Actualités :: Marches des OSC à Bobo-Dioulasso : Les commerçants du grand marché de (...)

Exaspérés par les nombreuses manifestations des Organisations de la société civile (OSC) de Bobo-Dioulasso, des commerçants du grand marché crient leur ras-le-bol. Face à cet énième appel à manifester ce vendredi 28 octobre 2022, ils ont ainsi décidé de prendre leur destin en main en mettant en garde les manifestants par rapport à leur désir de fermer le grand marché.

« Trop c’est trop, nous n’allons plus nous laisser faire. Le marché restera ouvert et c’est notre décision à partir d’aujourd’hui », ont laissé entendre des commerçants du grand marché de Bobo-Dioulasso ce vendredi 28 octobre 2022 face à des manifestants qui réclamaient la fermeture de ce lieu de commerce. Selon ces commerçants, ces nombreuses manifestations ne sont plus opportunes car, disent-ils, elles manquent de sens.

« Nous avons participé à plusieurs manifestations pour faire partir certains de nos dirigeants, mais aujourd’hui nous estimons que trop c’est trop. Nous n’allons plus fermer nos magasins pour une quelconque marche encore si ce n’est pas pour une affaire concernant directement la vie du marché. Nous ne parlons pas au nom d’un parti politique, ni d’une OSC, nous parlons au nom de tous les commerçants. Nous les mettons en garde, nous ne voulons plus que ces manifestants viennent nous empêcher de travailler sinon ils nous auront sur leur chemin », préviennent-ils.

Visiblement remontés, ces commerçants étaient déjà sur leurs gardes aux alentours du marché avec des machettes et des gourdins en mains. Pour eux, tous les moyens sont bons pour préserver leur « pitance quotidienne ». C’est pourquoi ils affirment leur détermination face aux manifestants. Ainsi, pour Aziz Sawadogo, « il faudra passer aujourd’hui sur son corps pour fermer sa boutique car trop c’est trop. C’est grâce au marché que nous vivons aussi, nous gagnons notre pain pour aller nous occuper de nos familles et si à chaque fois nous devons fermer le marché qu’est-ce-que nous allons devenir ? », s’interroge-t-il. Face à cette situation, les commerçants lancent un appel à l’endroit des autorités de la région et du pays, à prendre à bras-le-corps cette situation. Toutefois ils les tiennent responsables des conséquences qui en découleront.

Cette sortie de la population dans les rues fait suite à un appel à manifestation lancé depuis ce jeudi 27 octobre 2022 par X sur les réseaux sociaux. Ce matin lorsque nous avons voulu connaître les initiateurs de cette marche, nous n’avons pas pu trouver de répondant. Si certains manifestants disent marcher pour la libération du lieutenant-colonel Zoungrana, d’autres manifestent pour le départ de la France et demandent une coopération des autorités burkinabè avec la Russie et quelques-uns encore dénoncent « un mauvais casting » pour la mise en place du gouvernement Kyelem. Qu’à cela ne tienne, les commerçants eux, n’entendent plus se laisser faire.

Romuald Dofini
Lefaso.net

Foncier au Burkina : Un groupe d’étudiants s’offusque (...)
Santé au travail : Zoom sur les troubles musculosquelettiques
Enseignement au Burkina : L’École primaire catholique de (...)
TGI de Ouagadougou : Il écope de douze mois d’emprisonnement
Éducation : Les anciens élèves de l’école primaire A de (...)
Koudougou : Le Centre agricole Sainte famille de (...)
Accès des adolescents et jeunes aux services de santé de (...)
MENAPLN : Un atelier pour réfléchir sur l’institution de (...)
Perturbations de la distribution du gaz : Immersion sur (...)
Ouagadougou : Huit présumés malfrats dans les filets de (...)
Arrondissement 2 de Bobo-Dioulasso : « Nos ambitions (...)
Boucle du Mouhoun : Des acteurs de la lutte contre le (...)
Moumouni Lougué, gérant du cabinet NOVID international : (...)
Burkina Faso : Bientôt un état civil moderne et (...)
Corridor Lomé-Ouagadougou : Les jeunes patriotes pour la (...)
Affaire « Elèves filmés par un enseignant » : Ainsi, on (...)
Pèlerinage national 2023 au sanctuaire de Yagma : « (...)
Lutte contre les mutilations génitales féminines : Le (...)
Mort d’un soldat à Dédougou : L’infortuné se serait suicidé (...)
Ministère de l’éducation nationale : Vers l’adoption du (...)
Route Dédougou-Bobo-Dioulasso : Un accident de la (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 32445



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés