Actualités :: Fonction publique du Burkina : Vers une formation professionnelle à (...)

Le ministre de la fonction publique, du travail et de la protection sociale, Bassolma Bazié a ouvert ce vendredi 15 juillet 2022 à Ouagadougou, le forum des écoles et centres de formation professionnelle de l’État. La présente session de ce forum porte sur la thématique « formation à distance : enjeux et perspectives pour les établissements de formation professionnelle de l’État.

Mettre sur la table de discussion les enjeux et les perspectives de la formation à distance des stagiaires, tel est le but de la tenue du forum des écoles et centres de formation professionnelle de l’État initié par le ministère de la Fonction publique. Ce cadre d’échanges vise en effet, à parer aux difficultés d’administrer les enseignements en mode présentiel face aux crises sécuritaire et sanitaire qui réduisent la mobilité des acteurs de la formation professionnelle.

Les travaux sont prévus se dérouler en une séance plénière au moyen de communications ponctuées d’échanges. Cela, en vue de s’approprier le mécanisme de la formation à distance, d’échanger sur les enjeux d’une telle innovation, de dégager les défis et les perspectives de cette formule pour les établissements concernés.

Les participants devant mener la réflexion pour proposer des recommandations à la mise au point de la formation professionnelle à distance

Après avoir donné une définition de la formation professionnelle au cours de son allocution, le ministre de la fonction publique, du travail et de la protection sociale, Bassolma Bazié, a situé le contexte de cette vision de l’État d’adopter une telle initiative. « C’est fort conscient de l’absence de cadre de concertation formelle des écoles et centres de formation professionnelle que le gouvernent a institué le présent forum », a-t-il déclaré.

Pour lui, l’évolution des techniques de l’information et de la communication les interpelle sur la nécessité de revisiter et d’adapter les méthodes de formation des stagiaires dans les établissements de formation professionnelle. À entendre le ministre, l’intérêt d’expérimenter la formation à distance se justifie par la situation sécuritaire mais aussi sanitaire qui prévaut dans le pays.

Bassolma Bazié, ministre de la fonction publique, du travail et de la protection sociale

C’est à travers le décret n°2016-1190/PRES/PM/MFTPS/MINEFID du 30 décembre 2016 qu’ont été institués les cadres de concertation des écoles et centres de formation professionnelle (ECFP) de l’État, le forum et les comités ECFP. L’article 2 du décret dispose que le forum ECFP constitue le cadre de mutualisation et d’encadrement des réformes des curricula, de l’orientation pédagogique, des statuts et règlements intérieurs ainsi que de la gestion des ressources humaines.

« On ne peut attendre de résoudre tous les problèmes avant d’aller à de telles innovations », a indiqué Emmanuel Nignan, secrétaire permanant de la coordination des écoles et centres de formation professionnelle de l’État.

« C’est pressant et il faut le faire parce qu’on est dans une situation d’insécurité en plus de la pandémie du covid-19 », réagit-il à la question de savoir s’il est opportun d’aller vers cette formation à distance au regard de la qualité de la connexion Internet qui laisse encore à désirer au Burkina Faso.

Emmanuel Nignan, secrétaire permanant de la coordination des écoles et centres de formation professionnelle de l’État

Statutairement, le forum ECFP se tient une fois dans l’année et est présidé par le ministre de la fonction publique. Il regroupe les premiers responsables des écoles et centres de formation professionnelle (présidents des conseils d’administration, directeurs généraux, directeurs en charge des études et des stages…), les responsables de structures techniques ainsi que la représentation de la coordination des élèves des écoles publiques professionnelles du Burkina.

Bassolma Bazié a mentionné ne point douter un seul instant que des contributions pertinentes viendront soutenir leur engagement à améliorer qualitativement la formation offerte dans lesdits établissements.

Hamed NANEMA
Lefaso.net

Burkina/Renforcement des moyens d’existence des femmes : (...)
Violences sexuelles liées au terrorisme : Le Burkina (...)
Burkina Faso : La CNSS offre des kits scolaires à 325 (...)
Institut national des sciences des sociétés : Dr Basga (...)
Burkina : Dr Emmanuel Nanéma prend officiellement les (...)
Plateforme "Mesure, rapportage et vérification" : Les (...)
Burkina/Energie : La ministre de l’énergie Maminata (...)
Filière karité au Burkina : Le projet PACTE dote des (...)
Le Jeune Architecte Burkinabè, SANA Abdou Rachid reçoit (...)
Laïcité au Burkina : « C’est bon, mais ce n’est pas arrivé (...)
Nouveau code des personnes et de la famille : Un (...)
Sécurité alimentaire au Burkina : Vers la prise en compte (...)
Bobo-Dioulasso : Des membres d’organisations de la (...)
Prise en compte des aspects environnementaux, de santé, (...)
Burkina Faso : Lancement du projet : « Mobilité protégée (...)
Cérémonie de sortie de la 48e promotion élèves sous-officiers
Projet régional OKP-TMT+ : Un atelier national pour le (...)
Education de qualité au Burkina : Le Centre national des (...)
Opération mana-mana à Koubri : « Il faut prendre soin de (...)
Affaire Ollo Mathias Kambou : Le procureur requiert une (...)
Exécution de commande publique par les artisans : Le (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 31395



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés