Actualités :: Traite des enfants : Plan International Burkina accompagne les (...)

Ce mercredi 29 septembre 2021, Dédougou chef-lieu de la région de la Boucle du Mouhoun, a abrité le lancement du projet « Renforcement de l’Assistance aux enfants survivants de la traite (SACTS) ». Financé à plus de 700 millions de FCFA par le Bureau du Département d’État Américain chargé de la Surveillance et de la Lutte contre la traite des personnes par le truchement de Plan International aux Etats-Unis, il couvrira les régions de la Boucle du Mouhoun, des Cascades et du Nord. La cérémonie a été présidée par la Secrétaire Régionale de la Région de la Boucle du Mouhoun représentant le Gouverneur de ladite région.

« Contribuer à la coordination et la collaboration du gouvernement, des organisations de la société civile et des communautés aux efforts de prévention et de lutte contre la traite dans les régions de la Boucle du Mouhoun, des Cascades et du Nord » tel est l’objectif visé par le projet « Renforcement de l’Assistance aux enfants survivants de la traite (SACTS) ».

Nouvel appui pour les trois régions ci-dessus citées, cet accompagnement se réalisera sur les trois années à venir (Mai 2021 - Avril 2024) avec pour cibles 450 enfants survivants de la traite dont l’âge est compris entre 10 et 18 ans. Le projet SACTS sera mis en œuvre par l’Association KEOOGO Aide à l’Enfance.

L’atelier de lancement vise selon les organisateurs à faire connaitre officiellement le projet, son plan détaillé de mise en œuvre ainsi que des stratégies pour la réalisation et le suivi des indicateurs.

La rencontre a connu la participation des autorités régionales, des acteurs des services techniques déconcentrés, de la société civile des régions concernées par le projet.

La cérémonie a été ponctuée par des allocutions et des communications suivies d’échanges. Le représentant du Maire de la région, Sébastien FOFANA, dans son mot, s’est réjoui du lancement du projet. A l’en croire « c’est une satisfaction pour nous d’être impliqué dans la mise en œuvre de ce projet novateur. Nous restons disponibles à accompagner le projet pour atteindre les résultats escomptés ».

Photo de famille des acteurs de mise en oeuvre des activités et des autorités

Selon le représentant du Country Director de Plan International Burkina, M. Issaka CONGO « les enfants constituent l’avenir de la nation. Malheureusement force est de constater que de nombreux enfants et jeunes sont vulnérables du fait qu’ils se retrouvent hors du cadre protecteur de la famille à cause de la situation sécuritaire et de leur mobilité. Ils se retrouvent ainsi victimes du phénomène de la traite…C’est pourquoi Plan International Burkina, en tant qu’ONG de défense des droits des enfants, accompagne l’Etat et ses partenaires dans la lutte contre ce fléau ».

Prenant la parole, Madame Salimata DALBA, Secrétaire Générale de la Région de la Boucle du Mouhoun, au nom du Gouverneur, a remercié les bailleurs de fond que sont les Etats Unis à travers Plan International aux Etats Unis. Elle a également salué la mise en œuvre du projet dans ces trois régions. « J’encourage et exhorte les provinces bénéficiaires, les services techniques, les centres et les familles d’accueil, les associations partenaires et l’équipe du projet à faire preuve d’abnégation et d’engagement professionnel pour une mise en œuvre réussie du projet » a-t-elle souhaité. Elle n’a pas manqué de réaffirmer sa disponibilité et son accompagnement dans la mise en œuvre des activités.

La cérémonie de lancement a été suivi d’un atelier d’orientation et de planification du projet avec les différents acteurs terrain.

Au sortir de l’atelier, les participants se sont dits engagés et confiants que le projet SACTS contribuera à réduire le phénomène dans les trois régions concernées.

Burkina : Des nominations au sein des Forces armées (...)
Burkina/Centre-est : Deux personnes assassinées, pour (...)
« Je slam pour la sécurité routière » : La 1re édition (...)
Pratique de l’excision au Burkina : Les leaders (...)
Burkina Faso : Le REN-LAC organise un atelier pour (...)
Energies renouvelables : Les pays de l’UEMOA penchent (...)
Réouverture des frontières au Burkina : Le ministre de la (...)
Éducation au Burkina : Scolariser les filles dans des (...)
Burkina : Appel à dons au profit des déplacés internes de (...)
Deuxième édition du « Programme Sentoo » : La première (...)
Projet biodigesteur : La Croix-rouge burkinabè vole au (...)
Burkina : La maladie ulcéreuse au cœur du 2e congrès des (...)
Sécurité alimentaire en Afrique de l’Ouest : Les (...)
Bobo-Dioulasso : Des prestataires de santé formés sur le (...)
Ministère en charge de l’éducation : Un atelier pour (...)
Projets routiers de l’Etat : Le Réseau national de lutte (...)
Journée mondiale de lutte contre le sida 2021 : Message (...)
Promotion des droits humains au Burkina : Un nouveau (...)
Lutte contre le cancer de l’utérus : L’ONG Jhpiego plaide (...)
Bobo-Dioulasso : Des jeunes formés au métier de (...)
Education au Burkina : Les élèves des enseignements (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 29211



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés