Actualités :: Soumission aux marchés : La SONAR offre désormais l’assurance-crédit-caution

Afin d’accompagner les entreprises dans l’obtention et l’exécution des marchés publics et privés et de les protéger contre les défauts de paiement, la société nationale d’assurances et de réassurances (SONAR), a conçu pour elles un nouveau produit dénommé "Assurance-crédit-caution". Un produit dont l’objectif est de permettre aux souscripteurs d’entreprendre les opérations de manière sereine. Considérée comme une solution innovante, cette offre a officiellement été présentée ce jeudi 9 juin 2022 aux hommes et femmes de médias au cours d’un déjeuner de presse.

Aider les entreprises à faire face à l’insolvabilité des clients et satisfaire les besoins liés à la caution de marché, à la caution financière exigée par certains secteurs d’activité, ce sont des préoccupations majeures des acteurs économiques auxquelles la SONAR veut apporter une solution au moyen de l’assurance-crédit-caution. Avec ce produit, la SONAR offre une assurance caution et une assurance-crédit à ses clients.

Le but de l’assurance-crédit est de garantir l’assuré contre les risques de défaillance de son client en raison de l’insolvabilité. Elle permet par exemple au fournisseur d’avoir plus confiance car en cas de défaillance, l’assurance-crédit va venir pallier l’insolvabilité du client. Quant à l’assurance caution, elle permet aux entreprises d’être protégées par rapport aux engagements pris.

Thomas Zongo, directeur général de la SONAR

Dans ce cas précis, la SONAR s’engage en cas de difficulté de l’entreprise, à payer au bénéficiaire le montant de la caution indiquée sur le contrat. Ce qui permet aux institutions financières et aux banques de faire davantage confiance aux entreprises pour l’exécution des marchés. Par ailleurs, six types de couvertures sont proposés par la SONAR. Nous avons la caution de soumission, celle de bonne exécution celle de restitution d’acompte, la caution de dispense de retenue de garantie, caution financière ainsi que la garantie crédit fournisseur.

Selon le directeur général de la compagnie d’assurance, Thomas Zongo, l’assurance-crédit-caution vient faciliter l’obtention et l’exécution des marchés et contribuer à une sécurité financière des sociétés. « Plusieurs entreprises n’ont pas suffisamment d’actifs ou de fonds propres, qui puissent être utilisés comme garantie ou comme caution. Et avec ce produit, l’assureur se substitue à l’entrepreneur pour offrir la garantie et rassurer le maître d’ouvrage que l’entreprise qui est en train de soumissionner au marché, a des garanties financières pour pouvoir exécuter le marché sans problème », explique-t-il.

Emmanuel Yoda, représentant du parrain

L’assurance-crédit-caution présente donc plusieurs avantages et qui sont entre autres la facilitation de l’obtention de nouveaux marchés et contrats par la sécurisation des clients et des partenaires commerciaux ; le renforcement de la crédibilité de l’entreprise dans l’exécution des marchés ; l’optimisation de la trésorerie ainsi que l’accès à un coût de financement abordable. Peuvent souscrire à cette offre d’assurance, toutes les personnes physiques et morales qui exercent dans le domaine des marchés publics et privés, ainsi que celles qui exercent des activités soumises à des garanties financières.

Le lancement de ce nouveau service offert par la SONAR, a été placé sous le patronage de Issaka Kargougou directeur général de la Chambre de commerce et d’industrie du Burkina. Il a par la voix de son représentant, Emmanuel Yoda, saluer cette solution nouvelle qui va de son avis apporter un soulagement aux entrepreneurs. Il n’a pas manqué d’inviter les personnes physiques et morales qui postulent aux marchés publics et privés et celles qui ont besoin de garantie financière, à prendre attache avec la SONAR pour découvrir et utiliser l’assurance-crédit-caution qu’elle propose.

Armelle Ouédraogo/Yaméogo
Lefasonet

Promotion des droits humains : "Le Burkina, un exemple (...)
5e Forum pharmaceutique international : S’engager plus (...)
Sida, tuberculose et paludisme : Le mécanisme du Fonds (...)
L’éducation bilingue : une alternance sûre pour (...)
Les faits divers de Sacré : Les frayeurs de Koumbo
Fait divers : Un enfant, une mère,"deux pères"
Célébration du Maouloud 2004 : Un questionnement autour (...)
Journée mondiale sans tabac : Ces chiffres à vous donner (...)
Perception de Bittou : L’escroc du voleur sous les (...)
Région Sud-Ouest : Déficit de personnel dans les centres (...)
Action sociale : Une politique nationale à l’horizon
Centre de formation féminin artisanale : 35 ans et de (...)
Promotion de la femme : La politique nationale pour une (...)
L’union libre ou concubinage : Est-ce un droit dans nos (...)
Université de Bobo-Dioulasso : Des partenaires s’engagent (...)
Rafle de racoleuses à Ouagadougou : Un travesti de 14 (...)
Santé : Le Réseau accès aux médicaments essentiels (RAME) (...)
Les faits divers de Sacré : Ténin « Wassa - Wassa (...)
Protection sociale au Burkina Faso : Des acteurs (...)
Observatoire des accidents de travail et des maladies (...)
Crimes crapuleux à Ouagadougou : massacre d’une famille (...)

Pages : 0 | ... | 30975 | 30996 | 31017 | 31038 | 31059 | 31080 | 31101 | 31122 | 31143 | ... | 31416



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés