Actualités :: Ministère du Commerce : Le Conseil national de l’économie informelle du Centre (...)

C’est en substance ce qu’a laissé entendre le secrétaire général du Conseil national de l’économie informelle du Centre (CNEI du Centre), Harouna Kaboré, au cours d’une conférence de presse dont l’objectif était de donner leur vision suite à la démission du ministre du commerce Donatien Nagalo. Le face-à-face avec les hommes de médias s’est tenu ce mercredi 9 novembre 2022 dans les locaux de la structure.

Au Burkina Faso, des voix se sont élevées contre la nomination de Donatien Nagalo au poste de ministre du commerce du fait de l’existence d’une crise entre ce dernier, à travers sa structure, le Syndicat national des commerçants du Burkina Faso (SYNACOMB) et des acteurs du secteur du commerce. Conséquence, dans une déclaration rendue publique le mardi 8 novembre 2022, le ministre du commerce affirmait : « J’ai jugé utile de renoncer à la fonction pour donner au gouvernement du Premier ministre, Joachim Kyelem De Tambela, toutes les chances de travailler dans un climat serein et apaisé ». Dans l’optique de donner la vision du Conseil national de l’économie informelle du Centre suite à cette renonciation, le secrétaire général du CNEI du Centre, Harouna Kaboré, a animé une conférence de presse ce mercredi 9 novembre 2022.

Le secrétaire général du CNEI du Centre, Harouna Kaboré

Prenant acte de cette démission, le bureau régional du Centre en appelle à l’union sacrée, dans la concertation, le patriotisme, la paix et l’écoute des petits comme grands, tous engagés pour un avenir radieux de notre économie dans sa quête de paix et de cohésion sociale. Harouna Kaboré et ses camarades ont saisi cette tribune pour saluer le sens élevé de responsabilité et la hauteur d’esprit du président du Conseil national du patronat burkinabè, Apollinaire Compaoré, qui, faut-il le souligner, a initié une médiation dans le but de concilier les différentes positions. Dans la foulée, ils l’ont invité à poursuivre cette médiation engagée avec la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina Faso, le CNEI-BF, l’Union nationale des commerçants des marchés et yaars du Burkina (UNCMYB) et le SYNACOMB. L’objectif recherché étant de trouver une solution définitive à cette crise. Aux autorités de la transition, le bureau régional du Centre a marqué sa disponibilité à les accompagner mais attend d’eux la nomination d’un homme qui sera accepté par tous à la tête du département en charge du commerce.

Des membres du CNEI du Centre

« Nous ne pouvons pas et nous n’avons pas le pouvoir d’imposer un ministre du commerce au chef du gouvernement. Nous avons contesté le ministre Donatien Nagalo avec des faits biens clairs. Aujourd’hui, nous voulons quelqu’un qui va rassembler tous les commerçants. Nous voulons également quelqu’un qui va amener des projets auxquels tous les commerçants vont adhérer. C’est avec cette union que nous allons pouvoir relever les défis de notre secteur », a lancé le SG, invitant par ailleurs le gouvernement de la transition à être à l’écoute du secteur informel afin d’éliminer les obstacles existants à la transition vers l’économie formelle.

Dans le cadre de la mobilisation populaire pour la défense du territoire national contre le terrorisme, M. Kaboré a invité les travailleurs de l’économie informelle de la région à s’enrôler massivement pour le recrutement en cours des volontaires pour la défense de la patrie au profit des communes.

Aïssata Laure G. Sidibé
Lefaso.net

Affaire LONAB : 11 ans de prison et 750 millions (...)
Lutte contre la fraude au Burkina : Victor Ilboudo (...)
Pénurie de gaz butane à Dédougou : Une situation « (...)
Burkina-Centre-nord : L’Organisation internationale pour (...)
Personnes déplacées internes au Burkina : La communauté (...)
Commune de Ouagadougou : Du 28 janvier au 5 février les (...)
Arrondissement 3 de Bobo-Dioulasso : Le personnel et (...)
Crise humanitaire au Burkina : Une campagne de collecte (...)
Burkina Faso : Une association peulh exhorte ceux qui (...)
Civisme fiscal au Burkina : Le directeur général des (...)
Burkina : Le Programme de développement d’urgence dresse (...)
Education des filles au Burkina : Le projet FASST en (...)
Audience : Le ministre de l’éducation échange avec des (...)
Tombola Paongo de UBA : Les clients reçoivent leurs lots (...)
Projet sésame au Burkina : Lutheran World Relief lance (...)
Entrepreneuriat : Les entreprises bénéficiaires du projet (...)
Loterie nationale burkinabè : Plus de 71 millions de (...)
Journée internationale des douanes : Le brassage (...)
Burkina Faso : Une stratégie de gestion durable des (...)
Promotion de l’entrepreneuriat résilient au Burkina : Les (...)
Programme officiel du Pèlerinage national au sanctuaire (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 32361



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés