Actualités :: Burkina : Bassirou Badjo, membre du Balai Citoyen, "enlevé" sur son lieu de (...)

Sur sa page Facebook, le Balai Citoyen a annoncé « l’enlèvement » du militant Bassirou Badjo, par des individus se présentant comme des agents de la sûreté de l’Etat. L’incident s’est produit ce 21 février 2024, à la direction générale de la solidarité nationale et de l’assistance humanitaire, à Ouagadougou où il occupe le poste d’administrateur des affaires sociales. Tout en condamnant cet enlèvement, le Balai Citoyen exige sans condition sa libération ainsi que celle de tous les citoyens victimes de cette pratique « devenue banale dans notre pays ».

« Ce 21 février 2024, dans l’après-midi, le militant du Balai Citoyen Bassirou Badjo, administrateur des affaires sociales en poste à la direction générale de la Solidarité nationale et de l’assistance humanitaire (DGSAH), sise à Ouagadougou, a été enlevé sur son lieu de travail par des individus se présentant comme des agents de la sureté de l’État pour une destination inconnue.

Après l’enlèvement du camarade Rasmane Zinaba ce 20 février 2024 par des individus armés, le camarade Bassirou Badjo est le deuxième militant actif du Balai Citoyen victime d’enlèvement dans des conditions quasi similaires.

Lire aussi : Burkina : Rasmane Zinaba enlevé par des individus non identifiés

Le mouvement le Balai Citoyen prend à témoin l’opinion nationale et internationale de l’arbitraire, de l’intimidation et des menaces de mort dont font l’objet ses militants depuis l’avènement du MPSR et dont le processus a amorcé une fulgurante accélération depuis un moment.

Nous dénonçons et condamnons avec la plus grande fermeté cet enlèvement du camarade Bassirou Badjo à son poste de travail à Ouagadougou pendant qu’il était en train de servir son pays, le Burkina Faso, en sa qualité de fonctionnaire de l’État, et exigeons sans condition sa libération ainsi que celle de tous les citoyens victimes de cette pratique devenue banale dans notre pays.

Lire aussi : Burkina Faso : Rasmane Zinaba et Bassirou Badjo du Balai citoyen réquisitionnés

En tout état de cause, le Balai Citoyen interpelle les autorités de la Transition, garantes de l’unité de la Nation, de la sécurité et de la stabilité quant à leur rôle historique et les tient pour responsables de tous désagréments que cette situation confuse et ces attaques à répétition contre notre mouvement viendraient à engendrer.

Lire aussi : Burkina : Le tribunal ordonne la suspension des réquisitions contre Issaka Lingani, Rasmané Zinaba et Bassirou Badjo et au COTN de mettre fin à leur déploiement

A nos militants et sympathisants, la Coordination Nationale appelle à rester sereins et fiers des valeurs qui ont toujours caractérisé notre organisation.

Nan laara an sara !
Notre nombre est notre force !
Ensemble, on n’est jamais seul ! »

Pour le Balai Citoyen,
la Coordination Nationale.

Burkina : Quatre personnes arrivent décédées en moyenne (...)
Ministère de la justice : Justice moderne et mécanismes (...)
Burkina : Une cour habitée par des déplacés internes (...)
Diocèse de Dédougou : Une messe d’action de grâce referme (...)
TECNO dévoile la série Camon 30 qui change la donne : (...)
Burkina/Mise en place d’un système alimentaire durable à (...)
Burkina : Le président de la délégation spéciale de la (...)
Burkina/Maladie sexuellement transmissible : Les jeunes (...)
Burkina : Trois membres du Conseil constitutionnel en (...)
Burkina/Logements sociaux : La SONATUR lance la (...)
Burkina : Un projet de construction d’une centrale (...)
Résistance aux antimicrobiens dans la chaîne alimentaire (...)
Sortir du régime militaire, gagner la Paix et engager la (...)
Ouagadougou / Vente de fourrage : Une activité qui « (...)
Burkina/ENAM : Bientôt six modules de formation dans le (...)
Conférence de zone locale Ouest 2024 : Les « Jaycees » (...)
Unité de recherche clinique de Nanoro : Un centre de (...)
Dédougou : Une conférence de presse de soutien à la (...)
Burkina/Aide humanitaire : La ville de Gayéri à nouveau (...)
Conseil constitutionnel : Trois nouveaux membres prêtent (...)
Burkina Faso : L’Association Burkinabè pour le bien-être (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 36414



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés