Actualités :: Razel sur le tronçon Boromo-Bobo : mise au point

Nous avons lu avec intérêt l’article paru dans le Sidwaya n° 4881 du 14 novembre 2003, sous le titre "Tronçon Boromo / Bobo-Dioulasso : Razel fait du colmatage".

A ce propos, une mise au point nous parait utile et nécessaire pour mieux situer les usagers et l’opinion publique sur la nature des travaux qui s’effectuent actuellement sur le tronçon.

En effet, les travaux que Razel exécute actuellement sur le tronçon Boromo / Bobo, visent un seul objectif : boucher les nids de poule pour minimiser les risques d’accident de la circulation.

Du reste, dès que Razel a commencé les travaux de bouchage des nids de poule, la Direction générale des routes a diffusé à la radiodiffusion nationale et publié dans quelques journaux de la place un communiqué pour éviter toute confusion (confère les livraisons de Sidwaya des 3 et 5 novembre 2003).

Ces travaux exécutés par l’entreprise et sous sa seule responsabilité, n’ont donc rien à voir avec ceux qui doivent nécessairement s’effectuer pour remettre la route en état, travaux qui interviendront à l’issue des investigations en cours.

Par ailleurs, parmi les personnes ressources approchées par le reporter de Sidwaya, il y a monsieur Kouamé Marcel Yaro. Il est qualifié de spécialiste en travaux publics.

Ce que le ministère des Infrastructures, des transports et de l’habitat sait de monsieur Kouamé Marcel Yaro c’est qu’il aurait évolué dans le secteur du bâtiment.

Mais comme il est maintenant qualifié de spécialiste en travaux publics (y compris dans le domaine de la construction des routes) résidant à Boromo, nous l’invitons à approcher la Direction générale des routes sise à Gounghin (Ouagadougou) pour partager son "expertise" en la matière.

Enfin, nous regrettons que la Direction générale des routes n’ait pas été sollicitée par Sidwaya pour avoir des éclaircissements sur les travaux actuellement en cours sur le tronçon Boromo / Bobo.

Sansan Dongo KAMBOU
DCPM/MITH


NDLR : Nous vous assurons que nous n’avons jamais tenu un amalgame quelconque sur la nature des travaux en cours sur le tronçon. Nous parlons seulement de colmatage et non de solution définitive.

Quand au sieur Kouamé Marcel Yaro sachez qu’il dirige le bureau études et travaux neufs (ETN) à Boromo. A notre entendement l’autorisation d’exercice préalable d’un métier similaire exige l’obtention d’un agrément.

Rumeurs de tentative de coup d’État : Le porte-parole du (...)
Velléités de déstabilisation de la transition : « C’est (...)
Ouagadougou : Le président de l’Assemblée législative de (...)
Burkina Faso : Le capitaine Ibrahim Traoré aurait (...)
Soutien pour le renforcement de la démocratie au Burkina (...)
Accusation de déstabilisation de la transition : Le (...)
Affaire 2000 soldats étrangers au Burkina Faso : Le (...)
Burkina : Des organisations féminines choquées par les « (...)
Élections 2024 au Burkina : La CODEL propose six (...)
Burkina : L’Assemblée législative de transition est (...)
Burkina : Ce qu’il faut retenir de la Déclaration de (...)
Déclaration de politique générale : Les parlementaires (...)
Manifestations « anti-françaises » à Ouaga : « Nos valeurs (...)
Burkina : « Il ne sera pas question de nous laisser (...)
Tensions foncières et de logements au Burkina : Une (...)
🔴Burkina : Déclaration de politique générale du Premier (...)
Burkina - MPSR 2 : Bien communiquer fait partie de la (...)
Burkina/Transition : Le Premier ministre va livrer sa (...)
Burkina Faso : Le Chef de l’Etat Ibrahim Traoré décide de (...)
Burkina : « On ne peut pas mobiliser toutes les forces, (...)
Burkina Faso : Serge Poda, un cadre supérieur de la (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 12054



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés