Actualités :: Sud-ouest : Le CERFI appelle ses militants à la tolérance et à la solidarité (...)

La coordination régionale du Cercle d’études, de recherches et de formation islamiques (CERFI), section du Sud-ouest a organisé ce dimanche 20 juin 2022 une conférence publique à l’Institut national de formation du personnel de l’éducation (ex ENEP) de Gaoua. La conférence avait pour thème « Contribution des musulmans à l’édification d’un Burkina Faso tolérant, solidaire et prospère ».

Communiquer, sensibiliser, élan de solidarité sont les voies choisies par le Cercle d’études, de recherches et de formation islamiques (CERFI), pour appeler ses militants à s’engager à l’édification de la nation. Pour le représentant du président du bureau national du CERFI, Hassane Tall « Le Burkina Faso est confronté depuis un certain temps à une crise sécuritaire, humanitaire, multidimensionnelle, qui affecte tous les fondements de la nation, ce qui nous engage individuellement et collectivement à faire quelque chose pour pouvoir sortir notre pays de cette situation ». Puis d’ajouter, « Un des objectifs également c’est de montrer à nos membres et à la communauté que le CERFI au-delà d’être une organisation religieuse est aussi une organisation citoyenne qui participe à la vie de la nation en posant des actions ».

Le communicateur, imam Lassané Sakandé

La conférence a été placée sous le parrainage de Boureima Nacanabo, directeur régional en charge de l’action humanitaire du Sud-ouest et d’Idrissa Derra, président des artisans miniers.

Pour Boureima Nacanabo, le choix porté sur sa personne est un grand honneur parmi tant d’aînés et de guides religieux. « J’ai accepté d’accompagner cette activité parce que je suis d’abord un ancien membre du CERFI, et aussi les objectifs visés par cette activité, entre en droite ligne avec les actions de mon ministère d’origine ».

Le représentant du président du bureau national du CERFI, Hassane Tall

Des avis assimileraient les actes terroristes à certains membres de la communauté musulmane. De l’avis de M. Nacanabo, « tout message, tout texte s’il est mal interprété peut donner une autre signification, et cela est peut-être lié à l’incompréhension, notre rôle aussi est de travailler à montrer un autre visage afin que les gens se rendent compte que la paix arrange tout le monde et nous avions intérêt à avoir une ligne de conduite dans la paix et la tolérance ».

Un des parrains, Boureima Nacanabo, directeur régional en charge de l’action humanitaire du Sud-ouest

Les participants ont bénéficié d’une communication en rapport avec le thème de la conférence. Il s’est agit selon le communicateur, imam Lassané Sakandé de rappeler aux fidèles les aspirations de l’islam au-delà du culte. « L’islam n’est pas que cultuel, nous devons travailler à avoir une cohésion entre nous musulmans d’abord, et avec les autres confessions religieuses. Egalement, il faut que nous marquions notre présence citoyenne sur le terrain en travaillant à l’édification, à la cohésion d’un Burkina tolérant, prospère et solidaire. Nous devons avoir des solutions aux problèmes des populations telles que, le terrorisme, l’inflation des prix de denrées de premières nécessité. Le prophète Mohamed nous enseigne que l’amour de la patrie fait partie de notre foi, et quand on aime sa patrie, on doit donner le meilleur de soi-même pour son édification ».

Une vue des participants

L’activité a réuni les responsables des structures provinciales qui promettent de partager le message avec les autres membres des bureaux provinciaux. « Le thème est pertinent au regard de la situation nationale qui prévaut actuellement. Ces enseignements vont profiter à tous parce que après le bureau régional, nous allons organiser au niveau des provinces une rencontre pour partager ce que nous avions reçu à cette rencontre régionale » promet Inoussa Sawadogo du bureau provincial de la province de la Bougouriba.

Boubacar TARNAGDA

Burkina : La Cour des comptes installe ses nouveaux (...)
Journée mondiale de l’aide humanitaire : Les acteurs (...)
Burkina : Des citoyens lancent Une « PETITION CITOYENNE (...)
Cour des comptes : Le receveur général prête serment
Centre de formation professionnelle de référence de (...)
Assistance alimentaire des populations du Nord : Projet (...)
Région du Centre-est : La journée internationale de la (...)
Foncier : Les résidents de la zone non lotie de Yamtenga (...)
Droits fonciers au Burkina : Des acteurs réfléchissent à (...)
Burkina Faso : Les prix des hydrocarbures augmentent dès (...)
Ouagadougou : Un enfant de 12 ans meurt des suites d’une (...)
Ouagadougou : Un exercice militaire prévu ce 19 août (...)
Crise alimentaire au Burkina Faso : Save the Children (...)
Burkina/Drame de Perkoa : Deux responsables de la (...)
Burkina/Education : La coopération française prend en (...)
Rentrée académique 2022-2023 : Inscrivez-vous à (...)
Société : « La gestion des conséquences de l’insécurité est (...)
Droits des femmes en Afrique : Les 9 recommandations de (...)
Sécurité urbaine au Burkina : Vers la mise en place d’une (...)
Conflits fonciers au Burkina : Les agents des services (...)
Bobo-Dioulasso : Des acteurs renforcent leurs capacités (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 31080



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés