Actualités :: Ministère de la Solidarité, de l’action humanitaire, de la réconciliation (…)

Nandy Somé/Diallo a été officiellement installée dans ses fonctions de ministre de la solidarité, de l’action humanitaire, de la réconciliation nationale, du genre et de la famille. La cérémonie marquant cette prise de fonction s’est tenue le vendredi 28 octobre 2022, à Ouagadougou.

Elle a été installée par le secrétaire général du gouvernement, Jacques Sosthène Dingara. Consciente des défis de son ministère, Nandy Somé/Diallo a rappelé à ses collaborateurs que la crise sécuritaire a occasionné près 1 800 000 déplacés internes. Dans son allocution, elle a déclaré qu’il était impératif de faire plus d’efforts pour œuvrer dans les domaines tels que la protection et l’enregistrement des personnes déplacées internes et leurs réinstallations. Aussi, faut-il noter qu’elle a fait état de la fracture sociale engendrée par cette situation.

La ministre a signifié qu’il était nécessaire de réconcilier les Burkinabè afin de renforcer la cohésion sociale. « Nous avons plus que jamais besoin d’unir nos forces et intelligences pour soulager nos laborieuses populations peinées par cette crise sécuritaire. Dans le même registre, j’en appelle à la mobilisation des femmes et des filles à s’investir sans réserve dans leurs rôles dans le cadre de la promotion de la paix et de la sécurité tant recherchées », s’est exprimée Nandy Somé/Diallo.

Nandy Somé/Diallo a rendu hommage à ses prédécesseurs pour le travail accompli

Jacques Sosthène Dingara a rappelé à la ministre et à ses collaborateurs (trices) les grandes lignes à atteindre dans les actions du gouvernement. « Le gouvernement auquel vous avez été appelé est un gouvernement de combat. Il doit être au service du peuple et doit travailler à satisfaire les attentes, notamment la mise en œuvre et le suivi de l’engagement du président de la transition dans le domaine de la solidarité, de l’action humanitaire, de la réconciliation nationale, du genre et de la famille. Deuxièmement, la reconquête du territoire est l’un des objectifs premiers du gouvernement de la transition. Nous devons travailler donc, à inculquer dans l’esprit de nos concitoyens le sentiment de remplacer le tout pour moi seul, par le tout pour nous. Ce slogan est important pour les questions de solidarité, de cohésion sociale et particulièrement pour la réconciliation nationale », a-t-il argumenté.

Les collaborateurs (trices) de la ministre ont été invités à plus d’ardeur au travail

Nandy Somé/Diallo est administratrice civile de formation, géographe, formatrice en état civil et en gestion alternative des conflits. Elle a occupé, entre autres, le poste de gouverneur de la région du Centre-nord et de directeur de cabinet du Médiateur du Faso. D’avril 2022 jusqu’à cette nomination, elle était secrétaire générale du ministère des Affaires religieuses et coutumières.

SB
Photos : Bonaventure Paré

Processus de désignation de députés à l’ALT : Le MDA (…)
Burkina/Assemblée Législative de Transition : Les 12 (…)
Burkina/Administration publique : « Pendant longtemps, (…)
Burkina/Libération de Me Guy Hervé Kam : Le SOCL apporte (…)
Burkina : Le Mouvement pour la Démocratie en Afrique (…)
Burkina : Le président Ibrahim Traoré dénonce "un centre (…)
Burkina : Le président Ibrahim Traoré annonce pour (…)
Burkina : « On va diminuer le personnel dans les (…)
Rencontre Chef de l’État/Forces-vives : Douze (…)
Burkina : Le Président du Faso à l’écoute des Forces (…)
Président de la transition à président du Faso : « Cette (…)
Conduite de la Transition : les Burkinabè du Niger (…)
Lettre ouverte au Premier ministre : Des citoyens (…)
Burkina : Vers une reconfiguration de l’Assemblée (…)
Burkina : « Nous ne sommes pas héritiers de n’importe (…)
Burkina : « L’équipe au pouvoir, pour rien au monde, (…)
Burkina : « N’ayez pas peur ! », exhorte le Premier (…)
Burkina : Le ministre de l’Administration territoriale (…)
Diaspora : Un mouvement patriotique organise en Italie (…)
Burkina : « Aucune force ne nous arrêtera », lance le (…)
Burkina : Gérard Kango Ouédraogo, le baobab de la politique

Pages :



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2023 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés