Les restes mortuaires de Thomas Sankara (...)
Burkina Faso : Des civils non armés auraient été tués par (...)
Burkina : Le PNUD offre 14 véhicules et trois motos au (...)
Burkina : « Cette transition ne devrait pas être une (...)
Reprofilage de voies à Bobo-Dioulasso : De la mélasse (...)
Province camillienne du Burkina : Sept frères ordonnés (...)
Santé : Le Burkina Faso se prépare à faire face à une (...)
Burkina : Plus d’une centaine de femmes bénéficient de (...)
Incendie du marché de “Sankar-yaaré” : « Les responsables (...)
TGI de Bobo-Dioulasso : Un "passionné de l’armée" (...)
44e session ordinaire du conseil d’administration du (...)
Félicitations au groupe Orange pour la mobilisation des (...)
Eau et assainissement : Le groupe thématique régional (...)
Handicap au Burkina : « Fermer la porte d’une école à un (...)
Pèlerinage national au sanctuaire marial de Yagma : « (...)
Ouagadougou : L’aménagement annoncé de la voie de (...)
Santé et hygiène des menstrues : Des journalistes et des (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 32424



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés