Actualités :: Projet « Sécurité humaine et accès à la justice » : Le top départ de la mise à (...)

Le Centre pour la qualité du droit et la justice (CQDJ) a procédé ce mercredi 19 janvier 2022, au lancement de la troisième phase de son projet intitulé : « Sécurité humaine et accès à la justice ». Cette initiative qui entend renforcer et promouvoir le contrôle citoyen de l’action publique sécuritaire concernera désormais le Centre et Centre-nord.

Le Centre pour la qualité du droit et la justice (CQDJ) va passer à une étape supérieure de son projet « Sécurité humaine et accès à la justice ». Ce mercredi 19 janvier 2022, il a lancé la troisième phase du projet qui est une mise à l’échelle des acquis de ce mécanisme de veille citoyenne. Mis en œuvre depuis 2019, en partenariat avec la National endowment for democracy (NED) dans la région de l’Est, la mise en échelle va désormais concerner les régions du Centre et du Centre-nord.

Le représentant du secrétaire général du ministère de la Défense, Mahamoudou Sawadogo a reconnu les mérites du CQDJ

Cette initiative a pour but de promouvoir et de renforcer le contrôle citoyen de l’action sécuritaire. Pour ce faire, le CQDJ a pu capaciter et accompagner 15 leaders d’Organisation de la société civile (OSC) locales, à en croire le coordinateur du projet, Abdoul Wahab Semdé. Ces derniers, a-t-il mentionné, assurent le monitoring des droits humains et la fourniture de l’aide légale aux victimes d’abus dans le cadre de la lutte contre l’insécurité dans les régions concernées.

Selon le PCA de CQDJ, Sosthène Sidwaya Ouédraogo, les VDP et les Kolwéogo sont pris en compte dans la mise en œuvre du projet

Il s’agit d’étendre ses tentacules et de faire bénéficier les régions en proie à l’insécurité notamment le Centre-nord et dans une moindre mesure, le Centre, des acquis de ce mécanisme. CQDJ compte par conséquent outiller les leaders des OCS de ces régions à travers un atelier d’échanges et de partage d’expériences, foi du coordinateur. Cette formation, a-t-il précisé, reposera sur le principe d’andragogie active. Elle alternera des communications faites par les experts en Réforme du secteur de sécurité (RSS), en monitoring et en techniques de plaidoyer et des jeux de rôle, brainstorming et travaux de groupe.

De l’assistance juridico-administrative

Le président du conseil d’administration de CQDJ, Sidwaya Sosthene Ouédraogo, a ajouté que les deux premières phases du projet ont consisté à assoir les bases du contrôle citoyen, à fournir une assistance juridico-administrative aux victimes des abus.

Le coordinateur Abdoul Wahab Semdé a indiqué que le projet est mis en œuvre depuis 2019

Les VDP et les Kolwéogos ne sont pas laissés pour compte, à en croire le PCA de CQDJ. « En deux ans, CQDJ a pu assoir les bases de ce contrôle citoyen à une époque ou l’idée même de contrôler les acteurs qui se battent au front pour débarrasser le pays de l’insécurité n’était pas acceptée », a-t-il expliqué. Il a fallu, a-t-il poursuivi, beaucoup de communication pour faire comprendre que le contrôle citoyen est en réalité un partenariat. « Ce partenariat est aujourd’hui une réalité. En deux ans, nous avons produit assez de documents et d’outils. Nous avons également un feed back social extrêmement intéressant sur la mise en œuvre du projet », a-t-il terminé.

Photo de famille

Tout en revenant sur les acquis fort bien appréciables, engrangés par le projet, le représentant du secrétaire général du ministère de la Défense, Mahamoudou Sawadogo, a souhaité leurs consolidations. Il a félicité l’initiative du CQDJ et ne doute pas qu’elle renforcera au mieux la collaboration civilo-militaire dans les zones concernées pour le bonheur de tous.

Obissa Juste MIEN
Lefaso.net

Mineurs coincés à Perkoa : La chambre de refuge retrouvée (...)
Mineurs coincés à Perkoa : La section Sanguié du MBDHP (...)
Prévision saisonnière 2022 : Les pluies seront abondantes (...)
Lutte contre les maladies tropicales négligées au Burkina (...)
Publicité des produits de la pharmacopée traditionnelle (...)
Journée internationale des musées : "Le pouvoir des (...)
Vie chère à Ouahigouya : Consommateurs et commerçants (...)
Projet régional d’appui au pastoralisme au Sahel/Burkina (...)
Dépolitisation et renforcement de la méritocratie au sein (...)
Journée internationale du vivre-ensemble en paix : « Il (...)
Le Droit et le métier de Juriste avec Aurelie (...)
Commémoration de la journée de l’infirmière : Le conseil (...)
Avis de recherche : Sidibé Ramata, porté disparu depuis (...)
Éducation au Burkina : Les acteurs à l’école de la (...)
Bam : Bassinko en partage solidaire des personnes (...)
Droits humains et droit international humanitaire au (...)
Auto-emploi au Burkina : Les étudiants de l’université de (...)
Lutte contre la drogue au Burkina : L’association LYDIE (...)
Super Léo : La nouvelle farine infantile fortifiée en (...)
Banditisme : Cinq présumés délinquants mis hors d’état de (...)
Santé : Children Believe fait don de médicaments pour les (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 30303



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés