Actualités :: Burkina-Centrafrique : Blaise Compaoré bientôt à Bangui ?

La visite d’amitié et de travail effectuée par le président François Bozizé de Centrafrique au Burkina, a pris fin par l’adoption d’un communiqué de presse en 10 points.
Le Burkina et la Centrafrique y affirment la volonté d’approfondir leurs relations, afin qu’elles débouchent sur une coopération fructueuse, au profit des peuples. A cet effet, le président du Faso a été invité à se rendre en Centrafrique. Nous vous livrons sa teneur, in extenso.

1- Dans le cadre des relations d’amitié et de coopération qui unissent le Burkina Faso et la République centrafricaine, Son Excellence M. François Bozizé était accompagné d’une importante délégation composée de plusieurs membres du gouvernement centrafricain.

2- Le président Bozizé et le président Compaoré, au cours de plusieurs entretiens, ont passé en revue l’état des relations bilatérales entre la République centrafricaine et le Burkina Faso ainsi que la situation en Afrique et dans le monde.

3- Au plan bilatéral, les deux présidents se sont félicités des relations d’amitié et de fraternité qui existent entre les deux pays et les deux peuples. Ils ont échangé des points de vue sur les voies et moyens d’approfondir ces relations afin qu’elles débouchent sur une coopération fructueuse au profit des peuples centrafricain et burkinabè.

S’agissant particulièrement du processus de normalisation de la vie politique en République centrafricaine, le président François Bozizé a informé son homologue Blaise Compaoré de l’adoption par le gouvernement d’un agenda électoral visant au retour à un ordre constitutionnel normal en 2005.

4- A cet égard, Son Excellence M. Blaise Compaoré, a prodigué à son hôte ses encouragements dans la poursuite de l’œuvre de stabilisation du pays et le respect du calendrier annoncé de redressement économique.

5- Au plan sous-régional, les présidents Compaoré et Bozizé ont salué les efforts déployés par la CEEAC, la CEMAC, l’UEMOA et la CEDEAO en vue du règlement des conflits et de la consolidation de la paix.

Le président François Bozizé a encouragé le président Blaise Compaoré à poursuivre les initiatives de paix et de réconciliation qu’il ne cesse de développer en Afrique de l’Ouest et lui a apporté son soutien à ce égard.

6- Les présidents Bozizé et Compaoré ont réaffirmé leur conviction et leur attachement à une véritable intégration sous-régionale, facteur de paix et de stabilité. Ils se sont engagés à œuvrer au sein des organisations sous-régionales auxquelles appartient chacun des deux pays, notamment la CEDEAO, la CEEAC et la CEN-SAD, pour rendre plus effective l’intégration africaine.

7- Au plan continental, les deux chefs d’Etat ont souligné l’importance de la paix et de la sécurité comme facteurs essentiels au développement du continent, à l’intégration économique africaine et à l’épanouissement des peuples africains.

Ils ont réaffirmé leur attachement aux objectifs de l’Union africaine et ils se sont engagés à soutenir la mise en œuvre du Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (NEPAD).

8- Ils ont lancé un appel à la Communauté internationale pour qu’elle accompagne davantage l’Afrique dans ses efforts pour un développement économique et social durable.

Dans ce sens, ils ont convenu d’œuvrer ensemble au succès du Sommet extraordinaire sur l’emploi et la lutte contre la pauvreté prévu au Burkina Faso en septembre 2004.

9- Le président François Bozizé et sa délégation ont séjourné à Bobo-Dioulasso le vendredi 6 février 2004 où ils ont reçu un accueil chaleureux de la population de Sya.

Accompagné par Son Excellence M. le Premier ministre Paramanga Ernest Yonli, le président Bozizé a rencontré les opérateurs économiques et a visité les principales installations industrielles de la ville de Sya.

10- A l’issue de sa visite, le président François Bozizé a exprimé ses vifs remerciements à Son Excellence M. le président Blaise Compaoré pour l’accueil chaleureux et fraternel qui lui a été réservé ainsi qu’à la délégation qui l’accompagne. Il a adressé à son hôte une invitation à visiter la République centrafricaine.

Cette invitation a été acceptée avec plaisir et la date sera fixée par voie diplomatique.

Fait à Ouagadougou, le 7 février 2004


Le président du Faso à l’issue de la visite de Bozizé : "...Devoir de solidarité envers la Centrafrique"

Le président François Bozizé qui est quelqu’un que je connais depuis plusieurs années, est venu, à travers le voyage d’amitié et de travail qu’il vient d’effectuer au Burkina, s’inspirer de l’expérience de développement en cours dans notre pays. La Centrafrique, qu’il dirige, est un pays qui a beaucoup "souffert" ces dernières années... Aujourd’hui, avec la nouvelle dynamique dans ce pays, il est un devoir pour tous de lui manifester sa solidarité active.

Le développement d’un pays, c’est aussi ses ressources humaines, son expertise, la qualité de l’expérience de son leadership. Face à cette donne, le Burkina Faso a de grandes richesses, des bases de partenariat, de coopération, pour un développement profitable à nos concitoyens. De même, au plan agricole, nous nous engagerons dans un élan de coopération dans le secteur du coton par exemple.

Sur le plan politique, nous allons accompagner l’Etat centrafricain dans la mise en place de ses institutions républicaines. Nous sommes très disponible pour la solidarité politique avec le peuple centrafricain, pour qu’il normalise sa vie constitutionnelle et rejoigne tous les bancs de la Communauté internationale.

Propos recueillis par Ibrahiman SAKANDE

Burkina Faso : Fatimata Sanou/Touré nommée médiateur du (...)
Message du président du Faso : « A partir de ce discours, (...)
Burkina : Le président essaie de reprendre la main face (...)
Burkina : L’opposition invite les forces de l’ordre à (...)
Situation sécuritaire au Burkina : « Oui, j’ai compris (...)
Situation sécuritaire au Burkina : Le RPI préconise la (...)
Situation sécuritaire au Burkina : « Les moments ne sont (...)
Burkina : Une démisson du président du Faso plongera le (...)
Lutte contre le terrorisme : Le RPD appelle à plus de (...)
Burkina : Trois partis politiques demandent à Roch (...)
Politique au Burkina : Le mouvement "C’est le moment" (...)
Inata ! : La grande honte de la grande muette (...)
Burkina : « Personne n’est indispensable…, pourvu que (...)
Assemblée nationale : Report de la séance plénière (...)
Conseil supérieur de la magistrature : Prendre des (...)
Dégradation de la situation sécuritaire au Burkina : La (...)
Drame d’Inata : Déclaration du président du Faso au sortir (...)
Burkina - Élections municipales de 2022 : Le conseil des (...)
Situation sécuritaire au Burkina : Le RDN invite les (...)
Situation sécuritaire au Burkina : Des Bobolais invitent (...)
Situation sécuritaire au Burkina : Des manifestants (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 11298



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés