Actualités :: Burkina : « Le poids du pain n’est pas respecté par la majorité des acteurs de (...)

L’Agence burkinabè de normalisation, de la métrologie et de la qualité (ABNORM) a organisé, ce jeudi 16 juin 2022 à Ouagadougou, un atelier d’information et de sensibilisation sur le contrôle du poids du pain et les bonnes pratiques d’hygiène dans les boulangeries.

Au Burkina Faso, le pain fait partie des produits de grande consommation. Avec en moyenne 600 000 baguettes consommées par jour, le marché du pain est un secteur important qui connaît une réglementation stricte. Toutefois, la tendance actuelle est que certains acteurs passent outre ces règles, soit par méconnaissance, soit par mauvaise foi. Ainsi, suite à un constat général selon lequel « la majorité des acteurs de boulangerie ne respectent pas les exigences de poids du pain », l’ABNORM, qui est investie pour mettre en œuvre un système de management de qualité conforme aux normes nationales et internationales en vigueur dans son domaine de compétence, a organisé un atelier d’information et de sensibilisation sur le contrôle du poids du pain et les bonnes pratiques d’hygiène dans les boulangeries.

Les acteurs de boulangerie et des associations de défense des consommateurs venus assister à l’atelier

Cet atelier poursuit comme objectifs « la sensibilisation des acteurs de la boulangerie sur les modalités du contrôle du pain, la formation les acteurs sur les bonnes pratiques d’hygiène dans les boulangeries et le renforcement de la visibilité de l’ABNORM dans son rôle de promotion de la qualité des produits au consommateurs ».

Pour cet atelier, ce sont 75 acteurs intervenant dans le domaine de la boulangerie et des associations de défense des consommateurs qui ont été sensibilisés.

« Les contrôles dans les boulangeries se font tard dans la nuit, une heure voire deux heures après que le pain soit sorti du four »

Tout en rassurant que « les contrôles dans les boulangeries de la place se poursuivront », et que « des sanctions seront prises à l’encontre de tous ceux qui ne se conformeront pas à la nouvelle disposition prise par le gouvernement qui est que la baguette de pain doit peser 160 g », le directeur général de l’ABNORM, Issaka Zoungrana, a interpellé tous les acteurs économiques quant au respect des exigences de qualité, de quantité et de compétitivité du pain.

Erwan Compaoré
Lefaso.net

Productions agricoles au Burkina : La SOMISA sème (...)
Speedtest Awards 2022 : Moov Africa couronné réseau (...)
Burkina/Santé : Bientôt un salon sur les innovations et (...)
Participation citoyenne des femmes au Burkina : L’« (...)
Burkina/Mine de Perkoa : Un groupe d’action plaide (...)
Burkina : L’Agence nationale du domaine foncier des (...)
Burkina/Gourcy : Une dizaine d’enfants sauvés dans (...)
Burkina Faso : Le calendrier de la rentrée scolaire (...)
Extrémisme violent et radicalisme religieux : Les (...)
Méningite en Afrique : L’OMS alerte sur « un risque accru (...)
Recherche scientifique au Burkina : Un physicien (...)
Construire au Burkina Faso : Dream Estate, la solution (...)
Burkina Faso : Des journalistes outillés sur les actions (...)
Région du Centre-est : Des acteurs du secteur de l’eau (...)
Sécurité des systèmes d’information au Burkina : Pousga (...)
Journée internationale de l’alphabétisation (JIA) 2022 : (...)
Augmentation des prix des hydrocarbures : Les (...)
Gouvernance des entreprises publiques : Les administrateurs
Ouagadougou : Quatre tonnes de pesticides saisis par (...)
Entrepreneuriat au Burkina : L’association Beoog-neere (...)
TGI Ouaga II : Le dossier du policier poursuivi pour (...)

Pages : 0 | ... | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | 189 | 210 | ... | 31353



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés