Actualités :: Présidentielle de 2020 au Burkina : Le Faso autrement investit son candidat (...)

La liste des prétendants à la présidentielle du 22 novembre 2020 continue de s’allonger avec l’investiture, en cette journée d’Assomption, du candidat du parti politique, Le Faso autrement.

Avant la désignation du candidat du parti, suivie de son investiture à proprement dite dans l’après-midi de ce samedi 15 août 2020, les congressistes vont, dans la matinée, relire les textes organisationnels du parti, les statuts et règlement intérieur ; examiner et valider le programme de société intitulé "Ensemble, les Burkinabè bâtissent le Burkina Faso" (les "3 B") et plancher sur les législatives.

La cérémonie d’ouverture de ce congrès d’investiture, deuxième congrès ordinaire du parti, a été ponctuée par plusieurs interventions, notamment ceux de partis politiques invités. Tous ont salué le courage et la détermination du président du parti, Dr Ablassé Ouédraogo, dans l’animation de la vie politique, "même si souvent il dérange".

Ils ont aussi loué sa conviction à porter la réconciliation nationale comme condition indispensable pour un Burkina de paix et de développement. "Ablassé Ouédraogo est un champion au nombre des champions", qualifient ses "camarades" de l’opposition politique intervenant à l’ouverture des travaux.

En attendant de revenir sur le candidat qui sera désigné, rappelons que Le Faso autrement a été créé en septembre 2011 avec pour idéologie, le libéralisme (il est membre du Réseau libéral africain).

Ablassé Ouédraogo, président du parti et candidat à la présidentielle de novembre 2015, était arrivé en cinquième position sur les quatorze candidats en course, avec un score de 1, 94% des voix.

Le parti a, cependant, engrangé un député, une mairie et 87 conseillers municipaux dans les autres compétitions électorales (législatives et municipales).
Pressenti pour être le candidat du parti à la présidentielle du 22 novembre 2020, Dr Ablassé Ouédraogo a d’ores et déjà donné le quitus de son parti à la stratégie du Chef de file de l’opposition politique politique au Burkina Faso (CFOP-BF) qui sera matérialisée le 18 août 2020, par la signature d’un accord.

Lefaso.net

Dori : Le Premier ministre échange avec les forces vives (...)
Liberté provisoire de Jean Claude Bouda : "Cela nous (...)
Burkina : Pascal Zaida et Marcel Tankoano alertent sur (...)
Justice : Jean Claude Bouda en liberté provisoire, 5 (...)
Réconciliation nationale : « Pourquoi avoir une haine au (...)
Roch Kaboré et la Réconciliation nationale : Le Mouvement (...)
UPC : Le Poé Naaba a démissionné
Assemblée nationale : La 7e Législature rend hommage à (...)
Burkina Faso : « Il faut une réconciliation au niveau de (...)
« Roch Kaboré a réhabilité Thomas Sankara sur tous les (...)
Législatives 2020 : Le tribunal administratif invalide (...)
Politique : L’Alliance pour la défense de la patrie veut (...)
Promesse de réconciliation nationale de Roch Kaboré : « (...)
Affaire Sankara : Ça avance au Burkina, ça traine en (...)
Volonté du président Roch Kabore à aller à la réconciliation :
Législatives de 2020 au Burkina : Le tribunal (...)
Elections législatives 2020 au Burkina : Le NDI coache (...)
Elections couplées de 2020 au Burkina : L’UPC forme ses (...)
Recours contre des articles modificatifs du code (...)
Elections de 2020 au Burkina : Des journalistes à (...)
Réconciliation nationale : « Nous allons régler la (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 10668

Les plus regardées



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés