Actualités :: Burkina/Kaya : 72 heures pour promouvoir l’emploi et l’insertion (...)

Ce jeudi 17 novembre 2022, s’est ouvert à Kaya, dans la région du Centre-nord, les 72 heures de la plateforme régionale "Nin-Pukri" sous le thème "Jeunesse, emploi et cohésion sociale". La cérémonie d’ouverture a été présidée par le ministre des sports, de la jeunesse et de l’emploi, Issouf Sirima.

Améliorer les conditions de vie d’au moins 10 000 jeunes de zones à forts défis sécuritaires à travers la formation et l’insertion professionnelle, c’est l’objectif visé par le projet Job Booster SEC. Un projet mis en œuvre par un consortium de trois organisations, notamment le SPONG (Secrétariat permanent des organisations non gouvernementales), le Conseil national de la jeunesse et Woord en Daad et co-financé par l’ambassade des Pays-Bas, pour une durée de trois ans.

Dans le cadre de la mise en œuvre du projet, des cadres de concertation ont été institués dans les trois régions d’intervention du projet à savoir le Centre-nord, le Sahel et l’Est. Ces cadres de concertation régionales dénommés Nin-Pukri regroupent des acteurs du secteur privé, de la société civile et des acteurs étatiques avec pour ambition d’influencer les politiques publiques en matière de formation professionnelle et d’emploi des jeunes.

Les jeunes sont sortis nombreux pour prendre part à ces 72 heures de la plateforme régionale Nin-Pukri

« Les plateformes Nin-Pukri sont des cadres de concertation mis en place dans les régions d’intervention pour essayer de créer une certaine synergie et une dynamique d’action entre l’ensemble des acteurs qui interviennent sur la thématique formation et emploi. Nous savons que les actions d’accompagnement des jeunes ne peuvent être efficaces sans un environnement favorable. L’enjeu de ces plateformes, c’est de travailler à l’amélioration de l’environnement à travers l’influence des politiques et également à travers la concertation et la synergie d’action entre les acteurs », a expliqué Romaric Magloire Tarpaga, coordonnateur national du projet Job Booster SEC.

Magloire Tarpaga, coordonnateur national du projet Job Booster SEC

C’est pour promouvoir ces plateformes régionales Nin-Pukri et susciter un plus grand engouement des acteurs qu’ont été initiées les journées de réflexion et de promotion de l’emploi appelées Journées des plateformes Nin-Pukri. La première édition s’est tenue en décembre 2021 et la deuxième édition, elle, se tient sous le thème "Jeunesse, emploi et cohésion sociale" du 17 au 19 novembre 2022 à la salle polyvalente de Kaya. Il est prévu au cours de ces 72 heures, des communications suivies de débats en vue de formuler des recommandations pour l’emploi et la promotion de l’insertion professionnelle des jeunes.

Le ministre en charge de la Jeunesse et de l’emploi reconnaît qu’il faut une synergie d’action pour trouver des solutions au problème d’emploi des jeunes

A en croire le ministre des sports, de la jeunesse et de l’emploi, Issouf Sirima, au regard des difficultés que rencontrent les jeunes sur le marché de l’emploi, « seul un ensemble d’actions concertées sur le long terme, couvrant un large éventail de politiques et de projets et programmes, permettra de leur assurer un emploi. Il serait donc illusoire d’imaginer que seules les institutions publiques peuvent apporter une réponse à des problèmes complexes tels que l’emploi des jeunes, sans que d’autres acteurs de la société ne soient associés et impliqués. Des interventions fragmentées et isolées ne peuvent en aucun cas déboucher sur un succès durable », a-t-il laissé entendre. C’est pourquoi, il a salué le projet Job Booster SEC et les plateformes régionales Nin-Pukri qui réunissent différents acteurs en vue de trouver des solutions aux problèmes d’emploi des jeunes.

Photo de famille

Déjà, à en croire le coordonnateur national du projet Job Booster SEC, après la première édition des 72 heures des plateformes régionales Nin-Pukri tenue en décembre 2021, un plan d’action pour 2022 a été établi et à ce jour, il est à près de 90% de taux de mise en œuvre. « Le bilan est assez satisfaisant et nous voyons qu’un bon nombre d’acteurs ont intégré la plateforme pour discuter sur les opportunités et les obstacles afin d’alimenter le plaidoyer pour continuer à améliorer l’environnement de la formation et de l’emploi des jeunes », a indiqué M. Tarpaga.

En plus des communications qui vont meubler les 72 heures des plateformes régionales Nin-Pukri, il est aussi prévu une rue marchande pour permettre aux jeunes entrepreneurs de montrer leur savoir-faire.

Justine Bonkoungou
Lefaso.net

Burkina : « Cette transition ne devrait pas être une (...)
Promotion immobilière au Burkina : Le comité ad hoc en (...)
Reprofilage de voies à Bobo-Dioulasso : De la mélasse (...)
Province camillienne du Burkina : Sept frères ordonnés (...)
Santé : Le Burkina Faso se prépare à faire face à une (...)
Burkina : Plus d’une centaine de femmes bénéficient de (...)
Incendie du marché de “Sankar-yaaré” : « Les responsables (...)
TGI de Bobo-Dioulasso : Un "passionné de l’armée" (...)
44e session ordinaire du conseil d’administration du (...)
Félicitations au groupe Orange pour la mobilisation des (...)
Eau et assainissement : Le groupe thématique régional (...)
Handicap au Burkina : « Fermer la porte d’une école à un (...)
Pèlerinage national au sanctuaire marial de Yagma : « (...)
Ouagadougou : L’aménagement annoncé de la voie de (...)
Santé et hygiène des menstrues : Des journalistes et des (...)
Secteur privé : Les patrons d’Afrique se rencontrent à (...)
Programme de certification au métier de consultant et de (...)
Humeur : M. le directeur général du Trésor public, il y a (...)
Journée mondiale des maladies tropicales négligées : « Le (...)
Incendie à « Sankar-Yaaré » de Ouagadougou : Environ 70% (...)
Arrondissement 6 de Ouagadougou : Des riverains révoltés (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 32403



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés