Actualités :: Air Burkina : Maxime Toé, le nouveau commandant de bord, face à d’immenses (...)

Maxime C. Dipina Toé, le nouveau directeur général d’Air Burkina, nommé en conseil de ministres le 11 mai 2022, a pris fonction le lundi 16 mai 2022. Il remplace le colonel Blaise Sanou qui a été démis de ses fonctions après l’incendie du moteur d’un avion de la compagnie sur le tarmac le 24 avril 2022.

C’est un retour à la maison pour le nouveau patron d’Air Burkina. Maxime Toé avait quitté la compagnie en 2018 après plus de dix ans de service pendant lesquels il a occupé plusieurs postes dont celui de directeur commercial et marketing.
Mais le nouveau pilote hérite d’une compagnie nationale à la flotte réduite, ne disposant pour le moment que d’un seul avion en état de voler.

Ce qui entraîne de nombreuses plaintes de passagers sur les réseaux sociaux notamment. Le nouveau patron d’Air Burkina, qui a été directeur pays représentant de la compagnie au Mali et au Bénin entre 2002 et 2009, va devoir faire preuve d’imagination et d’audace, s’il veut redresser la situation de la société.

Le plus urgent sans doute, c’est la quête de financement pour restructurer la dette et étoffer la flotte de la compagnie qui, au fil des ans, s’est réduite comme peau de chagrin, passant de cinq avions -dont deux Embraer 170, un Embraer 175 et deux Embraer 195- au seul coucou 175 qui est encore en état de voler aujourd’hui. A noter que les deux Embraer 170, qui sont les plus anciennes acquisitions, sont hors d’usage depuis 2018, pratiquement réduits à l’état d’épaves. Un des deux Embraer 195 a cessé de voler depuis plus d’un an. Et rien que le 24 avril 2022, le réacteur d’un aéronef de la compagnie a pris feu sur le tarmac de Ouagadougou et devra subir de lourds travaux de maintenance.

Titulaire d’un Master “Diplôme de responsable de gestion” obtenu en 2008 au Conservatoire national des arts et métiers de Paris, d’un P.M.D de la M.D.E Business School d’Abidjan (affiliate I.E.S.E business school – University of Navarra / Barcelona), le nouveau directeur général d’Air Burkina est un gestionnaire de formation .

Il va devoir puiser dans son expérience pour rendre à la seule compagnie régionale qui vole depuis plus d’un demi-siècle sans discontinuer son lustre d’antan.
En plus du domaine spécifique de l’aéronautique où il a prêté son expertise à Air Burkina, Kenya Airways (2011-2014) Sahelium Air SA (2020-2022), l’ancien directeur commercial et marketing de la Société de pneumatique « Sap Olympic » basée à Bobo Dioulasso a en effet une longue expérience dans la gestion d’entreprise.

Avec ce background, il va devoir rétablir le bon fonctionnement de la compagnie afin de faciliter l’exploitation et la faire sortir de la zone de turbulences qu’elle traverse actuellement. Pour cela, il faudra aussi l’assainissement des comptes, l’amélioration de la maintenance et la mise en place d’un réseau et d’une stratégie commerciale cohérente, entre autres.

Le nouveau patron d’Air Burkina s’est engagé à relever le challenge. Il s’est aussi engagé à apaiser le climat social en rétablissant le dialogue au sein de la maison et en mettant les ressources humaines au centre de ses préoccupations. Le président co-fondateur du club de baseball & softball “Black Cavs du Centre” et président en exercice de l’A.P.A (l’Association des Professionnels de l’Aéronautique) a promis d’assurer une communication et de la transparence dans la gestion de la maison.

Lefaso.net

Projet de Gestion des ressources en eau : Les résultats (...)
Journée internationale des veuves : La Fondation (...)
Situation nationale : Le rassemblement des mains (...)
Burkina Faso : Des biens et services soumis à (...)
Efficacité du contrôle de la commande publique : Dr (...)
Burkina : L’opération coup de compassion pour Seytenga (...)
Présidence du CSC : Danielle Bougaïré perd son procès (...)
10e anniversaire de l’Ordre des ingénieurs en génie civil (...)
Baccalauréat 2022 au Burkina : Des encadreurs pédagogiques
Santé sexuelle et reproductive des jeunes : L’association (...)
Entrepreneuriat des jeunes : « J’ai toujours été (...)
Bobo-Dioulasso : Plus de 1 600 cartons de poissons (...)
Insécurité au Burkina : Un nouveau braquage sur l’axe (...)
Modernisation de l’état civil au Burkina : 118 000 (...)
Assainissement des structures sanitaires au Burkina : (...)
Promotion de l’agroécologie : Des producteurs modèles de (...)
Education nationale au Burkina : Des progrès enregistrés (...)
Journée des nations-unies pour la fonction publique : Le (...)
Burkina : L’Ordre des ingénieurs en génie civil célèbre (...)
Burkina/ONU-Habitat : Une nouvelle approche pour une (...)
Gestion des ressources en eau au Burkina : Les acteurs (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 30660

Les plus regardées



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés