Actualités :: Diplomatie : Hymne à l’amitié avec cinq pays

Jeudi 20 novembre 2003, le cercle des amis du Burkina Faso s’est à nouveau agrandi, cinq ambassadeurs à savoir celui de Chypre, d’Inde, du Mali, du Soudan et de la Turquie, ont présenté leurs lettres de créance au président du Faso Blaise Compaoré. Avec le cérémonial et la solennité seyant au moment.

Le plénipotentiaire chypriote, Antoniou Argyros qui a ouvert le bal aura pour résidence Tripoli en Libye. Diplômé en droit de la paix et du développement il a occupé diverses fonctions diplomatiques aux quatre coins du monde. Doctrinaire (il est l’auteur de publications diverses) M. Argyros parle couramment le grec, l’anglais, le français, l’arabe et le Swahili. Quant à l’ambassadeur de la république indienne, Son Excellence Kaikchosrou K. Framji, il a suivi divers cours de formation professionnelle en sciences économiques, finance, commerce international et en français.

Bien au fait de la finance internationale, nul doute qu’il saura dynamiser la coopération Burkina Faso-Inde qui malgré son ancienneté, n’a connu une évolution significative qu’au cours des années 80. Les visites du président du Faso en Inde ont permis de dynamiser cette coopération en la dotant d’un cadre d’expression, en l’occurrence, l’accord portant création de la commission mixte de coopération économique, technique, politique et culturelle signé en 1994.

Troisième excellence reçue par Blaise Compaoré en cette matinée brumeuse de novembre, Fousseini Sy, qui représentera désormais le Mali au Burkina Faso. Diplômé d’études diplomatiques à l’Université d’Oxford il a été ambassadeur de son pays au Maroc de 1999 à 2003. Chevalier dans les Ordres burundais et égyptien, M. Sy est marié et père de trois enfants. Il aura la lourde charge de traduire sur le terrain l’amitié qui lie nos deux peuples et aussi les deux présidents, Compaoré et Touré. Mahmoud Hassan El Amin, l’ambassadeur du Soudan, est marié et père de quatre enfants.

Parlant l’arabe, l’anglais et le français il est diplômé de Relations internationales à l’Institut international, d’administration publique de Paris et d’études stratégiques à l’université d’Alzaccin Al Azhari au Soudan. Son dernier poste est celui de directeur adjoint au département de la coopération économique et technique au ministère des Affaires étrangères. Il a participé à plusieurs séminaires et ateliers de l’OMC et de l’UNCTAD à Genève New-York, Afrique du Sud...

Les relations bilatérales sont timides avec une quasi-inexistence d’échanges notables. Ce n’est qu’en août 1998 qu’a eu lieu à Khartoum, la première session de la commission mixte entre les deux pays. Cela a permis la signature d’un accord cadre de coopération ainsi que d’autres accords spécifiques couvrant les secteurs de la santé, de l’éducation, l’agriculture... Puis Son Excellence Yalcin Kaya Ernsoy de Turquie, fermera la marche.

Après une riche carrière diplomatique au cours de la laquelle il a été notamment vice-consul et consul au consulat de Turquie à Lyon, premier conseiller à l’ambassade de Turquie à Ottawa au Canada, chef du département des Affaires économiques multilatérales au ministère des Affaires étrangères, ministre plénipotentiaire directeur général adjoint pour les affaires économiques multilatérales au ministère des Affaires étrangères. Marié et père de deux enfants, il parle couramment le français et l’anglais.

Tout ce beau monde a été reçu par Blaise Compaoré, en présence du Premier ministre Paramanga Ernest Yonli et de celui en charge des Affaires étrangères, Youssouf Ouédraogo. Signalons que l’ambassadeur Chypriote résidera en Libye Celui d’Inde à Accra au Ghana, le Malien à Ouagadougou, le Soudanais et le Turc à Dakar au Sénégal.

B. SY

Burkina Faso : Les élections de 2020 ont coûté 21 (...)
Burkina Faso : Le Centre d’études, de formation et de (...)
Jean-Luc Mélenchon à l’Université Joseph Ki-Zerbo : Une (...)
ADF-RDA : Rasmané Ilboudo et ses camarades confirment (...)
Conseil constitutionnel : La prestation de serment des (...)
Burkina : Les syndicats reprennent langue avec le (...)
Burkina Faso : « Qui paye les auteurs des actes (...)
Burkina : « La politique doit servir à éviter les minutes (...)
CENI : Une crise caractéristique d’acteurs politiques qui (...)
Burkina Faso : Concertation sur la réconciliation (...)
Commission électorale nationale indépendante (CENI) du (...)
Jean Luc Mélenchon attendu ce 18 juillet à Ouagadougou
Burkina Faso : Les députés de la Commission défense et (...)
Burkina : L’Opposition non-Affiliée rejette la CENI et le (...)
CENI : Le CFOP-BF gagnerait plutôt à remplacer dans sa (...)
Traités et accords internationaux du Burkina : Des (...)
Réconciliation nationale : Les concertations communales (...)
Démission de militants de l’ADF-RDA : Le parti (...)
CENI : L’opposition politique n’y siégera pas, tant que (...)
CENI : « Aucune disposition ne nous autorise à recevoir (...)
CENI : Les commissaires prêtent serment le 19 juillet (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 11130


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés