Actualités :: Burkina : « Nous n’allons pas surfer sur la détresse des Burkinabè pour nous (...)

La situation sécuritaire a été l’un des principaux sujets de la conférence de presse de l’ex-parti au pouvoir, le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP), ce mardi 24 mai 2022 à Ouagadougou. Occasion pour la direction du parti de réitérer son engagement à faire bloc avec le peuple burkinabè, les Forces de défense et de sécurité ainsi que les Volontaires pour la défense de la patrie (VDP), pour un retour à la paix et le recouvrement de l’intégrité du territoire national.

Après un instant de pensée pieuse en la mémoire des victimes des attaques et de solidarité avec les familles des mineurs de Perkoa, le président du MPP, Bala Alassane Sakandé, a, à travers la déclaration qu’il a livrée, dépeint une situation sécuritaire qui continue de se dégrader.

Par un regard rétrospectif, l’ex-Président de l’Assemblée nationale a déclaré : « L’histoire retiendra que c’est dans un contexte sans précédent dans l’évolution de notre pays que le MPP et ses alliés politiques ont entamé et géré le premier mandat à la tête du Burkina Faso. Le péril terroriste auquel le pouvoir de Monsieur Roch Marc Christian Kaboré a dû faire face dès son accession à la magistrature suprême a exigé un bouleversement de l’ordre des priorités afin d’accorder à la sécurité toute la place qui doit lui revenir dans ce nouveau contexte ».

Selon le président du MPP, le pouvoir Roch Kaboré n’a certes pas la prétention de dire que les résultats ont été à la hauteur des attentes de tous, mais a déployé des efforts à la hauteur de son engagement contre le terrorisme. Il en veut pour preuves, les nombreuses réformes et initiatives y relatives, parmi lesquelles, la loi de programmation militaire, le plan stratégique 2018-2022, l’opérationnalisation de l’Agence nationale de renseignements, l’équipement de l’armée de l’air et la mobilisation des Volontaires pour la défense de la patrie (VDP).

« Aujourd’hui, comme hier, le sens de notre engagement reste et restera la reconquête de l’intégrité du territoire et la quiétude des Burkinabè. (…). Nous n’allons pas surfer sur des cadavres, la détresse des Burkinabè pour nous refaire une image. Bien au contraire, nous prions et nous souhaitons que le peuple burkinabè puisse venir à bout du terrorisme. Sinon, on a la possibilité. Quand nous on était au pouvoir, des gens ont surfé sur les attaques, les morts, par des chiffres, par des photos. Mais le MPP est une émanation du peuple, nous n’allons pas venir ici ressasser ça, faire en sorte de remuer le couteau dans la plaie pour envenimer ou nous mettre dans une position de vengeance. Non, nous sommes solidaires d’avec la lutte que mène le peuple burkinabè, pour plus de liberté, pour recouvrer l’intégrité territoriale de notre pays, pour la paix, pour le retour des déplacés internes dans leur localité. (…). Le MPP est un parti normal, géré par des personnes normales, avec des militants normaux », a signifié Bala Alassane Sakandé, unique intervenant à la conférence de presse.

Oumar L. Ouédraogo
Lefaso.net

Burkina, MPSR2 : Attention aux dérives du MPSR1 avec les (...)
Lutte contre le terrorisme : « Un État gangrené par la (...)
Processus électoraux en Afrique : Des présidents (...)
Contribution à l’effort de guerre : Le Président de la (...)
Gouvernance au Burkina : « Les manquements de cette (...)
Processus électoraux en Afrique : Les organes de gestion (...)
Burkina : Le lieutenant-colonel Ismaël Diaouari nommé (...)
Burkina : Le Collectif des leaders panafricains va (...)
Abdoul Karim Sango, président du PAREN : « Un individu (...)
Rumeurs de tentative de coup d’État au Burkina Faso : Le (...)
Velléités de déstabilisation de la transition : « C’est (...)
Burkina Faso : Le président de l’Assemblée législative de (...)
Burkina Faso : Le capitaine Ibrahim Traoré aurait (...)
Soutien pour le renforcement de la démocratie au Burkina (...)
Accusation de déstabilisation de la transition : Le (...)
Affaire 2000 soldats étrangers au Burkina Faso : Le (...)
Burkina : Des organisations féminines choquées par les « (...)
Élections 2024 au Burkina : La CODEL propose six (...)
Burkina : L’Assemblée législative de transition est (...)
Burkina : Ce qu’il faut retenir de la Déclaration de (...)
Déclaration de politique générale : Les parlementaires (...)

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 12075



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés