Actualités :: Gendarmerie nationale du Burkina : Le chef d’escadron Moctar Maïga prend (...)

Le chef d’escadron Moctar Maïga s’occupe désormais du commandement des écoles et centres de perfectionnement de la gendarmerie nationale du Burkina. Il a été installé dans ses fonctions de commandant, ce vendredi 29 juillet 2022 à Bobo-Dioulasso, par le chef d’état-major de la gendarmerie nationale, le lieutenant-colonel Evrard Somda. Le nouveau commandant place ainsi son commandement sous le signe de trois valeurs dont l’humilité, la lucidité et la cohérence.

Le nouveau commandant du commandement des écoles et centres de perfectionnement de la gendarmerie nationale (CECPGN), le chef d’escadron Moctar Maïga, a été nommé par le président du Faso, le lieutenant-colonel Paul-Henri Damiba dans un décret signé le 14 février 2022. Ce vendredi 29 juillet marque ainsi sa prise de fonction officielle. La cérémonie a connu la participation d’autorités militaires, paramilitaires, ainsi que de la famille et des amis du nouveau commandant. Cette cérémonie a été marquée par le cérémonial de prise de commandement et le discours du nouveau commandant.

Les officiels présents à la cérémonie d’installation du nouveau commandant du CECPGN

Le premier acte qui consacre l’installation officielle du chef d’escadron Moctar Maïga a été présidé par le chef d’état-major de la gendarmerie, le lieutenant-colonel Evrard Somda, qui invite ses hommes à reconnaître le chef d’escadron Maïga Moctar comme le commandant du commandement des écoles et centres de perfectionnement de la gendarmerie nationale. Une fois installé, le nouveau commandant a pris la parole pour exprimer sa gratitude à ses supérieurs hiérarchiques pour la confiance placée en sa personne. Mesurant la délicatesse de sa mission dans un contexte d’insécurité au Burkina Faso, le chef d’escadron Moctar Maïga s’engage à apporter sa « modeste » partition dans la formation initiale et continue des gendarmes.

« C’est avec grande importance que j’ai accueilli le choix porté sur ma modeste personne pour conduire aux destinées de la formation de tout le personnel de la gendarmerie nationale dans ce contexte de crises sécuritaires, particulièrement périlleux qui interroge sur notre posture et nos capacités à faire face aux adversités multiples, nombreuses et complexes. Beaucoup de jeunes au Burkina Faso s’interrogent sur ce qu’ils doivent et peuvent faire face à cette crise sécuritaire. Ils trouveront pour ceux qui ont choisi d’être gendarme, une grande partie des réponses dans ce creuset de transformation du corps et de l’esprit », a-t-il laissé entendre.

Le nouveau commandant du CECPGN, le chef d’escadron Moctar Maïga

Poursuivant son allocution, le nouveau commandant a fait savoir que malgré le manque de moyen et la vétusté ou l’insuffisance des infrastructures, le CECPGN contribue sans doute à la lutte contre toutes les formes de violences et de menaces en mettant ainsi à la disposition de la nation, des agents professionnels depuis 60 ans. Faisant siennes les actions prioritaires du lieutenant-colonel Evrard Somda, liées au domaine de la formation, à mener sur le terrain, le nouveau commandant a pris des engagements.

Ainsi, il s’engage au renforcement et à la modernisation des emprises et infrastructures de formation et d’entraînement ; à la promotion de la compétence, du professionnalisme et du mérite ainsi qu’à la lutte contre tous comportements contraires à l’éthique et à la déontologie du gendarme. « Je fais miennes ces orientations et je m’engage à vous produire un schéma structuré qui permettra non seulement de prendre en compte votre vision mais aussi à prendre appui sur les principes sacrés sur lesquels se fondent notre institution : loyauté et patriotisme », s’est-il adressé au chef d’état-major Evrard Somda. [ Cliquez ici pour lire l’intégralité ]

Romuald Dofini
Lefaso.net

Spéculation sur les bouteilles de gaz Sodigaz : Les (...)
Journée mondiale de l’enseignant : « Je vis dans la (...)
Situation à Ouagadougou : Des manifestants ne veulent « (...)
Situation humanitaire au Burkina : 2.5 tonnes d’aliments (...)
Journée mondiale de l’enseignant : « On ne peut pas (...)
Année scolaire 2022-2023 : Les Hauts-Bassins enregistrent
Burkina : Un besoin de financement de 35 milliards de (...)
Burkina Faso/Plan Z : Une nouvelle trouvaille des (...)
Attaque de Gaskindé : Les chauffeurs routiers du Burkina (...)
Journée mondiale de l’enseignant : 270 récipiendaires (...)
Maouloud 2022 au Burkina Faso : La journée du lundi 10 (...)
Six mois de prison avec sursis pour "Kamao" : « Nous (...)
Visite de la mission de la CEDEAO au Burkina : Des (...)
Burkina Faso/Région de l’Est : Une dizaine de terroristes (...)
Rentrée scolaire dans la région du Sahel : « Aucun élève (...)
TGI Ouaga II : Un commissaire de police reconnu (...)
Burkina/Insécurité :« Si la CEDEAO veut vraiment nous (...)
Suspension des activités des OSC : Un communiqué apporte (...)
Burkina : « Que chacun se rappelle que sa vie sur terre (...)
Campagne de rentrée scolaire : Plus de 56 000 kits (...)
Burkina/Ouagadougou : Les manifestants se moralisent (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 31458



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés