Actualités :: "Détention arbitraire" de Roch Kaboré : « La junte ne doit plus attendre un (...)

« Si la junte qui semble s’inscrire dans une démarche d’apaisement, souhaite atteindre cet idéal, elle ne doit plus attendre un énième appel à la libération du président Roch Marc Christian Kaboré, pour lever immédiatement et sans délai, toutes les restrictions qui lui ont été imposées jusqu’à maintenant ». C’est en substance le message contenu dans le communiqué de la Coordination des organisations pour la libération de Roch Marc Christian Kaboré, reçu par Lefaso.net ce mercredi 22 juin 2022. L’intégralité du communiqué ci-dessous.

Coordination des organisations pour la libération de Roch Marc Christian Kaboré

Le mardi 21 juin 2022, le Président de la transition, le Lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo DAMIBA, dans une démarche sans doute d’apaisement a reçu au palais de Kosyam les anciens Chefs d’états, Messieurs Roch Marc Christian Kaboré et Jean Baptiste Ouedraogo.

Notre coordination prend acte de cette démarche et encourage toutes les initiatives qui peuvent concourir à l’unité nationale et à la cohésion sociale.

Toutefois nous regrettons que cette rencontre ait eu lieu dans un contexte ou le Président Kaboré reste toujours privé de liberté.

Nonobstant cet état de fait, la coordination salue chaque pas qui est fait vers la libération totale du Président Kaboré et elle reaffirme qu’il est plus que temps de mettre fin définitivement et urgemment à cette détention arbitraire .

Au regard de la nature de cette rencontre, en principe, la question de la libération du Président Kaboré ne devait plus faire aujourd’hui l’objet d’un débat.

Si la junte qui semble s’inscrire dans une démarche d’apaisement, souhaite atteindre cet idéal, elle ne doit plus attendre un énième appel à la libération du Président Roch Marc Christian Kaboré, pour lever immédiatement et sans délai, toutes les restrictions qui lui ont été imposées jusqu’à maintenant.

La coordination suit de près l’évolution de cette situation qui relève de la préservation des droits humains et félicite l’ensemble des acteurs qui œuvrent sans relâche pour l’aboutissement de ce combat.

Pour la Coordination
Désiré w GUINKO
Porte parole

Burkina : « Il est aussi urgent de mettre fin à ce plan (...)
Burkina/Justice : « Il y a un problème ; il n’y a que les (...)
Transition politique au Burkina Faso : Le chronogramme (...)
Gestion des aires protégées : L’ONG AGN et le ministère (...)
Ministère de l’Agriculture : Le Conseil d’administration (...)
Burkina :« Nous ne sommes ni dans une guerre ethnique ni (...)
Burkina : « Ce pays-là a toujours su faire face à toutes (...)
Burkina Faso : Zéphirin Diabré porte plainte contre (...)
Réformes politiques au Burkina : « En démocratie, il est (...)
Commune de Bobo-Dioulasso : Une session extraordinaire (...)
Arrondissement 3 de Bobo-Dioulasso : Après six mois (...)
Politique au Burkina : Zephirin Diabré nie toute (...)
Corruption au sein de l’armée : « A ce jour, aucun de ces (...)
Burkina : « La première déclaration du chef du MPSR 2 (...)
Politique : « Nous ne sommes pas un parti électoraliste, (...)
Relecture du Code du travail au Burkina : L’UAS indignée (...)
Transition au Burkina Faso : Le président de l’ALT (...)
Burkina : Le Docteur Brice Bicaba nommé directeur (...)
Burkina : Pas nécessaire de limiter les partis (...)
Souveraineté du Burkina Faso : Le président Ibrahim (...)
Réforme politique au Burkina : Le Capitaine Ibrahim (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 12138



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés