Actualités :: Accès aux marchés institutionnels publics et privés : Le réseau DJƐN NAFAMA des (...)

Dans le cadre de son partenariat avec l’ONG française Acting For Life (AFL), la Confédération paysanne du Faso (CPF) a entamé depuis décembre 2021, la mise en œuvre d’un projet dénommé « Transition des systèmes agricoles et alimentaires sur les territoires (TERSAA) ».

Le projet TERSAA a pour objectif d’améliorer la résilience des systèmes agricoles et alimentaires sur les territoires face au changement climatique à travers une meilleure maîtrise de l’aval des filières.

D’une durée de trois ans, le projet sera financé par l’Agence française de développement (AFD) et mis en œuvre dans la région des Hauts-Bassins par la CPF et AFL.

Soumaïla Sanou, agriculteur, secrétaire général de l’UPPA Houet

Dans l’optique d’accompagner les acteurs à mieux s’organiser et se mobiliser pour un meilleur accès aux marchés institutionnels publics et privés des produits agricoles, le projet (TERSAA) a facilité les jeudi 3 et vendredi 4 novembre 2022 à Bobo-Dioulasso, un atelier d’animation du Réseau régional des acteurs de l’offre, de la demande des produits agricoles.

Cet atelier de deux jours visait à élaborer et adopter les statuts et règlements intérieurs et à élire les membres dirigeants du réseau.

Photo de famille

Ainsi durant ces deux jours, les membres du réseau, avec l’appui technique des partenaires techniques de l’administration publique, de l’agriculture et de l’éducation primaire, ont pu élaborer et adopter les textes qui vont régir le fonctionnement du réseau. Il s’agit notamment du statut et du règlement intérieur du réseau qui a été baptisé DJƐN NAFAMA en langue locale Dioula qui signifie littéralement et pour devise « s’unir pour mieux construire ».

L’atelier a réuni l’ensemble des acteurs de l’offre et de la demande en produits agricoles c’est-à-dire les organisations paysannes qui sont des producteurs et les transformateurs, les acheteurs institutionnels, les commerçants, les organisations des transporteurs, les secrétaires généraux des communes qui interviennent dans les différents maillons du marché des produits agricoles.

Les participants

Selon M. Soumaïla Sanou, agriculteur, secrétaire général de l’UPPA Houet (Union provinciale des professionnels agricoles du Houet), et tout nouveau président du comité de gestion du réseau, c’est au cours d’une des précédentes rencontres que les acteurs avaient décidé de se mettre un réseau pour mieux défendre leurs intérêts. C’est alors qu’il était ressorti qu’il leur fallait impérativement élaborer des textes règlementaires pour un bon fonctionnement du réseau.

Ce sont ces statuts et règlements intérieurs qu’ils sont en train d’élaborer à travers cet atelier. Après l’élaboration et la validation du contenu de ces textes par les participants, ils seront adoptés et déposés au gouvernorat pour la reconnaissance officielle du réseau.

Concernant leurs attentes, il souligne que le projet TERSSA travaille sur l’offre et la demande avec pour mots clés la consommation de produits locaux. Ainsi, étant donné qu’il y a les communes, les mairies, les représentants de l’enseignement qui ont des marchés importants à offrir comme la cantine scolaire, ils veulent faire en sorte que tous les achats pour les cantines scolaires soient faits auprès des acteurs du Réseau notamment ses producteurs, commerçants et transformateurs. Ils attendent donc des services techniques, communes… de leur présenter les marchés qu’ils ont à leur possession pour permettre aux membres concernés du réseau de pouvoir souscrire à ces marchés.

Pierre Adrien Kindo, chargé de projet à la Confédération paysanne du Faso et coordonnateur du projet TERSAA

Comme l’indique Pierre Adrien Kindo, chargé de projet à la Confédération paysanne du Faso et coordonnateur du projet TERSAA, le projet est mis en œuvre dans cinq pays dont le Burkina Faso. Au niveau international c’est Acting For Life qui est porteur du projet et au niveau du Burkina, c’est la confédération paysanne du Faso pilote le projet. Le coordonnateur a formulé pour sa part comme attentes, que les membres du réseau puissent s’accorder sur une meilleure organisation de leur structure afin de pouvoir mieux faire face aux différents marchés dont les marchés institutionnels qui peuvent être les cantines scolaires et les achats au niveau de la SONAGESS et d’autres acheteurs publiques et privés qui s’intéressent aux achats de produits agricoles.
Le réseau DJƐN NAFAMA en abrégé RDN est une organisation laïque, apolitique et à but non lucratif.

Il a pour objectif principal « d’organiser et de renforcer les capacités des acteurs de l’offre et de la demande en produits agro-sylvo-pastoraux de la région des Hauts-Bassins en vue de leur permettre d’accéder aux différents marchés institutionnels publics et privés pour une meilleure promotion de la consommation locale ».
Le réseau DJƐN NAFAMA vise ainsi à organiser davantage les acteurs, afin qu’ils arrivent à mieux répondre aux commandes institutionnelles ; renforcer les capacités des organisations paysannes pour une meilleure promotion/ visibilité de leurs productions ; plaider auprès des politiques pour un meilleur accompagnement du secteur primaire.

Haoua Touré
Lefaso.net

Ouagadougou : Un dépôt de matériels explosifs et de (...)
Burkina Faso : « En 2020 il y a eu près de 1132 cas de (...)
Santé et pollution de l’air au Burkina Faso : Des experts (...)
Burkina : Les restes mortuaires de Thomas Sankara (...)
Burkina Faso : Des civils non armés auraient été tués par (...)
Burkina : Le PNUD offre 14 véhicules et trois motos au (...)
Burkina : « Cette transition ne devrait pas être une (...)
Reprofilage de voies à Bobo-Dioulasso : De la mélasse (...)
Province camillienne du Burkina : Sept frères ordonnés (...)
Santé : Le Burkina Faso se prépare à faire face à une (...)
Burkina : Plus d’une centaine de femmes bénéficient de (...)
Incendie du marché de “Sankar-yaaré” : « Les responsables (...)
TGI de Bobo-Dioulasso : Un "passionné de l’armée" (...)
44e session ordinaire du conseil d’administration du (...)
Félicitations au groupe Orange pour la mobilisation des (...)
Eau et assainissement : Le groupe thématique régional (...)
Handicap au Burkina : « Fermer la porte d’une école à un (...)
Pèlerinage national au sanctuaire marial de Yagma : « (...)
Ouagadougou : L’aménagement annoncé de la voie de (...)
Santé et hygiène des menstrues : Des journalistes et des (...)
Secteur privé : Les patrons d’Afrique se rencontrent à (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 32424



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés