Actualités :: Droits humains au Burkina Faso : le MBDHP fait l’état des lieux

Renouant avec la tradition et sa démarche à fixer pour l’histoire, l’état des droits de l’homme au cours d’une période donnée, le Mouvement des droits humains burkinabè, a présenté son rapport sur la question, vendredi 31 octobre dernier. Synthèse.

Le présent rapport du MBDHP, qui couvre la période 1996-2002, se décompose en quatre parties. La première partie du rapport délimite le cadre de l’analyse à travers un état des lieux des violations des droits humains au Burkina Faso. Elle recense les violations des droits humains commises par l’Etat sur le double plan, des droits civils et politiques et des droits économiques sociaux et culturels. On y recense des cas d’arrestation et de détentions arbitraires, des cas de tortures...pour les premiers et la question de la pauvreté et des inégalités sociales les atteintes aux libertés syndicales...pour les seconds.

La seconde partie passe en revue les violations des droits humains commises par les personnes physiques ou morales privées. Le MBDHP y aborde la question des milices armées, les lynchages par la milices foule et le regain de la vengeance privée, l’insécurité des consommateurs, etc.

La troisième partie elle, s’appesantit sur les violences des droits spécifiques aux femmes et aux enfants. Entre autres, on y recense les violations au foyer, le viol et le harcèlement sexuel, les mutilations génitales féminines, le travail des enfants, leur exploitation sexuelle etc. Enfin, la quatrième partie aborde la question de la corruption au Burkina Faso. Ce rapport, selon ses concepteurs est loin d’être "complet" encore moins "parfait".

Il ne se veut pas non plus parole d’Evangile. A preuve ceux qui l’ont financé (l’Union européenne) sans s’en démarquer, ont souligné que son contenu ne "reflète" que les pensées de ses auteurs.

B.SY
Sidwaya

Démembrements de la CENI : Les activités suspendues à (...)
Mouvement « C’est le moment » : Un ex-militant dénonce « (...)
Burkina Faso : Fatimata Sanou/Touré nommée médiateur du (...)
Message du président du Faso : « A partir de ce discours, (...)
Burkina : Le président essaie de reprendre la main face (...)
Burkina : L’opposition invite les forces de l’ordre à (...)
Situation sécuritaire au Burkina : « Oui, j’ai compris (...)
Situation sécuritaire au Burkina : Le RPI préconise la (...)
Situation sécuritaire au Burkina : « Les moments ne sont (...)
Burkina : Une démisson du président du Faso plongera le (...)
Lutte contre le terrorisme : Le RPD appelle à plus de (...)
Burkina : Trois partis politiques demandent à Roch (...)
Politique au Burkina : Le mouvement "C’est le moment" (...)
Inata ! : La grande honte de la grande muette (...)
Burkina : « Personne n’est indispensable…, pourvu que (...)
Assemblée nationale : Report de la séance plénière (...)
Conseil supérieur de la magistrature : Prendre des (...)
Dégradation de la situation sécuritaire au Burkina : La (...)
Drame d’Inata : Déclaration du président du Faso au sortir (...)
Burkina - Élections municipales de 2022 : Le conseil des (...)
Situation sécuritaire au Burkina : Le RDN invite les (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 11298



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés