Actualités :: Présidentielle 2005 : L’opposition promet l’alternance

Des partis et regroupements politiques de l’opposition burkinabè ont organisé les 2 et 3 avril 2004 des journées de réflexion sous le thème « Stratégie commune pour l’alternance en 2005 ».

Les participants se sont quittés avec la conviction que l’alternance ne peut se réaliser tant qu’ils iront aux élections en rangs dispersés. Une rencontre restreinte a réuni les 2 et 3 avril 2004 15 partis et regroupements politiques de l’opposition burkinabè, représentés chacun par 5 personnes, autour du thème « Stratégie commune pour l’alternance en 2005 ».

Il s’est agi, pour les partis politiques de l’opposition organisateurs de ces journées de réflexion, selon les termes du coordonnateur de ladite activité, Issa Tiendrebéogo, « de trouver une stratégie commune à même de porter un coup d’arrêt à la politique du régime qui a détruit toutes les valeurs de la société et qui a apporté larmes, désolation, misère et désespérance à la majorité du peuple burkinabè ». Cette rencontre, a ajouté M. Tiendrebéogo, participe de la volonté des partis de l’opposition de trouver des cadres de regroupement pour plus d’efficacité dans l’action.

Elle est également une suite logique du mémorandum dans lequel les partis de l’opposition se sont engagés non seulement « à combattre par les moyens constitutionnels et légaux toute candidature éventuelle de monsieur Blaise Compaoré, pour des raisons morales, d’éthique, politiques, historiques et juridiques », mais aussi « à proposer au peuple burkinabè une alternance véritable pour sortir de la misère, de l’incertitude permanente et de la peur du lendemain ».

Faire bloc contre Blaise

Les deux jours de réflexion, qui se seraient déroulés dans une ambiance bon enfant, ont abouti à la définition et à l’élaboration d’une stratégie commune que les partis de l’opposition s’engagent collectivement et individuellement à mettre en œuvre pour redonner espoir au peuple. Les partis politiques de l’opposition signataires du mémorandum ont, à l’unanimité, reconnu que l’alternance n’est réalisable que dans l’union de leurs forces.

C’est l’avis de Nongma Ernest Ouédraogo de la CPS, qui a déjà annoncé sa candidature pour 2005 : « Blaise Compaoré est resté longtemps au pouvoir ; il en est peut-être usé mais il dispose de plus de moyens, d’expériences et de relations que nous. Mais en mettant ensemble nos petits moyens, nos stratégies, il est probable que l’alternance verra le jour ».

Quant à Fidèle Hien de l’UNDD, il ne s’est pas embarrassé de problèmes idéologiques dans l’élaboration de la stratégie commune pour l’alternance en 2005. « Tout le monde était d’accord sur le fait que les sensibilités n’ont pas de sens dans une telle démarche », a-t-il dit avant de lancer : « Nous, partis de l’opposition, savons ce que nous voulons, où nous voulons aller et par où commencer ».

Emile Paré de l’OBU ne dit pas autre chose quand il déclare que l’opposition doit faire bloc pour chasser Blaise Compaoré du pouvoir en 2005. Avant de se quitter, les participants ont formulé deux recommandations, l’une invitant la société civile à jouer le rôle qui est le sien et l’autre appelant les partis de l’opposition non signataires du mémorandum à se joindre à eux.

Une motion de rejet de la révision du code électoral ; une résolution pour la mise en oeuvre d’une stratégie commune pour l’alternance en 2005 et un communiqué de presse ont été également rédigés.

Hamidou Ouédraogo
L’Observateur

Mouvement « C’est le moment » : Un ex-militant dénonce « (...)
Burkina Faso : Fatimata Sanou/Touré nommée médiateur du (...)
Message du président du Faso : « A partir de ce discours, (...)
Burkina : Le président essaie de reprendre la main face (...)
Burkina : L’opposition invite les forces de l’ordre à (...)
Situation sécuritaire au Burkina : « Oui, j’ai compris (...)
Situation sécuritaire au Burkina : Le RPI préconise la (...)
Situation sécuritaire au Burkina : « Les moments ne sont (...)
Burkina : Une démisson du président du Faso plongera le (...)
Lutte contre le terrorisme : Le RPD appelle à plus de (...)
Burkina : Trois partis politiques demandent à Roch (...)
Politique au Burkina : Le mouvement "C’est le moment" (...)
Inata ! : La grande honte de la grande muette (...)
Burkina : « Personne n’est indispensable…, pourvu que (...)
Assemblée nationale : Report de la séance plénière (...)
Conseil supérieur de la magistrature : Prendre des (...)
Dégradation de la situation sécuritaire au Burkina : La (...)
Drame d’Inata : Déclaration du président du Faso au sortir (...)
Burkina - Élections municipales de 2022 : Le conseil des (...)
Situation sécuritaire au Burkina : Le RDN invite les (...)
Situation sécuritaire au Burkina : Des Bobolais invitent (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 11298



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés