Actualités :: Burkina/Assemblées de Dieu : Des noces de perle pour le séminaire national de (...)

Ils étaient 1 292 choristes, venus de 54 régions ecclésiastiques du pays, à prendre part, du 21 au 28 août 2022, sur le site du Centre national de conférences des Assemblées de Dieu (ex-site du 75e anniversaire) à Ouagadougou, au 30e anniversaire du séminaire de formation des choristes de la Jeunesse des assemblées de Dieu du Burkina (JAD). Moment d’enseignements, d’apprentissages et de partage d’expériences, cette édition 2022 a également tenu toutes ses promesses, à en croire les nombreuses réactions en cette journée dominicale du 28 août 2022 qui a consacré la clôture de ce rendez-vous annuel.

Ce mois d’août 2022 marque le 30e anniversaire du séminaire national de formation des choristes. Occasion pour les responsables de marquer une halte pour rendre grâce à Dieu pour sa fidélité. Rendez-vous annuel, le séminaire 2022, placé sous le thème « Je publierai les grâces de l’Eternel », a donc revêtu un double caractère de respect de la tradition de formation et de commémoration de ses noces de perle.

Le séminaire 2023 aura lieu du 20 au 27 août 2023

Au cours de la semaine, plusieurs activités de formations, d’enseignements, de partage d’expériences, d’hommages… ont été menées, à la satisfaction des 1 292 choristes venus de l’ensemble du territoire et leurs encadreurs. De retour dans leurs régions, ces bénéficiaires vont perpétuer les enseignements reçus, en suscitant autour d’eux, l’appropriation des valeurs religieuses et sociales apprises durant leur séjour.

C’est dans une ambiance de grande pluie que s’est achevée cette semaine spirituelle 2022, marquant également le 30ème anniversaire du Séminaire national de formation des choristes.

« A ces frères et sœurs qui n’ont pas pu participer à cette formation, on pourrait leur dire que ce n’est que partie remise ; on les comprend aisément et nous croyons fermement que Dieu permettra des occasions, et même s’il faut se déplacer là-bas, si toutes les conditions sont réunies, on pourra leur faire bénéficier des mêmes formations », a, à la clôture du séminaire, exhorté le coordonnateur national de la JAD (Jeunesse des assemblées de Dieu) nationale, pasteur Jean-Marie Badiel, représentant le président du conseil général des Assemblées de Dieu du Burkina Faso.

Pasteur Jean-Marie Badiel a prodigué de nombreux conseils aux participants.

« Etre d’abord avant de faire. C’est-à-dire à être de vrais chrétiens, de vrais disciples du Seigneur et de présenter des louanges qui seront agréées par Dieu. Je les encourage à mener une vie conforme à la volonté de Dieu … », a lancé le leader religieux aux participants, à vivre réellement leur foi.

D’où la satisfaction du responsable de la Jeunesse des Assemblées de Dieu, pasteur Thomas Zongo, qui félicite et encourage ces jeunes choristes pour le travail abattu, pour leur engagement pour la cause de la louange, de l’adoration qui touche directement le cœur de Dieu. Il les invite à se donner davantage dans leur église locale, en attendant 2023 pour un grand rassemblement de renforcement des capacités, dans un esprit de perfectionnement continu. Rappelant que « la louange est une puissance », pasteur Thomas Zongo a salué l’ensemble des acteurs qui ont œuvré pour le succès de cette célébration.

Pasteur Thomas Zongo.

Le directeur de la chorale nationale, Aimé Kiemdé, apprécie l’engouement et se tourne désormais vers les actions de consolidation des acquis, en synergie avec les responsables des structures locales à travers un programme qui va toucher le défi particulier de chaque région. « Au regard de la situation nationale, on ne s’attendait pas à autant de personnes. Nous avons dépassé un peu l’an passé, parce que nous étions 1 199 personnes contre 1 292 cette année. C’est dire qu’on aurait pu avoir au-delà de ce nombre, s’il n’y avait pas le déficit sécuritaire que nous connaissons », apprécie-t-il.

A en croire le directeur de la chorale nationale, la clôture de ce séminaire active un mécanisme de suivi. « Nous sommes organisés de sorte qu’après la structure nationale que nous sommes, il y a dans les régions, des directeurs et comités régionaux, décentralisés aux sous-régions jusqu’aux églises locales. Le suivi se fait à travers ce mécanisme-là ; nous avons continuellement des rencontres avec les directeurs régionaux, pour passer en revue tout ce que les chorales régionales traversent (les acquis, les difficultés, les expériences…). Donc, après ce séminaire national, c’est cette étape qui sera entamée avec les structures déconcentrées », a indiqué M. Kiemdé.

Le directeur de la chorale nationale, Aimé Kiemdé.

Dans un regard prospectif, il résume les difficultés rencontrées en la brièveté du temps de préparation du séminaire, en l’intensité de la formation (car, il faut mener plusieurs activités dans la semaine : formation en chants, formation en direction, formation en solfège, panel, journée d’hommage, etc.).
Avant de se séparer, les participants ont, par des contributions volontaires, mobilisé la somme de 500 000 F CFA pour soutenir les pasteurs déplacés pour cause de l’insécurité.

La veille de la cérémonie de clôture, participants et responsables de la confession ont, par une cérémonie dédiée, rendu un hommage à une soixantaine de pionniers « pour leur œuvre pionnière et leurs loyaux services, leur contribution et leurs loyaux services, leur soutien matériel et financier ou pour leur participation régulière au séminaire de formation des choristes ».

La cérémonie de clôture a été marquée par des louanges et adorations, une remise de prix des jeux bibliques, des prières, des prestations de chorales, etc.

Participant de la division régionale de Nongr-Maasom, Michaël Domzogo, seizième participation, loue le mérite de cette édition également. « A chaque fois que je viens à une édition, je repars avec le plein de joies ; parce que j’apprends beaucoup de choses au milieu de mes frères jeunes. Cette année a été particulière, parce que c‘est le 30e anniversaire, Dieu a mis la main et ça a été un vrai succès », exprime Michaël Domzogo.

Rosine Bamogo, venue de la région de Ziniaré, première participation, dit avoir beaucoup appris, notamment à travers le partage d’expériences et des bonnes pratiques avec les aînés et les autres participants. Elle compte partager tout ce qu’elle a acquis avec son entourage et a déjà l’attention tournée vers les prochaines formations pour davantage bénéficier des formations.

Rosine Bamogo

« J’ai appris comment me perfectionner en technique vocale, en chants, en pédagogie pour apprendre aux autres ; parce qu’en sortant d’ici, il est attendu de nous qu’on aille apprendre à ceux qui n’ont pas pu venir. Donc, nous avons appris comment on dirige (une chorale, un groupe : ndlr), comment on lit le solfège, comment on fait pour que les gens suivent la direction. On a beaucoup appris et en tant que dirigeant dans notre église, on saura maintenant comment diriger les groupes, etc. Ça a été un cadre où les plus expérimentés ont partagé leurs connaissances avec les moins dotés », a, pour sa part, confié Djibril Sanou de Boulmiougou sud, qui dit être à la troisième participation aux séminaires de formation.

Djibril Sanou

Il se sent nourri spirituellement et remercie l’ensemble des encadreurs. Djibril Sanou dit également avoir aimé le fait que tous les participants aient mis la main à la pâte, dans les taches, pour la réussite du séminaire. « Que Dieu bénisse le Burkina, que Dieu nous bénisse tous ! Amen ! », a-t-il évoqué.

O.H.L
Lefaso.net

Lutte contre l’insécurité : Un colloque pour discuter du (...)
Promotion de l’éducation des filles au Burkina : Grâce au (...)
Centre-Est du Burkina : La délégation spéciale de Koupéla (...)
Burkina : "Velléités de déstabilisation ou tentative de (...)
Boucle du Mouhoun : Inondations enregistrées en 2022, (...)
Lutte anti-corruption au Burkina : Les acteurs de la (...)
Recherche scientifique : L’Institut des sciences et (...)
Enseignement supérieur : L’Institut supérieur de (...)
Secteur industriel au Burkina : L’entreprise Agroserv (...)
Sécurité alimentaire au Burkina : Lutte contre la (...)
Semaine nationale des handicapés moteurs : La 6e édition (...)
3e édition de la journée du fournisseur minier les 8 et 9 (...)
Crise à la SONABHY : « Des dispositions sont prises pour (...)
Tombola Orange Money : Homaté Noufé, heureux gagnant de (...)
Bobo-Dioulasso : Le CESAO outille une trentaine (...)
Ouagadougou : Le Sankuy naaba Koabga sacrifie au « (...)
Justice transitionnelle : « Il y a un travail à faire (...)
Moov Africa : Les raisons de la grève des employés de (...)
Pépites d’entreprises : Rihanatou Kaboré de Zikflore (...)
1re édition du prix de l’innovateur au Burkina : Les (...)
Semaine de l’intégration de l’IST : Un cadre d’orientation

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 31920



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés