Actualités :: Produits de grande consommation au Burkina : Le ministre Abdoulaye Tall (...)

Le nouveau gouvernement a tenu sa troisième conférence de presse, ce lundi 11 avril 2022 à Ouagadougou. Face aux hommes des médias, le ministre du développement industriel, du commerce, de l’artisanat et des petites et moyennes entreprises, Abdoulaye Tall a communiqué essentiellement sur l’inflation des denrées alimentaires au Burkina Faso.

La crise alimentaire est une réalité au Burkina, a professé le ministre en charge du commerce. A l’entendre, la crise sécuritaire a des répercussions sur l’agriculture. En effet, explique-t-il, « la campagne agricole a enregistré un déficit en lien avec la pluviométrie insuffisante et avec l’abandon des terres cultivables dus aux défis sécuritaires avec plus de 450.000 hectares de terres abandonnées. Cela a entraîné un déficit de 451.000 tonnes de céréales dans certaines zones. Cette situation a pour conséquence une forte demande des produits de première nécessité. »

Pour faire face à la flambée des prix des produits sur le marché, le premier responsable du ministère du Commerce a affirmé que des mesures ont été prises par le gouvernement pour contrôler le prix des denrées. Il a rappelé qu’il a été formellement interdit d’exporter des céréales et de la farine du Burkina vers d’autres pays.

Une vue des journalistes

Aussi, le gouvernement a renforcé l’approvisionnement du stock de la SONAGES, l’ouverture de boutiques témoins dans des villes et le contrôle des lieux de stockage des céréales de façon hebdomadaire. « Nous n’avons que 300 agents contrôleurs », a-t-il déclaré. Mais à entendre le ministre, la vraie solution c’est de promouvoir et d’encourager les acteurs du commerce burkinabè à mettre l’accent sur la production, la transformation et la consommation locale.

La Russie produit à elle seule 15% du pétrole de la planète. Pour le conférencier, les hydrocarbures connaissent mondialement une augmentation à cause de la guerre en Ukraine. Mais qu’à cela ne tienne, le prix du carburant au Burkina Faso coûte toujours 615 francs CFA le litre à la pompe, comparativement à d’autres pays qui sont pourtant producteurs d’hydrocarbures.

« Dans l’UEMOA et l’espace CEDEAO, on est tous d’accord que le Burkina Faso possède le prix du carburant le moins cher. (…) Le gouvernement fait un grand effort », a soutenu Abdoulaye Tall. Quant aux intrants pour la culture du coton, il a rassuré les cultivateurs que « les marchés sont déjà passés et les contrats validés pour la fourniture des intrants pour la saison hivernale prochaine. Le prix des intrants a triplé et l’objectif du gouvernement c’est d’aider nos agriculteurs ».

Dofinitta Augustin Khan
Lefaso.net

Transition au Burkina : « Réconciliation, refondation et (...)
Transition au Burkina : « Nul ne peut se prévaloir du (...)
Burkina : Le Premier ministre évoque une éventuelle (...)
Burkina : L’ex majorité présidentielle déplore d’avoir été (...)
Paix et réconciliation nationale : Le Président du Faso (...)
Burkina/Politique : Une alliance de partis rejette (...)
Burkina Faso : Les futures élections vont se tenir en (...)
Crise au sein du CDP : « Pour nous direction politique, (...)
Burkina/Politique : Eddie Komboïgo convoque son bureau (...)
Commune de Bobo-Dioulasso : Les membres de la délégation (...)
Centre-ouest : Les femmes du CDP plus que jamais (...)
Insécurité au Burkina : Roch Kaboré et Paul-Henri Damiba (...)
Détention de Roch Kaboré : Une marche-meeting le 2 (...)
Grand prix Manéga de la paix : Des personnalités (...)
Bobo-Dioulasso : Des OSC demandent la démission du (...)
Commune de Dapélogo (Plateau central) : La délégation (...)
Opération mana mana : « Si nous pouvons nous mettre (...)
Opération Mana-mana : Le Premier ministre se réjouit de (...)
Burkina/politique : Eddie Komboïgo répond à la lettre de (...)
Congrès pour la démocratie et le progrès (CDP) : Un (...)
Enquête de perception des 100 jours du MPSR

Pages : 0 | 21 | 42 | 63 | 84 | 105 | 126 | 147 | 168 | ... | 11697

Les plus regardées



LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés